NEWS

News, infos du RCT

TOP 14 – Un an plus tard, le LOU est le seul rescapé des demi-finales !

Le Rugbynistere

L’exploit à Mayol, le MHR trop fort Se qualifier sans gagner… C’est ce qu’avaient réussi les joueurs de Pierre Mignoni l’an passé. En barrages, le LOU (5ème à l’issue de la saison régulière) était allé défier le RCT sur sa pelouse. Score final ? 19-19 après prolongations, mais une qualif’ pour avoir inscrit un essai de plus. En demi-finale, après l’exploit de Mayol, les Lyonnais avaient ensuite défié Montpellier. Jouer à domicile au Groupama Stadium n’a finalement pas permis de remporter la première demi-finale de l’histoire du club : le LOU a même été balayé par une équipe de Montpellier qu’on croyait alors lancée vers le Brennus. Score final ? 40 à 14 et quatre essais du MHR signés Nadolo, Dumoulin, Picamoles et Willemse, contre une réalisation d’Harris à deux minutes du coup de sifflet final. Des vingt-trois joueurs présents sur la feuille de match, dix-neuf sont encore au club, même si certains seront absents sur blessure ce week-end, comme Toby Arnold. Crédit vidéo : Top 14 – Officiel Qui étaient les autres demi-finalistes ? On l’a dit, le MHR a enfilé l’habit du chasseur du LOU. Cette saison, le vice-champion de France en titre a longtemps traîné son statut comme un fardeau, mais une fin de saison exceptionnelle a finalement permis aux joueurs à la fleur de ciste d’intégrer in extremis le Top 6. Mais en barrage, Montpellier est tombé… face au LOU. Top 14 – Montpellier : les cinq étapes d’une remontée fantastiqueLe Racing 92 et Castres s’étaient affrontés dans l’autre demi-finale de l’édition 2018 du Top 14. Les Tarnais l’avaient emporté, 19 à 14, avec un essai de Vaipulu contre deux réalisations d’Imhoff, puis Dupichot. Mais Benjamin Urdapilleta avait puni l’indiscipline francilienne pour envoyer les futurs champions de France en finale. Cette saison, Castres n’a pas réussi à se qualifier pour le Top 6, éjecté par une dernière défaite à domicile face à Toulon. De son côté, le Racing était en position de force pour son barrage… mais a finalement subi la loi de La Rochelle. Crédit vidéo : Top 14 – Officiel Toulouse, Clermont et La Rochelle de retour Si le LOU est toujours là, trois nouvelles équipes se sont invitées aux demi-finales de l’édition 2019. Dont deux habitués : champion de France en 2017, Clermont a vécu une saison terrible l’an passé, touché par de nombreuses blessures parmi ses cadres. Résultat ? Une bien triste 9e place. Mais les Jaunards ont rapidement rebondi avec une qualification directe pour les demi-finales… et une Challenge Cup au passage. Top 14 – Demi-finales. La solide saison de Clermont résumée en 5 matchs [VIDÉO]L’autre habitué, c’est bien sûr Toulouse, leader de la phase régulière. Les Rouge et Noir n’avaient plus été en 1/2 finale depuis… 2015, avec une élimination en barrage en 2016 et une qualification manquée en 2017. L’an dernier, les troupes d’Ugo Mola s’étaient relancées… mais pas assez pour vaincre Castres en barrages. Enfin, le dernier demi-finaliste, c’est bien sûr La Rochelle. Le club maritime a battu le Racing après avoir terminé la saison régulière à la 5ème place. Et connaîtra ce week-end la deuxième 1/2 de son histoire, après avoir échoué aux portes de la qualification l’an passé. Et aussi :  TOP 14 – Quel demi-finaliste a utilisé le plus de joueurs formés au club cette saison ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14 – Demi-finales. La Rochelle est-elle si loin de la machine toulousaine ?

