• Les news du RCT

  • Rugby – Top 14 – CO : Revol «La victoire du rugby des sous-préfectures»

    L'Equipe.fr Videos

     VIDEO RUGBY – Pierre-Yves Revol, président du Castres Olympique victorieux du Racing en demi-finale du Top 14 samedi (19-14) a exprimé son bonheur après la qualification de son équipe en finale. «Pour le 11e budget du Top 14, c’est gigantesque. Nous ne ressemblerons jamais au Racing, à Montpellier ou à Toulon».

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    Rugby – Top 14 – CO : Revol «La victoire du rugby des sous-préfectures»

    L'Equipe.fr Videos

     VIDEO RUGBY – Pierre-Yves Revol, président du Castres Olympique victorieux du Racing en demi-finale du Top 14 samedi (19-14) a exprimé son bonheur après la qualification de son équipe en finale. «Pour le 11e budget du Top 14, c’est gigantesque. Nous ne ressemblerons jamais au Racing, à Montpellier ou à Toulon».

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    Rugby – Top 14 : Ça se confirmerait sérieusement pour la succession de Galthié !

    Le 10 Sport : Rugby

    Patrice Collazo, fraîchement parti de La Rochelle, aurait récemment rencontré Mourad Boudjellal pour évoquer une éventuelle collaboration au RCT, et donc la succession de Fabien Galthié.

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    Rugby – Top 14 : Ça se confirmerait sérieusement pour la succession de Galthié !

    Le 10 Sport : Rugby

    Patrice Collazo, fraîchement parti de La Rochelle, aurait récemment rencontré Mourad Boudjellal pour évoquer une éventuelle collaboration au RCT, et donc la succession de Fabien Galthié.

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    Top 14 – Les 5 points à retenir de la demi-finale entre le Racing 92 et Castres

    Le Rugbynistere

    Un Racing 92 défaillant sur les détails…  Une demi-finale se joue sur des détails. Or, les joueurs franciliens ont parfois semblé manquer de sereinité, comme sur ces nombreux en-avants (Nyanga, Vakatawa, Chavancy), ces ballons perdus (6 dans le premier quart d’heure) ou ce manque de discipline. Wenceslas Lauret a plaqué dans les airs, se rend coupable d’un jeu déloyal sur Rory Kockott obligeant M. Ruiz à refuser l’essai de Dupichot (13e), Ben Tameifuna a été sanctionné d’un carton jaune juste avant la mi-temps pour un plaquage haut… Problème de discipline également symbolisé par ce double déblayage dangereux d’Iribaren et Chat sur Battle (14e) ou cette mêlée pénalisée à la 73ème minute. … mais solide en défense Si la possession du ballon a été à l’avantage des Racingmen en début de rencontre, elle a peu à peu baissé. Pas forcément un problème, tant les vice-champions d’Europe ont semblé en place en défense, ralentissant tous les ballons. Castres a eu l’initiative du jeu mais a buté sur une grosse défense du Racing, qui s’en est notamment très bien sorti en infériorité numérique en début de la seconde période.  Deux essais refusés pour le Racing  Deux décisions arbitrales ont fait basculer la rencontre en défaveur des Ciels et Blancs. Deux décisions logiques prises par Alexandre Ruiz et ses adjoints. Sur la première, Louis Dupichot aplatit dans l’en-but, mais sur le temps de jeu précédant la marque, Lauret se rend coupable d’un plaquage au cou sur Kockott. En seconde période, Teddy Iribaren file dans l’en but après avoir bien exploité le fond de touche non couvert du CO. Mais pas sans avoir bénéficié d’une passe en-avant. Le Racing a tout de même inscrit deux essais par Juan Imhoff (18ème) et Louis Dupichot (25ème). Un CO très réaliste Malgré un drop et une pénalité manquée, Benjamin Urdapilleta a signé un important 4/5 au pied (2/2 pour son vis-à-vis Teddy Iribaren). On l’a dit : une demi-finale se joue sur des détails, et à ce petit jeu, le CO s’est tout simplement montré plus réaliste, et ce dès l’entame en menant rapidement 10 à 0 grâce à un essai en force de Vaipulu. Les Tarnais ont également tenu en défense, et ont compensé les ballons perdus en touche grâce à leur grosse mêlée, décisive au Groupama Stadium. Castres comme en 2013 ? C’est donc le CO qui défiera le MHR en finale au Stade de France. Sixièmes et derniers qualifiés pour les phases finales, les hommes de Christophe Urios sont passés par les barrages, battant le Stade Toulousain, avant de battre le Racing 92, deuxième à l’issue de la saison régulière. Un parcours qui rappelle celui de 2013 : Castres avait été sacré après avoir terminé à la 4ème place. L’équipe de Montpellier aura-t-elle le même destin que celle du RCT il y a cinq ans ? Top 14 – Les 5 points à retenir de la demi-finale entre Montpellier et Lyon

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)
    Voir toutes les news
  • Le blog du RCT