Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

Coupe d’Europe : quel pays a été le mieux représenté lors de la 2e journée ?

Le Rugbynistere

Champions Cup Des surprises et des démonstrations Malgré le revers d’Exeter à Castres, l’Angleterre s’en tire assez bien dans cette compétition. Et ce, alors même que les Wasps et Bath s’affrontraient. Mais ils ont fait match nul. Sans surprise, les Sarries ont dominé Lyon tandis que Leicester a été impressionnant contre les Scarlets. Mais la grosse cote du week-end, c’étaient les Falcons, victorieux face à Montpellier même si Exeter pourra regretter son revers à Castres. Gloucester a aussi été battu côté anglais par le Munster. Les pensionnaires de Thomond Park ne permettent cependant aux Irlandais d’avoir un bilan positif puisque l’Ulster et le Leinster ont baissé pavillon contre des formations du Top 14. Pour la France, c’est du 50/50 avec trois victoires et trois défaites. Les résultats :  Wasps – Bath : 35-35 Toulouse - Leinster : 28-27 Munster - Gloucester  : 36-22 Castres - Exeter : 29-25 Saracens - Lyon : 29-10 Cardiff - Glasgow : 12-39 Leicester - Scarlets : 45-27 Racing 92 – Ulster : 44-12 Edimbourg - Toulon : 44-14 Newcastle - Montpellier : 23-20 Challenge Cup Les clubs du Top 14 s’imposent La Challenge Cup, le Stade Français ne semble pas vraiment s’y intéresser cette année. Les Parisiens ont connu leur deuxième défaite de la saison européenne sur la pelouse de Pau. Sans ce revers parisien, le bilan des clubs français aurait été bien meilleur. L’ASM et La Rochelle ont cartonné, Agen et Grenoble ont ce qu’il fallait à domicile tandis que l’UBB et l’USAP n’ont pu se départager. Les résultats :  Dragons - Northampton : 21-35 Clermont – Timisoara : 70-12 Pau – Stade Français : 21-15 Worcester – Ospreys : 27-21 Sale – Connacht : 34-13 UBB – USAP : 25-25 La Rochelle – Enisey-STM : 64-26 Zebre – Bristol : 20-17 Agen – Trevise : 20-19 Grenoble – Harlequins : 19-13 Le bilan Le pourcentage de la France aurait même pu être meilleur si l’UBB et l’USAP avait réussi à se départager. Le constat est que les club français ont su relever la tête lors de cette deuxième journée de Coupe d’Europe. A l’inverse, l’Irlande a connu un deuxième tour difficile avec un seul succès à dénombrer. Sale temps pour le Pays de Galles dont tous les représentants ont été battus. A l’inverse, l’Ecosse peut se targuer d’avoir fait un 100 % après le zéro pointé de la semaine passée. Ecosse (2 équipes) : 100% de victoires France (14 équipes) : 66,6% de victoires Angleterre (12 équipes) : 50% de victoires Italie (2 équipes) : 50% de victoires Irlande (4 équipes) : 25% de victoires Roumanie (1 équipe) : 0% de victoires Pays de Galles (4 équipes) : 0% de victoires Russie (1 équipe) : 0% de victoires

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. Champions Cup – Newcastle a-t-il réalisé un record contre Montpellier ?