Le Rugbynistere

Top 14 – Meilleures équipes, meilleurs joueurs, qui a brillé pendant 26 journées ?Ce samedi, le Stade Rochelais défie le Stade Toulousain lors de la première demi-finale du Top 14 au Matmut Atlantique de Bordeaux. Après la phase régulière, on ne peut parler de belle entre les deux formations puisque Toulouse a remporté le match aller (33/26 lors de la 3e journée) comme le retour (19-23 lors la 20e journée). Mais on sait que les phases finales sont un nouveau championnat. Et sur un terrain neutre, chaque équipe possède autant de chances que l’autre de qualifier pour la finale au Stade de France.   À première vue, le Stade Toulousain est favori à la faveur des stats après 26 journée. Mais, les Maritimes ont montré en barrage à Colombes face au Racing 92 qu’ils avaient du coeur. Si on regarde l’évolution de leur parcours respectif en Top 14, on remarque que les deux formations ont longtemps été dans le même wagon. Elles se sont séparées aux alentours de la 17e journée. À ce moment-là, La Rochelle a connu un passage à vide avec cinq revers de rang. Tandis que Toulouse n’a perdu qu’une fois à Toulon, mettant fin à sa série de 14 matchs sans défaite. 719 Avec 719 points, le Stade Rochelais fait partie des meilleures équipes du championnat en attaque (4e position). Cependant, c’est 101 points de moins que les Toulousains. Vincent Rattez est le meilleur marqueur d’essais rochelais avec 9 réalisations tandis qu’Ihaia West domine le classement des réalisateurs avec 235 points. Deux hommes qui auront un grand rôle à jouer samedi à Bordeaux. Cinquième à l’issue de la phase régulière, La Rochelle pointe aussi quatrième rang du classement des essais marqués avec 86 réalisations. C’est quatre de moins que l’ASM. Mais Toulouse est loin devant avec 101 essais inscrits. Ce qui est un record en Top 14. En moyenne, les hommes d’Ugo Mola franchissent la ligne de craie adverse à 3,88 reprises contre 3,31 pour ceux de Xavier Garbajosa. Si on a vu des Rochelais hermétiques contre le Racing 92 en barrage, la défense est aussi le fort de Toulousains avec seulement 2,12 essais encaissés pour un total de 508 points. Durant la saison, leur futur adversaire a concédé 616 unités à raison de 2,46 essais encaissés par match. 508 Ce qui fait la force du Stade Toulousain, c’est cette forme d’équilibre qu’il y a entre les anciens et les jeunes. Un équilibre que l’on retrouve aussi au tableau d’affichage. Toulouse est une équipe qui marque presque autant de points en première période (448) qu’en seconde (372). À l’inverse, le Stade Rochelais est une formation qui marque 62 % de ses points dans le premier acte et qui a tendance à subir lors des quarante dernières minutes (54 % de ses points encaissés en deuxième période). Les Maritimes doivent donc faire une grosse entame s’ils veulent déjouer les pronostics de cette demie.  À ce stade de la compétition, le moindre détail peut avoir son importance. La moindre faute peut faire la pencher la balance d’un côté comme de l’autre. Durant toute la saison, Rochelais et Toulousains ont été parmi les plus disciplinés avec seulement 13 cartons jaunes reçus pour les uns et 15 pour les autres. Si l’enjeu venait à tuer le jeu, les buteurs de chaque équipe seront certainement déterminant dans le résultat finale. Contre le Racing 92, West a pesé sur le score avec quatre pénalités et une transformation. Après des débuts timides, le Néo-Zélandais a fait son trou à La Rochelle et il est devenu un élément important avec pas moins de 42 pénalités et 47 transformations réussies. En face, c’est Thomas Ramos qui régale face aux perches avec autant de transformations que l’ancien joueur des Blues. Le Toulousain a passé 32 pénalités sans oublier un drop. Une arme fatale en phases finales. Notez également que l’arrière tricolore n’est pas du genre à rester dans ses 22m puisqu’il a marqué 7 essais. West est un joueur qui porte aussi le ballon mais il ne compte que trois réalisations au compteur. 11 Avec Sofiane Guitoune (11 essais) et Arthur Bonnval (10 essais), le Stade Toulousain dispose de plusieurs armes offensives. On peut également oublier Cheslin Kolbe, qui, s’il ne marque pas beaucoup d’essais en Top 14, est le facteur X de cette formation. Ces 10 fois où Cheslin Kolbe a humilié la défense avec des skills incroyables [VIDÉO] Merci à Philippe des Stats de Phil pour son travail sur les statistiques.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Mourad Boudjellal vient en aide au couple verbalisé pour un autocollant du RCT sur sa plaque d’immatriculation

