• Les news du RCT

  • Le XV de France va-t-il battre l’Argentine ? [PRONOSTICS]

    Le Rugbynistere

    La France va gagner :  Jérémie P. : Victoire à l’arrachée du XV de France - Fort de leur défaite encourageante contre l’Afrique du Sud, les Bleus vont démarrer très fort le match avec une seule idée en tête : se venger de la sentence cruelle que leur ont affligé les Springboks. Mais après une première période convaincante, les Français vont retomber dans leurs travers. Rattrapés en deuxième mi-temps, le mental sera l’arme la plus importante à posséder pour espérer gagner se match. Une défaite des Bleus serait inacceptable et poserait de sérieuses questions sur l’aptitude du XV de France à jouer des matchs de haut-niveau. La titularisation de Gaël Fickou au centre va amener un peu plus de folie et de dynamisme que la semaine dernière. Si les Bleus veulent l’emporter c’est lui qui doit faire des différences comme il le fait si bien avec le Stade Français. Pressentie pour remplacer le Clermontois, Benjamin Fall reste finalement sur le banc. Il paye sa polyvalence. C’est donc en pur finisseur que Yoann Huget remplace Damian Penaud touché à la cheville la semaine dernière. Le pack d’avant, quant à lui, reste inchangé malgré un match presque fantomatique de Louis Picamoles. Pas en vu, il doit se faire pardonner en faisant avancer son équipe. Arthur Iturria reste sur le flanc de la mêlée. Son match plein contre l’Afrique du Sud montre en lui une réelle option en troisième ligne. Bemba pas présent sur la feuille de match devra encore attendre pour fouler les terrains avec le maillot au coq brodé. Ils auront fort affaire face à un vaillant pack argentin, mais en difficulté en mêlée fermée. Les poisons, Matias Alemanno et Tomas Lavanini, en grande forme depuis le début des tests-matchs sont à surveiller et à surtout éviter. À eux deux, ils ont réussi 46 plaquages, monstrueux. On espère que Nicolas Sanchez sera dans un mauvais jour tant il influe sur le jeu de son équipe. Son positionnement derrière ses avants devra être scruté afin d’éviter des drops tout au long de la partie. Même si les Pumas sont en manque de confiance, les Français sont prévenus, les hommes de Creevy ne lâcheront rien.Clément P. : France – Argentine : 4-3. Après l’ouverture d’Antoine Griezmann sur penalty, on croit que les Bleus ont fait le plus dur. Mais Di Maria juste avant la mi-temps, et Mercado au retour des vestiaires douchent les ardeurs françaises. Les Tricolores s’en remettent à une demi-volée magique de Benjamin « Huget » Pavard, qui promet de devenir magique ! Et d’un doublé, Kylian « Dupont » Mbappé libère les hommes de Deschamps, qui prennent la direction des 1/4 de finales malgré un dernier but encaissé dans les arrêts de jeu. Match nul :  Tibo D. : Match nul 52-52 – On se croirait en Super rugby pas vrai ? C’est un peu le cas. Les deux équipes ayant été battues la semaine dernière, elles ont à coeur d’arracher une victoire et montrer à leur adversaire direct qu’ils seront de réels prétendants au titre avec la coupe du monde qui se profile. Pas question de s’inhiber, les deux équipes envoient du jeu de tous les côtés, Guirado et Creevy marquent un triplé. C’est une orgie de jeu dont la poignée de spectateurs (même ceux qui sont venus voir du tennis) se délecte. Dans l’euphorie Baptiste Serin, décidé à n’envoyer que des chistéras supplée par la suite par Dupont qui relancera même depuis les vestiaires. C’est plaisant, mais côté défense se sont de véritables portes de saloon. On entendra même un Argentin s’écrier « YÉ LÉ TOUCHÉ À 2 MAIN BOLUDOOOO ». Il n’en sera rien, l’essai de Jacques Brunel, qui voulait participer à la fête, sera validé.Malheureusement, la fête sera de courte durée. Sur une passe (la seule) Teddy Thomas se blesse. Brunel annoncera son successeur dès la fin du match : « Ramos ? Hamdaoui ? Retière ? Connais pas. Philippe Bernat Salles remplace Teddy. YOLO ! » Vivement les Fidji. L’Argentine va gagner :  Baptiste P. : Victoire de l’Argentine malgré une équipe de France assez dominatrice, à l’image du match contre les Sud-Africains. Quelques imprécisions coûteront le match aux Bleus.Antoine P. : Un match forcément serré entre deux grands rivaux. Nicolas Sanchez l’a dit : « Le vainqueur de ce match gagnera celui de la Coupe du monde ». Si l’ouvreur argentin a pu s’attirer la furie des supporters français, il assume malgré tout ses paroles sur le terrain. À la manière d’un Jonny Wilkinson, le maestro des Pumas claque trois drops en première mi-temps, suppléés par deux autres pénalités. De son côté, la cavalerie française répond avec deux essais de Fickou et Thomas, bien décidé à se rattraper de sa boulette du week-end passé. Une pénalité de Serin en fin de première période, le score : 15-15. Au retour des vestiaires, Sanchez passe de nouveau deux pénalités. Puis à cinq minutes de la fin Mathieu Bastareaud se démène et inscrit un essai tout en puissance entre les poteaux. La sirène vient de retentir dans le stade Pierre-Mauroy, alors que les Français mènent 22 à 21. Ballon pour les Argentins dans les 22 mètres français. Après une dizaine de temps de jeu, Sanchez se positionne dans l’axe. Il est servi par son demi de mêlée et d’un coup de chausson, claque un magnifique drop qui passe en plein milieu des perches. Nouvelle défaite encourageante…Cruel dites-vous ?

