Antoine Poussin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.rugby365.fr


Article par Antoine Poussin

Espoirs – J13 : Albi réalise l’exploit, Toulon remporte le duel de choc, Montpellier leader

Le Rugbynistere

Poule 1. Toulon affirme son statut Dixième victoire en treize matchs, les Espoirs toulonnais sont impitoyables cette saison. Même quand il s’agit de recevoir le champion de France clermontois sur la Rade. Dans un match serré, le RCT a une nouvelle fois eu le dernier mot pour venir à bout de son adversaire du jour 26 à 19. Un succès qui place désormais les Varois à 14 points des Jaunards. La première place de cette poule 1 devrait se jouer avec la Rochelle, puisque les Maritimes continuent également d’étonner de week-end en week-end. Cette fois-ci, les Rochelais sont allés chercher une victoire sur la pelouse de Lyon (15-25). Le LOU pourrait très prochainement perdre sa quatrième place, au détriment de Perpignan qui n’est plus qu’à 2 points des Lyonnais après son succès étriqué contre Bayonne 25 à 24. Match serré également entre Aurillac et Biarritz, mais pas de vainqueur en revanche entre les deux formations (13-13). Résultat satisfaisant pour Oyonnax qui a largement triomphé de Narbonne 39 à 15 et qui passe devant son adversaire au classement. Résultats : Lyon 15-25 La RochelleAurillac 13-13 BiarritzToulon 26-19 ClermontPerpignan 25-24 BayonneOyonnax 39-15 Narbonne Classement : 1. Toulon 46 pts (+62)2. La Rochelle 41 pts (+107)3. Clermont 32 pts (+71)4. Lyon 31 pts (-25)5. Perpignan 29 pts (+36)6. Aurillac 27 pts (+3)7. Bayonne 24 pts (-3)8. Narbonne 24 pts (-44)9. Oyonnax 23 pts (-114)10. Biarritz 16 pts (-93) Poule 2. Montpellier prend les devants Journée chamboulée dans la poule 2. Les deux premiers du classement, Pau et Bordeaux-Bègles sont tombés, respectivement à Grenoble et à Montpellier. Grâce à sa large victoire bonifiée (36-13), les Héraultais se permettent même de prendre provisoirement la première place du classement. Le MHR devra confirmer son statut la semaine prochaine du côté d’Agen, dans un match qui devrait sonner comme un air de revanche, les Agenais ayant été ridiculisés 50 à 19 à l’aller. Le SUA tentera par la même occasion de rebondir après son échec concédé au Racing 92 ce week-end (22 à 6). Dans l’autre rencontre se déroulant en région parisienne, le Stade Français, toujours à la recherche de son troisième succès cette saison, a une nouvelle fois sombré face à Mont-de-Marsan 12 à 27 et voit ses concurrents directs au maintien prendre le large. Tout comme Brive, qui n’a rien pu faire face au Stade Toulousain (50-7), qui, malgré son début de saison calamiteux se rapproche doucement, mais sûrement du haut de tableau. Résultats : Grenoble 29-23 PauMontpellier 36-13 Bordeaux-BèglesToulouse 50-7 BriveStade Français 12-27 Mont-de-MarsanRacing 92 22-6 Agen Classement : 1. Montpellier 40 pts (+141)2. Pau 40 pts (+111)3. Bordeaux-Bègles 36 pts (+58)4. Grenoble 36 pts (+10)5. Racing 92 33 pts (+31)6. Toulouse 29 pts (-70)7. Mont-de-Marsan 29 pts (+22)8. Agen 26 pts (-45)9. Stade Français 11 pts (-135)10. Brive 11 pts (-263) Poule 3 : Albi surprend Massy Après avoir tout juste repris la place de leader, les Massicois doivent de nouveau dire au revoir à celle-ci. La faute à une équipe d’Albi venue en région parisienne avec la ferme intention de ramener des points. Un succès court (21-18), mais qui a quand même une certaine saveur, puisqu’il s’agit de la seconde victoire consécutive à l’extérieur des Albigeois. Montauban ne s’est alors pas fait prier pour récupérer la place de numéro un, les Montalbanais ayant remporté leur duel contre Roval Drôme XV 22 à 14. Cette défaite fait mal aux Drômois, puisqu’elle les redescend en huitième position, Nevers s’étant imposé confortablement face à Carcassonne (24 à 0). Dax n’en a malheureusement pas profité pour revenir sur son concurrent au maintien, les Dacquois ayant sombré face à Castres à domicile 20 à 30. En ce qui concerne le dernier match de cette poule 3, Béziers l’a emporté sur Colomiers 26 à 17. Résultats : Nevers 24-0 CarcassonneBéziers 26-17 ColomiersDax 20-30 CastresMontauban 22-14 Roval Drôme XVMassy 18-21 Albi Classement : 1. Montauban 40 pts (+64)2. Massy 39 pts (+75)3. Colomiers 33 (+30)4. Castres 33 pts (-12)5. Albi 32 pts (+21)6. Nevers 31 pts (+38)7. Béziers 31 pts (+36)8. Roval Drôme XV 27 pts (-35)9. Carcassonne 19 pts (-87)10. Dax 12 pts (-130)

