Lenaic Ovize

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Lenaic Ovize

France U20 : le temps de jeu des Bleuets a-t-il augmenté par rapport à la génération championne du monde ?

Le Rugbynistere

Les choix La FFR a communiqué un groupe des 28 joueurs retenus par le manager des Bleuets, Sébastien Piqueronies. Le choix de l’entraineur et de ses adjoints, David Darricarrere et Aubin Hueber, n’a pas été facile comme il l’a rappelé. La qualité d’un groupe ne se mesurant pas au niveau des joueurs qu’on prend, mais à celui de ceux qu’on est obligés de laisser de côté. Sébastien Piqueronies l’avoue : ils ont construit un « groupe homogène et de grande qualité. » Le groupe Les 28 joueurs retenus sont issus de 15 clubs différents, et le RC Toulon est le club le plus représenté (6). Parmi ceux-ci, Carbonel, Gros et Zegueur qui ont déjà été champions du monde l’an dernier avec Beria, Geraci, Joseph, Lebel et Vincent qui vont eux aussi apporter leur expérience à ce groupe. Portrait – Giorgi Beria, relève à Clermont et leader des Bleuets en ArgentineLe SU Agen est le deuxième club le plus représenté avec un contingent de trois joueurs : Burin, Hocquet et Maravat. Ils ont tous les trois eu du temps de jeu dans l’élite avec l’équipe 1 cette saison. Pour le reste, le tableau ci-dessous présente la liste complète des joueurs du voyage en Argentine, et le temps de jeu qu’ils ont eu avec l’équipe première en Top 14 et en Pro D2. Deux joueurs font figure d’exception : Paul Mallez et Matthias Haddad-Victor, qui sont surclassés de deux ans. Le premier n’a eu 18 ans qu’en janvier dernier tandis que le second a atteint sa majorité en mars. Ils seront dans la même situation qu’un certain Jordan Joseph qui, l’an passé, avec son titre de meilleur joueur du tournoi, avait prouvé que la valeur n’attend pas le nombre des années… Analyse du temps de jeu En reprenant nos données récoltées l’année dernière depuis 2008, on y a ajouté comme paramètre la « médiane » du temps de jeu des joueurs sélectionnés pour la coupe du monde U20. On constate que le temps de jeu moyen et médian a encore augmenté, jusqu’à se rapprocher du record de 2008. * On constate également que le nombre de joueurs sans matches en Top 14 ou en Pro D2 continue de baisser depuis 2014. Si depuis 5 ans la participation des jeunes est en constante progression, on ne peut que s’en réjouir. L’optique de la coupe du monde 2023 à domicile semble avoir fixé un objectif à tout le rugby français. La particularité toulonnaise Le RC Toulon connait une saison compliquée chez les séniors, comme une année de transition, ou de fin de cycle, à l’image de ce qu’avaient vécu Toulouse et Clermont ces dernières années. Très longtemps décrié pour avoir construit une équipe basée sur des « mercenaires », le club de la rade de Mourad Boudjellal voit aujourd’hui émerger une génération dorée. En effet, les jeunes se portent très bien.ESPOIRS : le Rugby Club Toulonnais sacré champion de France face à La Rochelle ! [VIDEO] Titrée cette année en Espoir face à La Rochelle, cette même génération avait aussi remporté le titre chez les Crabos (division élite chez les U18) en 2016 et en 2017. Cette émergence des talents est d’ores est déjà identifiée par les techniciens toulonnais qui donnent de plus en plus de temps de jeu à leurs jeunes. Argentine 2019 : la confirmation La victoire l’année passée de la génération 1998 lors du mondial U20 avait pu paraître comme une exception, grâce notamment à un contexte particulier (mondial à domicile) et à une mayonnaise qui avait très bien pris. Cependant, les chiffres semblent indiquer une réelle amélioration du temps de jeu des jeunes en France. Une bonne performance au mondial en Argentine serait donc la confirmation de cette tendance et ferait grandir encore un peu plus l’espoir d’un mondial 2023 de rêve, à domicile. Championnat du Monde U20 – La composition de la France face aux Fidji en Argentine* Source temps de jeu : Itsrugby et Allrugby

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

ANALYSE. Le temps de jeu des U20 a-t-il augmenté en 10 ans ?

Le Rugbynistere

Le 17 juin dernier, les Bleuets remportaient leur première coupe du monde U20, à domicile. Au-delà de la performance, la médiatisation de l’événement nous a permis de (re)découvrir cette génération 1998 qui aura 25 ans lors de la Coupe du monde 2023 en France. Comme on l’a déjà vu, les 28 joueurs sélectionnés pour cette édition 2018 cumulaient un temps de jeu moyen de 268 minutes en Top 14 ou en Pro D2, donnant ainsi l’impression que c’était plus que les années précédentes.COUPE DU MONDE – France U20 : quel temps de jeu chez les pros pour les Bleuets cette saison ?Pour en avoir le coeur net, il a fallu analyser le temps de jeu des joueurs sélectionnés chaque année avec le XV de France U20 pour disputer le mondial de leur catégorie depuis la création de cette compétition en 2008. Notez que de 2008 à 2011 inclus, seuls 26 joueurs étaient convoqués. Depuis 2012, 28 joueurs ont la possibilité de participer au mondial (hors blessures). Vous pouvez d’ailleurs retrouver tous les tableaux qui détaillent les temps de jeu. On a sorti nos calculatrices pour vous présenter deux-trois éléments qui mettent en lumière l’évolution de la forme de la formation française. Si la génération 1988, qui a joué la coupe du monde en 2008, fait exception et a établi un record de temps de jeu total qui n’a jamais été égalé ou même approché, on constate que les Bleuets de cette année ont pulvérisé le record de temps de jeu au sein du Top 14. Les années sombres en Top 14 et Pro D2 pour les jeunes correspondent à une époque où les clubs français ont beaucoup fait confiance dans le recrutement à de vieux briscards, parfois étrangers, comme Hayman, Botha, Wilkinson, Jamie Roberts, Sexton ou encore Steenkamp pour ne citer qu’eux. On a alors mis en avant le Top 14 comme étant « le meilleur championnat au monde ». Force est de constater qu’il était difficile pour nos jeunes de s’y imposer et d’y accumuler du temps de jeu et de l’expérience. Lorsque la machine à lancer les Bleuets en Top 14 était en panne, la Pro D2 non plus n’a pas été en mesure de prendre le relais.France U20 : où joueront les Bleuets champions du monde la saison prochaine ?Ce n’est qu’en 2017 qu’une génération a éclos. Sur les 11 joueurs surclassés dans le groupe de 2017, 8 encadrent l’effectif de 2018. Seuls 3 manquent à l’appel, dont deux à cause de blessures. Si la génération de 2008 est celle qui compte le plus de temps de jeu total, on constate que ce sont bel et bien nos Bleuets de 2018 qui se sont illustrés : aucun groupe n’avait autant joué dans l’élite auparavant. C’est donc forte d’une victoire dans le Tournoi des 6 Nations et d’un titre mondial que cette génération dorée frappe maintenant aux portes du Top 14, et bientôt à celles de l’équipe de France, en espérant qu’ils confirment tous les espoirs placés en eux pour notre Coupe du monde, à domicile, en 2023.France U20 – Louis Carbonel :  »on a notre place en Top 14, ça ne sert à rien d’aller chercher des jeunes étrangers » L’intégralité des chiffres :

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)