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe de joueurs formés en Côte d’Azur – Provence – Corse ?

    Le Rugbynistere

    C’est déjà le cinquième épisode de notre série. Et cette fois-ci, ce sont les anciens comités de Provence, de Côte d’azur et de la Corse qui fusionnent, de par leur proximité géographique. Le Rugby Club Toulonnais, triple champion d’Europe, est évidemment le club référent de cette « super région ». LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe de joueurs formés en Lyonnais / Alpes / Drôme-Ardèche ?Mais le RCT n’est pas seul. Du moins, s’il l’est en Top 14, il convient de citer Provence Rugby, promu en Pro D2 et onzième du classement. Un club basé à Aix-en-Provence, qui s’est permis de mettre « Marseille » sur son logo, profitant de l’absence de grand club dans la cité phocéenne. Depuis l’échec cuisant du projet de Marseille-Vitrolles, deux clubs se partagent l’affiche… au niveau régional. Le Stade Phocéen, et le SMUC. Plus haut, en Fédérale 1, notre super région compte six clubs : Nîmes en poule 3, et le quintet composé de Nice, Hyères Carqueiranne, La Seyne-sur-Mer et Bédarrides Chateauneuf et Grasse dans la poule 4. LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe composée de joueurs issus du Côte Basque Landes Béarn ? Si les Bleus piochaient en Côte d’Azur – Provence – Corse… À quoi ressemblerait une équipe de France composée de joueurs dont la première licence de joueur de rugby a été signée dans un club de Côte d’Azur, de Provence ou de Corse ? Si le XV de France ne sélectionnait que des joueurs de Côte d’Azur, de Provence ou de Corse pour le Mondial 2019 (entre parenthèses, le club actuel) : Arrières / Ailiers : Julien Caminati (Castres), Thomas Girard (Colomiers), Joffrey Michel (Oyonnax), Julien Arias (Stade Français), Nicolas Plazy (UBB), Jérémy Sinzelle (La Rochelle) Centres : Théo Belan (Stade Toulousain), Gaël Fickou (Stade Français), Vincent Martin (MHR), Romain Barthélémy (Bayonne) N°10 : Louis Carbonel (RCT), Dorian Lavernhe (Clermont) N°9 : Ludovic Radosavljevic (Castres), Yoann Cottin (RCT) 3ème-lignes : Pierrick Gunther (Pau), Virgile Bruni (LOU), Grégory Annetta (Béziers), Thomas Hoarau (Béziers), Stéphane Munoz (Montauban), Etienne Herjean (Oyonnax) 2ème-lignes : Yoann Maestri (Stade Français), Corentin Vernet (RCT), Swan Rebbadj (RCT) Piliers : Sylvain Charlet [d] (Perpignan), Wilfrid Hounkpatin [d] (Castres), Malik Hamadache [d] (Pau), Florian Fresia [g] (RCT), Xavier Chiocci [g] (RCT) ou Jean-Baptiste Gros [g] (RCT), Raphaël Chaume [g] (Clermont) Talonneurs : Mickael Ivaldi (LOU), Jean-Charles Orioli (La Rochelle), Virgile Lacombe (LOU) Bilan ? Des joueurs en majorité passés au moins une fois par le RCT ! Et beaucoup d’entre eux évoluent aujourd’hui en Pro D2, comme d’autres qui auraient pu figurer dans cette sélection (Ballu, Zebango, Béal…). On note aussi la présence de jeunes à la charnière, qui seront peut-être rejoints par d’autres dans le futur… Hormis Fickou et Maestri, aucun joueur n’a de réelles chances de disputer la Coupe du monde 2019. Côte d’Azur – Provence – Corse 1 Fresia 2 Orioli 3 Hamadache 4 Maestri 5 Rebbadj 6 Herjean 8 Bruni 7 Munoz 9 Radosavljevic 10 Carbonel 11 Sinzelle 12 Belan 13 Fickou 14 Arias 15 Girard Vous constatez une erreur ? Signalez-là dans les commentaires ! Prochainement dans la série « Les Régions du Rugby » :  ALSACE /  LORRAINE / FRANCHE COMTE / BOURGOGNE : Grand Est AUVERGNE / LIMOUSIN / CENTRE BRETAGNE / PAYS DE LA LOIRE / POITOU CHARENTES : Grand Ouest COTE D’ARGENT / PERIGORD AGENAIS FLANDRES / NORMANDIE : Grand Nord LANGUEDOC / PAYS CATALAN Déjà paru : LES RÉGIONS DU RUGBY : à quoi ressemblerait une équipe de joueurs formés en Midi-Pyrénées / Armagnac-Bigorre ?LES RÉGIONS DU RUGBY : l’incroyable potentiel de l’Île-de-France