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Espoirs – J12 : Pau et Toulon assurent, Massy tombe…le topo complet

Le Rugbynistere

Poule 1 : Toulon continue sa chevauchée Le Rugby Club Toulonnais règne toujours en maître dans cette poule 1. Les Rouge et Noir ont enregistré une troisième victoire consécutive sur la pelouse de l’Aviron Bayonnais (22-20) et pointent toujours en tête au classement. Suivis de près par les Rochelais qui s’accrochent et ont remporté un match très important contre Perpignan 24 à 16. Les concurrents à la première place ne se loupent pas non plus puisque Clermont l’a emporté largement face à Oyonnax (33-13), tandis que Lyon a décroché un succès à l’extérieur sur le terrain d’Aurillac 27 à 21. Biarritz a de son côté remporté son troisième match de la saison face à Narbonne dans une rencontre plutôt ouverte (43-27). Résultats : La Rochelle 24-16 Perpignan Aurillac 21-27 Lyon Biarritz 43-27 Narbonne Clermont 33-13 Oyonnax Bayonne 20-22 Toulon Classement : Toulon 41 pts (+55) La Rochelle 37 pts (+96) Clermont 31 pts (+78) Lyon 31 pts (-15) Perpignan 25 pts (+35) Aurillac 25 pts (+3) Bayonne 23 pts (-2) Narbonne 23 pts (-90) Oyonnax 19 pts (-68) Biarritz 14 pts (-93) Poule 2 : Pau prend un temps d’avance Bonne affaire pour la Section Paloise qui a disposé du Stade Français ce dimanche dans le Béarn. Cette victoire leur permet de conforter leur première place devant Bordeaux-Bègles qui compte deux matchs de retard. Les Girondins qui se sont fait peur face au Racing 92, l’emportant d’une courte tête 11 à 9. Plusieurs équipes du haut de tableau se sont inclinées de peu ce week-end dont Montpellier à Toulouse (17-16), mais également Grenoble à Agen (21-19). Une affaire qui ne risque pas de s’arranger puisque les deux équipes recevront respectivement le deuxième et le premier le week-end prochain. Au fin fond de cette poule 2, Brive se donne un bol d’air et recolle au Stade Français après sa victoire sur Mont-de-Marsan 18 à 10. Résultats : Brive 18-10 Mont-de-Marsan Pau 24-10 Stade Français Agen 21-19 Grenoble Bordeaux-Bègles 11-9 Racing 92 Toulouse 17-16 Montpellier Classement : Pau 39 pts (+117) Bordeaux-Bègles 36 pts (+84) Montpellier 35 pts (+115) Grenoble 32 pts (+4) Racing 92 28 pts (+15) Agen 26 pts (-29) Toulouse 24 pts (+27) Mont-de-Marsan 24 pts (+7) Stade Français 11 pts (-120) Brive 11 pts (-220) Poule 3 : Le leader Massy tombe à Castres Massy est toujours leader, mais les joueurs de l’Essonne ne comptent désormais que deux points d’avance sur Montauban qui possède un match de retard. En effet, les Massicois ont perdu à Castres ce week-end (16-10) alors que Montauban l’a emporté sur Béziers 20-13 et ne se laisse pas distancer. Rien ne va plus en revanche pour Dax, vaincu dans le match du bas de tableau par Carcassonne 25 à 14. Un succès qui permet aux Audois de rattraper leur retard sur Nevers, qui n’a pu obtenir mieux qu’un match nul du côté de Colomiers (22-22). Bonne opération en revanche pour Albi, large vainqueur de Roval Drôme XV 37 à 14, bonus offensif en poche. Résultats : Carcassonne 25-14 Dax Montauban 20-13 Béziers Castres 16-10 Massy Colomiers 22-22 Nevers Roval Drôme 14-37 Albi Classement : Massy 38 pts (+78) Montauban 36 pts (+56) Colomiers 33 (+39) Castres 29 pts (-22) Albi 28 pts (+18) Béziers 27 pts (+27) Roval Drôme XV 27 pts (-27) Nevers 26 pts (+14) Carcassonne 19 pts (-63) Dax 12 pts (-120)