Dans notre édition papier du 5 juin dernier et sur notre site Internet, nous vous présentions l’histoire d’un couple de Toulonnais verbalisé en région parisienne à cause d’un autocollant du RCT sur leur plaque d’immatriculation.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

L’océan Indien, une « zone critique » sillonnée par la marine française

Le Monde.fr - Actualités et Infos en France et dans le monde

Le porte-avions français « Charles de Gaulle » a quitté Singapour le 3 juin pour regagner Toulon, son port-base, après trois mois de mission, notamment dans l’océan Indien.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

[POINT TRANSFERT] Puricelli aura la double casquette, Pointud à Pau, Savea parti pour rester ?

Le Rugbynistere

TOP 14 Clermont Cette fois Clermont s’attache à conserver ses espoirs et annonce via La Montagne des prolongations de : Sipili Falatea (pilier, 11 matchs cette saison), Alexandre Fischer (3ème-ligne, 13 matchs, 3 essais), deux des révélations de l’ASM cette année. Plus jeunes et en devenir, ils continueront leur apprentissage en équipe espoir : Killian Tixeront, troisième ligne (juin 2021) Tani Vili, centre (juin 2022) Logan Tabet, centre (juin 2022) Valentin Simutoga, pilier, talonneur (juin 2022) Marc Palmier, ouvreur, centre (juin 2021)Trois recrues :  Cheikh Tiberghein (Bayonne), arrière (juin 2022) Ratu Jone Naulunisau (Nadroga, Fidji) troisième ligne centre (juin 2022) Benjamin Boudou (Racing), talonneur (juin 2021).  Toutes les infos transferts de Clermont ici Toulon Parti pour rester ? Peut-être mieux ? Étrange retournement de situation au RCT autour de la personne de Julian Savea. Voici les déclarations faites à Rugbyrama par le président Boudjellal: « Nous allons bientôt communiquer à son propos et nous allons peut-être étonner. Les histoires ont une suite et cela peut être surprenant. Il peut aussi y avoir des « happy end » ou des « happy continuations ». J’ai rencontré Julian avec sa femme, nous nous sommes parlés et expliqués, ce fut courtois et instructif. Je peux dire que ce n’est pas un usurpateur. À partir de là, quand les gens sont sincères… Patrice m’a aussi convaincu en disant que lorsque l’on a joué à un certain niveau, on peut y revenir. À nous de le mettre dans les meilleures conditions afin que tout soit optimisé. ».  Toutes les infos transferts de Toulon ici Paris Selon RMC, Dewald Senekal (38 ans), actuellement entraîneur des avants de Grenoble, va rejoindre le Stade Français. Suite à la relégation du FCG en Pro D2 il quitte l’Isère alors qu’il était sous contrat jusqu’en 2021. Toutes les infos transferts de Paris ici Lyon C’est Julien Puricelli qui remplace Karim Ghezal comme entraîneur de la touche selon L’Equipe. Puricelli endossera la double casquette de joueur et coach. Sous les ordres de Pierre Mignoni, David Attoub sera chargé de la mêlée et David Gérard arrive de Béziers dans un rôle d’entraîneur des avants. Toutes les infos transferts de Lyon ici Bayonne Promu en Top 14, le club basque aurait acquis la signature pour deux ans du pilier international samoan de l’UBB Viliamu Afatia (29 ans, 21 sélections), rapporte RMC. Toutes les infos transferts de Bayonne ici Pau [TRANSFERT] Top 14 – Mohamed Boughanmi (La Rochelle) vers la Section PaloiseSelon Allrugby, Benson