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

    Champions Cup – J3/J4. Quels arbitres pour les clubs français ?

    Le Rugbynistere

    Champions Cup – Quels arbitres ont été désignés pour les deux premières journées ? Les rencontres des journées 3 et 4 seront particulières puisqu’il s’agira d’affrontements aller et retour. Parmi les matchs à suivre côté français, le double choc entre Toulon et Montpellier. Deux formations qui ne sont pas au mieux en Top 14. À l’inverse, Toulouse, en vue en ce début de saison en championnat comme en Coupe d’Europe voudra conserver sa bonne dynamique contre les Wasps. Quant au champion de France castrais, il se frottera au Munster. Les officiels des clubs français : Samedi 8 décembre 2018 Lyon vs Glasgow (14h, beIN Sports) – Matthew Carley (Ang) Toulon vs Montpellier (16h15, beIN Sports) – Luke Pearce (Ang) Wasps vs Toulouse (18h30, beIN Sports) – John Lacey (Irl) Dimanche 9 décembre 2018 Munster vs Castres  (14h, beIN Sports) – JP Doyle (Ang) Racing 92 vs Leicester (16h15, France 2, beIN Sports) – Andrew Brace (Irl) Samedi 15 décembre 2018 Glasgow vs Lyon (14h, beIN Sports) – Ben Whitehouse (PdG) Toulouse vs Wasps (16h15, beIN Sports) – Nigel Owens (PdG) Castres vs Munster  (18h30, beIN Sports) – Wayne Barnes (Ang) Dimanche 16 décembre 2018 Leicester vs Racing 92 (14h, beIN Sports) – George Clancy (Irl) Montpellier vs Toulon  (16h15, France 2, beIN Sports) - Andrew Brace (Irl) Les matchs des arbitres français : Alexandre Ruiz : Scarlets vs Ulster le vendredi 7 décembre Newcastle vs Edimbourg le dimanche 16 décembre Jérôme Garcès : Cardiff vs Saracens le samedi 15 décembre Mathieu Raynal : Gloucester vs Exeter le vendredi 4 décembre Bath  vs Leinster le samedi 8 décembre Pascal Gauzère : Exeter vs Gloucester le samedi 8 décembre Leinster vs Bath le samedi  15 décembre

    Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)
    Voir toutes les news
  • Le blog du RCT