Le Rugbynistere

Newcastle se serait-il spécialisé dans les victoires à l’arrachée face aux cadors du Top 14 ? Après avoir surpris le RCT - qui a certes perdu de sa superbe – à Mayol, les Falcons ont ajouté le MHR à leur tableau de chasse européen. Après deux journées de Champions Cup, les Anglais sont plus que jamais leaders de la poule 5 avec huit points. Un comble quand on sait qu’ils pointent à la dernière place de la Premiership. Bien qu’à la peine en championnat, ils ont montré face aux clubs français qu’ils avaient les ressources mentales et physiques pour faire une belle saison.Après avoir rapidement pris les commandes de la partie (16-6) grâce à l’essai de Gary Graham (4e) et au pied de Joel Hodgson sur pénalité (2e, 26e, 32e), ils sont allés chercher la victoire bien au-delà de la sirène. C’est à la 89e minute et après 39 temps de jeu que le troisième ligne remplaçant Callum Chick a délivré les siens en puissance sous le regard désabusé des Héraultais. Ces derniers pensaient avoir match gagné après avoir poussé Paul Willemse dans l’en-but à la 68e puis vu Ruan Pienaar loger une pénalité à la 72e (16-20). Le hold-up semblait parfait puisque jusqu’à présent, seul le demi de mêlée sud-africain avait fait grimper le score en faveur du MHR (10e, 16e, 52e, 58e), punissant ainsi l’indiscipline des locaux (14 pénalités concédées contre 7 pour les visiteurs). Mais en dépit de ces fautes, les Falcons ont tenu la dragée haute aux hommes de Vern Cotter, pourtant prévenus de leurs capacités. Ils n’ont rien lâché en défense (96 % de réussite au plaquage, 6 ratés), ont été supérieurs en termes de franchissements, de défenseurs battus et ont su maintenir Montpellier dans son camp. En clair, le match parfait qui pourrait bien lancer leur saison en Premiership. Ce qui est sûr, c’est que les autres clubs anglais sont prévenus.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. Champions Cup – Imhoff, Zebo et Thomas font parler leurs cannes face à l’Ulster

Le Rugbynistere

RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup – Pourquoi Toulon a-t-il sombré à Édimbourg ?Si la crise couve à Toulon, du côté du Racing 92, tous les feux sont au vert en Champions Cup. Comme Toulouse, le club francilien est invaincu après les deux premières journées de Coupe d’Europe. Et comme Toulouse, les Ciel et Blanc ont validé leur succès à l’extérieur par une victoire à la maison avec la manière. Les Franciliens ont cependant eu beaucoup moins de mal à faire plier les Irlandais de l’Ulster malgré leur très bonne entame. Eux deux essais de David Shanahan (4e) et Jacob Stockdale (20e), les locaux ont répondu par Teddy Iribaren (27e) et Wenceslas Lauret (31e). Avec quatre essais dans le premier acte, les trente acteurs n’ont pas lésiné sur la dépense physique. En témoignent les 1163 mètres parcourus par les deux équipes sur la pelouse de feu la U Arena. Et si l’Ulster a progressivement baissé pavillon devant les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit, le spectacle s’est poursuivi dans le second acte. Ce dernier a été celui des gazelles puisque Juan Imhoff (44e), Teddy Thomas (68e) et Simon Zebo (75e) ont fait parler leur vitesse pour aggraver la marque. À eux deux, Thomas et Zebo ont parcouru 144 mètres, l’international tricolore ayant aussi profité de l’excellent travail de Finn Russell pour marquer son essai. L’ouvreur écossais a brillé avec un petit par-dessus à hauteur de ses 22m sans oublier ses quatre pénalités (28e, 32e, 44e, 69e) et trois transformations. Les avants n’ont pas été en reste puisque Chat et Claassen ont réalisé 18 courses chacun, ce dernier ayant avancé sur 64m supplémentaires.Video. Champions Cup. Quand Nigel Owens apprend la politesse à Simon ZeboEt si Zebo a pu faire preuve d’arrogance au moment de marquer son essai pour un large succès 44 à 12, on peut compter sur les entraîneurs du Racing 92 pour leur remettre la tête à l’endroit à l’instar d’Owens s’ils se croient déjà arrivés. Reçus deux sur deux, les Franciliens comptent quatre points d’avance sur le Leicester, ce qui s’apparente à un joker. Ils auront cependant l’occasion d’asseoir leur domination sur la poule quatre lors de la réception des Tigers le 9 décembre prochain.  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup – Pourquoi Toulon a-t-il sombré à Édimbourg ?