Stanley est bien prolongé à Pau. Ce sera sous statut joker médical Coupe de monde, en lieu et place de Jale Vatubua. Notez que l’arrivée du All Black Ben Smith pour un pige de décembre jusqu’à juin a été officialisée. Les piliers Lucas Pointud (31 ans) et Mohamed Boughanmi (27 ans) vont, eux, débarquer pour deux ans. Toutes les infos transferts de Pau ici PRO D2 Stade Montois Joan Caudullo, responsable du centre de formation du Stade Montois nous confirment que plusieurs joueurs vont quitter les Landes : Cyril Balust (pilier), Lucas Claudey (talonneur, Bassin d’Arcachon), Alexis Luez (deuxième ligne), et Théo Turano (pilier). Les joueurs ont des contacts mais rien d’officiel.D’autres intègrent le Centre de formation : Tom Chauvet (ouvreur, Châteaurenard), Maximilien Hontarrede (troisième ligne, Dax) et l’international U20 géorgien Gela Murusidze (pilier, Armazi Tbilissi). Côté pro, confirmation sur le site du recrutement de William Wavrin (Bourg-en-Bresse) et Tim Jaubert (Dax).  Toutes les infos transferts de Biarritz ici Aurillac Il y avait des incertitudes autour de la prolongation de Lotu Taukeiaho. Le pilier fidjien, blessé, risque bien de partir parce que le Stade n’a pas recruté deux mais trois piliers droits. Il y avait déjà Kilian Marie de Blagnac et Giorgi Kartvelishvili du Locomotive Tbilissi. C’est un compatriote de ce dernier qui vient sans doute sceller le sort de Taukeiaho. Son nom Jemal Shatirishvili, 20 ans, il arrive du Stade Rochelais, selon La Montagne. En France depuis 2016, il bénéficie du précieux statut JIFF. Il est international géorgien des moins de 19 ans. Toutes les infos transferts de Aurillac ici Rouen Le promu se sépare de plusieurs joueurs : Mathieu Billou (demi de mêlée),  Harry Spencer (2ème-ligne, Angleterre) sont pour le moment sans club ; Matthew Ford (centre) et Corentin Brutus (ailier) vont à Suresnes. (source: Allrugby) Toutes les infos transferts de Aurillac ici Oyonnax Oyonnax fait le ménage et se sépare de trois joueurs au statut non JIFF, peut-on lire sur le site officiel. Trois joueurs expérimentés, un avant et deux 3/4. Steven Sykes (34 ans) d’abord, ex joueur des Sharks et des Kings en Super rugby, s’en va après trois ans de présence à l’USO. Le centre gallois Matt Hopper (34 ans), 7 matchs cette saison, et Mitchell Inman, un centre australien de 30 ans qui a pourtant beaucoup joué (19 matchs) et qui a 100 matchs de Super rugby dans les jambes. Toutes les infos transferts d’Oyonnax ici Fédérale 1 Vienne Des recrues et des prolongations de cadres à Vienne note Le Dauphiné.  Ils arrivent : Étienne Truchet (2e ligne, Oyonnax), Clément Poissard (2e ou 3e ligne, Bourgoin), Antoine Grange (centre ou ailier, Bourg-en-Bresse), Nicolas Onutu (ailier, Franco-roumain, CSM Bucarest) et Waqa Emori (arrière, Fidjien, Beaune). Ils prolongent : Jérémy Guillot, Grégory Puyo, Adrien Lebas, Harry Burat ou encore Thomas TrautmannIls quittent le CSV : Josselin Pivot (pilier, raisons professionnelles), Romain Serve (talonneur, blessure aux cervicales), Marius Sirbe (2ème-ligne, Roumanie, choix sportif), Camille Fréchet (demi de mêlée, fin de carrière), Steve Bard (ouvreur, Saint-Jean-en-Royans), Hugo Boissière (ailier, arrêt) et Francis Sabot (arrière, arrêt) Trélissac Le SAT prolonge plusieurs