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14. Comment Simon Moretti a-t-il gagné sa place au sein du RCT ?

Le Rugbynistere

S’il n’a pas été parmi les -20 ans sacrés champions du monde l’été dernier, à 18 ans, Simon Moretti connaît actuellement ses premières heures de gloire en Top 14. Là où d’autres peinent encore à se faire une place. Et pourtant, le jeune Moretti a éclos à un moment où on ne l’attendait pas. Né à Toulon et au club depuis l’école de rugby, après un passage en Corse avec ses parents, l’ailier aux mensurations moyennes (1m80 pour 84 kg) joue aujourd’hui avec les Espoirs du RCT.  Mais il ne possède aucun contrat. Une situation qui risque de changer assez rapidement s’il continue à satisfaire Patrice Collazo par ses performances. Du côté de Toulon, la question semble déjà avoir été posée… L’absence de Savea, du pain béni Pour l’instant, le jeune Toulonnais en est déjà à quatre feuilles de matchs avec les pros, trois en tant que remplaçant, et une en tant que titulaire. Cette offre de temps de jeu, il l’a doit en grande partie à Julian Savea. Le All Black ayant quitté la Rade pendant quasiment un mois pour passer les fêtes en Nouvelle-Zélande et assister au mariage de son frère Ardie aux Îles Fidji, une place à l’aile s’était naturellement libérée. Pour quelles raisons Julian Savea n’est-il pas rentré de vacances ?Les performances de Daniel Ikpefan, de Josua Tuisova ou encore de Filipo Nakosi ne sont par transcendantes depuis le début de saison. Et les absences de joueurs cadres tels que Malakai Fekitoa et Julian Savea ont donc poussé Patrice Collazo à se tourner vers d’autres joueurs. Il a ainsi choisi Simon Moretti, auteur de prestations remarquées avec les Espoirs. Une première titularisation et un essai à portée de bras Cette première titularisation face au Racing 92, à la Paris la Défense Arena, Moretti l’a gardera longtemps dans ses souvenirs. D’une part, parce qu’il s’est confronté à la réalité physique du Top 14 (une arcade ouverte et un protocole commotion), mais surtout parce qu’il a failli inscrire son premier essai avec les pros. Servi par une magnifique passe au pied de son ouvreur Anthony Belleau, Simon Moretti s’est vu très rapidement derrière la ligne. Peut-être même un peu trop. Car c’était sans compter sur les retours de Teddy Thomas et de Teddy Iribaren qui réussirent à le stopper. Le premier par une cuillère et le second par un plaquage salvateur. Comment le match Racing 92 VS RCT a été vécu sur les réseaux sociaux ? Il faudra donc encore attendre pour Moretti avant de pouvoir inscrire son nom parmi les marqueurs du Top 14. Malgré tout, s’il ne pourra pas jouer en Coupe d’Europe pendant les deux prochaines semaines, nul doute que le natif du Var aura hâte d’en découdre à son retour et essayer de regagner sa place parmi l’effectif cinq étoiles du Rugby Club Toulonnais.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Des chiffres records pour le Top 14 grâce aux Boxing Days !