Le Rugbynistere

Depuis quand le RCT n’a pas été dernier du Top 14 ?On se demandait il y a quelques semaines depuis quand Toulon n’avait pas été lanterne rouge du championnat. Certes, seuls deux matchs de Top 14 avaient été joués à l’époque et beaucoup pensaient que les Varois allaient rapidement relever la tête. Près de deux mois plus tard, le RCT ne compte que deux victoires toutes compétitions confondues. Battus par Newcastle à Mayol lors de la première journée de Champions Cup, les Toulonnais ont sombré samedi Édimbourg. Le constat est sans appel : Toulon, 12e du Top 14, est quasiment éliminé de la Coupe d’Europe. Qu’il semble loin le temps des titres européens à la chaîne. 1 Comme le nombre de franchissements effectués par Toulon contre Édimbourg là où les Ecossais ont en réalisés 11 ! Samedi, les Varois ont failli offensivement et défensivement (26 plaquages manqués). Par quatre fois, les locaux ont trouvé la faille. Ben Toolis (14e), Henry Pyrgos (23e) ayant franchi la ligne de craie dans le premier acte. À la pause, la messe est d’ailleurs presque dite avec un score de 26 à 7 en faveur des pensionnaires de Murrayfield. La marque s’est alourdie dès la reprise grâce à Stuart McInally (43e) sans que les hommes Patrice Collazo ne puissent répondre. Il faudra attendre à la 72e minute de jeu pour voir Daniel Ikpefan réduire la marque après un bon travail de Fekitoa. Mais Chris Dean (73e) parachèvera ce succès de prestige pour Edimbourg.Le centre all black semble pour l’heure être le seul à évoluer à son niveau et à faire des différences (13 courses, 40m parcourus), contrairement à son compatriote Julian Savea. Bien parti pour être l’un des plus gros flops de l’histoire des transferts du Top 14. Mais il paraît trop simple de rejeter la faute sur un seul élément, surtout dans un sport comme le rugby. Toulon ne manque pas de talents, mais de vécu (et d’inspiration ?). Et ce, aussi bien entre les joueurs que du point de vue du staff. Collazo a de la bouteille mais il débarque. Quand à Fernandez-Lobbe et Tillous-Borde, ils ont été de bons voire de très bons joueurs mais on ne se transforme pas entraîneur du jour au lendemain. Le temps leur est compté. Le déficit de confiance commence aussi à se faire sentir et il va être de plus en plus difficile de travailler. Pourront-ils se sortir de ce cercle vicieux ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

[COMPOSITION] Champions Cup – MHR. Qui sera titulaire à Newcastle ?

Le Rugbynistere

Montpellier a très bien débuté sa campagne européenne et voudra enchaîner avec un succès à Newcastle. Mais Vern Cotter a décidé de se passer de B. Du Plessis et J. Du Plessis en première ligne. Vincent Giudicelli et Levan Chilachava seront ainsi titulaires. La principale information, c’est le retour d’Aaron Cruden à l’ouverture aux côtés de Ruan Pienaar, qui était numéro 10 la semaine passée. Derrière, Reilhac sort du banc et remplace Martin, qui glisse du centre à l’aile de Fall, positionné à l’arrière en l’absence d’Immelman. MHR 1 Nariashvili 2 BGiudicelli 3 Chilachava 4 Van Rensburg 5 Willemse 6 Ouedraogo 8 Picamoles 7 W. Liebenberg 9 Pienaar 10 Cruden 11 Ngandebe 12 Serfontein 13 Reilhac 14 Martin 15 Fall 16 Ruffenach 17 Fichten 18 Guillamon 19 Le Devedec 20 Galletier 21 Sanga 22 Darmon 23 Vincent Vainqueurs à Toulon, les Anglais de Newcastle espèrent tenir tête au MHR. On note un premier changement devant avec la titularisation de Calum Green à la place de Witty en deuxième ligne. Un cran derrière, Burrows a été préféré à Nagusa, qui ne sera pas dans les 23. Chez les 3/4, Vereniki Goneva fait son apparition sur la feuille de match en étant titulaire à l’aile à la place d’Arscott. Newcastle 1 Mavinga 2 Cooper 3 Wilson 4 Witty 5 Young 6 Wilson 8 Burrows 7 Graham 9 Young 10 Hodgson 11 Sinoti 12 Williams 13 Penny 14 Goneva 15 Tait 16 McGuigan 17 Brocklebank 18 Mulipola 19 Witty 20 Chick 21 Takulua 22 Connon 23 Harris

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)