cadres. Enzo Kralfa (ouvreur), Victor Lepretre (centre), Hugo Bruni (ailier), Robin Genesson (centre), Florent Cazeaux (arrière), Guillaume Brouqui (demi de mêlée), Steven Reinhard (3ème-ligne), Pieter Franz Stemmet (pilier, Afrique du sud), Luciano Bencivenga (talonneur, Argentine), Alfonso Colombo (2ème-ligne, Espagne), et les espoirs Elian Charenton (3ème-ligne),  Pierre-Marie Capellot (ailier). (Source: Facebook officiel du club) Dax Sur le site Facebook officiel du club, on note plusieurs prolongations : Florian Argel (centre, 36 ans) Toki Pilioko (pilier, 23 ans), Régis Rameau (pilier, 38 ans), Alexandre Pilati (ailier, 23 ans), Mattieu Bidau (2ème-ligne, 23 ans), Brice Ferrer (3ème-ligne, 25 ans), Jérémy Helmbacher (2ème-ligne, 28 ans) Vincent Hollet (centre, 23 ans), Lucas Sotteau (pilier, 25 ans), Iges Lapé (pilier, 22 ans), Etienne Loiret (2ème-ligne, 23 ans), Thomas Curutchet (ouvreur, 24 ans), Esava Delaï (ailier, 31 ans, Fidji), Julien Dechavanne (ailier, 29 ans), Théo Delblancu (talonneur, 22 ans), Nemia Soqeta (3ème-ligne, 33 ans, Fidji). Bourg-en-Bresse Arrivé en cours de saison dans l’Ain, prêté par Grenoble, Jean-Luc Baradel ne retournera pas en Isère. Le troisième ligne a signé un contrat de deux ans avec l’US Bressane. Castranet Le club haut garonnais fait sa première recrue : il s’agit d’un jeune demi de mêlée, Cesar Niarquin, qui jouait avec les espoirs de Provence rugby. Narbonne Et de huit pour l’impressionnant recrutement du RCN dont l’Indépendant assure qu’il n’est pas terminé. C’est le pilier droit du RCT Matthieu Loudet qui vient de signer. Tout juste auréolé d’un titre de Champion de France espoirs, le joueur de 21 ans a connu l’équipe de France U18 et l’équipe de France U20 Développement. Selon le quotidien catalan, il aurait refusé des propositions de Pro D2 pour s’inscrire dans l’ambitieux projet de Narbonne. Premiership Bath Les spécialistes du VII ne se font pas toujours aussi vite fait aux exigences du XV. Mais Ruaridh McConnochie a rendu une bonne copie : 15 matchs, 4 essais. Aussi Bath ne fait pas dans la demi mesure et prolonge le contrat de l’ailier de quatre ans. Gloucester Arrivé à l’intersaison des Exiles, le talonneur Todd Gleave n’aura joué que cinq fois pour Gloucester. La faute à des blessures. Les Cherry and whites lui maintiennent leur confiance et prolongent son contrat. Pro 14 Newport La franchise de Newport a démarré timidement sa campagne de recrutement. Ce n’est que la semaine dernière qu’elle enregistrait ses deux premiers renforts : l’ouvreur international Sam Davies (Ospreys) et le jeune James McCarthy (Munster). Pilier de Worcester, non conservé, Jack Cosgrove (24 ans) signe aux Dragons. Il avait précédemment porté les couleurs d’Edimbourg et de Bristol, aux Bears sous les ordres de Ceri Jones l’actuel entraîneur des avants des Dragons. Munster Un temps pressenti aux Dragons où on le voyait faire équipe avec Rob Howley puis à Brive où il aurait remplacé Didier Casadéi en partance pour le Racing, Graham Rowntree a cherché et fait mouche plus haut. Actuellement entraîneur des avants de la Géorgie, il occupera, après la Coupe du monde le même poste au Munster où Jerry Flannery, son prédécesseur, a décliné l’offre de prolongation.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)