Le Rugbynistere

Si les supporters désertent les matchs du XV de France, ce n’est que pour mieux soutenir leurs équipes favorites en Top 14. L’hypothèse est désormais avérée, puisque dans un communiqué, la Ligue Nationale de Rugby (LNR) a révélé que le Top 14 n’avait jamais connu de tels chiffres en terme d’affluence pour les matchs d’une phase aller. Le championnat de l’élite du rugby français tourne aujourd’hui à une moyenne de 13 445 spectacteurs par match, soit 6% de plus que lors de la précédente saison, puisque l’affluence moyenne ne dépassait même pas les 13 00 spectateurs. Ce succès, la LNR le doit en grande partie aux Boxing Days, ces fameuses journées qui ont lieu au moment des fêtes de fin d’année. En 2018, cet événement a été marqué par des chiffres records. Le chiffre treize a alors porté chance, pour une fois, puisque cette treizième journée fut celle qui a vu le plus de stades se remplir, avec une affluence totale de 121 531 spectateurs (17 362 en moyenne par match). Le match opposant le Stade Toulousain au Rugby Club Toulonnais (39-0) a notamment été celui qui a rassemblé le plus de personnes dans cette première partie de saison, puisque le Stadium de Toulouse a accueilli 32 794 spectateurs. Au total, les Boxing Days attirent 15% de supporters en plus par rapport aux autres journées de championnat selon la LNR. TOP 14 : le Stade Toulousain remonte 80m pour l’essai somptueux de la fusée Cheslin Kolbe [Vidéo]

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Quand La Rochelle et Castres respectent la valeur ancestrale de la bagarre générale [VIDEO]

Le Rugbynistere

Ah les fêtes de fin d’année ! L’occasion de se retrouver, faire quelques accolades et manger, beaucoup manger… Quoi de mieux alors pour digérer qu’un peu de sport ? Ça tombe bien, une journée de Top 14 était prévue entre Noël et le jour de l’An ! Les joueurs ont donc voulu – à leur façon – passer l’étape des fêtes comme il le fallait. Mais Rochelais et Castrais étaient un peu plus pressés que certains pour se serrer les uns contre les autres et souhaiter la bonne année. Alors que Pierre Aguillon venait d’inscrire le premier de ses deux essais du match, un attroupement a éclos dans l’en-but castrais, voyant la majorité des joueurs s’effondrer contre les barrières de sécurité, sous les acclamations du public. Sûrement une envie de se tenir chaud en cette période hivernale…   Crédit vidéo : devinZA. Des cartons, mais pas de marrons Il est désormais bien loin le temps où l’on pouvait voir des rafales de coups de poings émerger d’une bagarre générale. Dans une époque dépourvue de la moindre technologie (au niveau rugbystique), cela passait totalement inaperçu et il était quasiment impossible pour l’arbitre de trouver le véritable coupable. En revanche, ici, les deux petits rebelles ont été attrapés rapidement par M.Poite, grâce à la vidéo. Ce dernier a alors sanctionné Jean-Charles Orioli (La Rochelle) et Christophe Samson (Castres) d’un carton jaune. Le premier pour avoir plongé sur un défenseur castrais qui était au sol, et le second pour avoir réagi. Et pourtant, aucun coup de poing n’a été recensé. Les deux fautifs ont donc pu se reposer dix minutes au chaud, pas une sanction si terrible que ça finalement. Un week-end chargé en émotions Rochelais et Castrais n’étaient pas les seuls à avoir hâte de se retrouver ce week-end. Lors du match en « prime time » opposant Toulousains et Toulonnais sur Canal+ dimanche soir, les échauffourées ont plusieurs fois stoppé le match. Au grand désarroi des amateurs de jeu, qui ont pu se consoler ensuite en voyant les Toulousains remporter le match avec une grande maîtrise sur leurs adversaires du jour (39 à 0). Comment expliquer alors ces nombreux accrochages ? Deux hypothèses. La première, c’est que la plupart des joueurs n’a toujours pas saisi le sens du mot Boxing Day. La deuxième, c’est que ces mêmes joueurs ont tous déjà choisi leur camp pour le clash Booba-Kaaris et qu’ils ont voulu lancer le pré-combat… Crédit vidéo : Top Rugby.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)