TRANSFERTS: Malcolm Marx décline l’offre du Stade Français, du mouvement au SA XV, Narbonne se renforce encore

Le Rugbynistere

TOP14 Stade Français Loïc Godener quitte le FC Grenoble pour le Stade Français TRANSFERTS : Loic Godener (Grenoble) en route pour le Stade Français Paris ! Brive Démenti du CAB concernant Alexis Palisson, sa venue « n’a jamais été d’actualité ». Le club corrézien a privilégié la candidature d’Eneriko Buliruarua, espoir fidjien prélevé dans le vivier toulonnais. La Montagne révèle également que Jeremy Davidson, actuellement en Nouvelle Zélande compte y dénicher deux nouveaux joueurs. Agen Ricky Januarie en fédérale 3.   [TRANSFERT] Du Top 14 à la Fédérale 3 pour le champion du monde Ricky Januarie PRO D2 Soyaux-Angoulême L’équipe charentaise enregistre quatre départs. Celui de Romain Mareuil contraint de mettre un terme à sa carrière, à 30 ans à peine, à cause de méchantes blessures. Une série de commotions ont tenu le talonneur éloigné des terrains depuis de longs mois. Il est interdit de rejouer au rugby: « «Je n’ai pas eu le feu vert. Pour l’instant, je suis classé inapte et le rugby est terminé».. Autre départ celui du pilier Joel Sclavi 25 ans. Venu de Pau en 2017, le pilier argentin a été très utilisé cette saison (25 matchs dont 13 titularisations). Il rejoint Agen comme joker médical de Walter Desmaison. L’Argentin sera la doublure de Dave Ryan à droite de la mêlée. (Source: La Charente libre)  Deux jeunes quittent la Charente, le talonneur Gwendal Poences (22 ans) aligné quatre fois cette saison est sans club tandis que Paul Capon, même âge, même poste signe à Périgueux. Par ailleurs La Charente Libre annonce la signature de deux premiers contrats professionnels qui concernent l’ailier fidjien Kaminieli Raivono et l’ouvreur Benjamin Magnoac. Béziers Le Midi libre confirme la signature du troisième ligne belge William Van Bost à Béziers et révèle une autre recrue: l’arrière des espoirs de l’UBB Thomas Zenon (20 ans). Tous deux ont signé un contrat de deux ans. Carcassonne Information Allrugby qui ne devrait pas tarder à être corroborée par une annonce du club. Carcassonne recrute un pilier gallois du nom de Marc Thomas. Il vient de Yorkshire Carnegie l’équipe de Leeds. Âgé de 28 ans il avait auparavant évolué aux Ospreys et aux Cardiff Blues. FEDERALE 1 Fleurance François Loison, jeune 3/4 centre de 23 ans, évoluant au Stade Dijonnais depuis trois ans quitte la Bourgogne pour le Gers. Il signe à Fleurance. Il totalise 27 matchs de fédérale 1 pour 5 essais marqués. (Source: Facebook de l’ASF) Narbonne Narbonne n’en finit pas et en est à près d’une vingtaine de joueurs recrutés. Le dernier en date est encore « estampillé » ProD2. Le Fidjien de Colomiers Venione Voretamaya sera Audois la saison prochaine, avec un contrat de deux ans en poche.  Découvert à Albi  où il a flambé sa dernière année (17 matchs, 9 essais) il avait peu joué en Top14 avec Brive les deux saisons suivantes. Début en fanfare à Colomiers en 2015 (20 matchs, 10 essais) suivirent une saison blanche et deux exercices mitigés (23 matchs, 5 essais). Pour la fédérale 1 et pour Narbonne c’est un sujet à fort potentiel. (source: Allrugby) RCHCC En première ligne les Varois annoncent la prolongation des piliers suivants: Maxime Schonenberger (26 ans, 18 matchs, 1 essai) Mehdi Merabet (33 ans, 19 matchs), Mathieu Miguel (2 matchs), Jean-François Calais (27 ans, 14 matchs, 2 essais), Isei Colati (35 ans, 20 matchs, 1 essai) et Wilson Lucien (26 ans, 13 matchs, 1 essai) (Source: Facebook du RCHCC) Chambéry La Dauphiné informe: Sofian Klouchi va raccrocher les crampons au terme de la saison. Il lui reste à jouer une demi-finale et peut-être une finale de Challenge Yves du Manoir. A 30 ans, l’ailier passé par Mâcon, Annecy et Chambéry depuis 2014 aura joué 114 matchs de fédérale 1 pour 34 essais. Mâcon Comme l’année dernière, le club de Mâcon se livre à de grands chambardements dans son effectif en dépit de bons résultats (la demi du Challenge Yves du Manoir). Selon le JSL, officiellement quittent l’ASM: le flanker Nowicki à Hyères, le pilier Alexandre Combier au Stade Niçois, le talonneur Aurélien Blanc au Stade Dijonnais, le centre Perruchoud (service militaire en Suisse), l’arrière Grégory Paquelet à Villefranche sur Saöne, et sans clubs pour le moment l’ailier Bekkal, le troisième ligne tongien Fono et le demi d’ouverture anglais Ring. Les recrues officielles: Paul Ravier, demi de mêlée (Bourg, 23 ans) (9 feuilles de match en ProD2), Thomas Paillet, 2ème-ligne (Bourg), Kelegh Moutome (ailier, Céret, 13 matchs, 4 essais), le centre Sao Maewenn (espoirs de Carcassonne, 22 ans), Clément Querru (centre, Provence Rugby, 24 ans), et 3ème-ligne, Louis-Mathieu Jazeix (Saint-Médard, 26 ans, 19 matchs, 1 essai). Ne devraient pas tarder à être officialisés, côté départs : Valentin Frevol (ASVEL) Simon Poliche (?) John Barnard Louw (?) Julian Million (?) Claude Brechenmacher (?) et coté arrivées: Romain Maurice (Langon)  Guillaume Benet (Espoirs Clermont) Mathias Steger (Oyonnax) Elliott Bale (Grasse) Melvin Quiroga (Espoirs Montauban) SUPER RUGBY C’est une nouvelle de taille donnée par Planet rugby. L’un des meilleurs talonneur du monde ne viendra pas au Stade Français. Heyneke Meyer aurait souhaitait faire venir Malcolm Marx, mais le joueur des Lions n’imitera pas un bon nombre de Springboks candidats à l’exil après le Coupe du monde. Il prolonge avec la franchise de Johannesburg jusqu’en 2021. Mais son contrat prévoit une période sabbatique au Japon directement après la Coupe du monde. Il reviendra aux Lions et en Afrique du sud en juin 2020.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Que sont devenus les champions de France 2012 avec le Stade Toulousain ?

Le Rugbynistere

Sept ans que le Brennus n’a plus été amené par les joueurs du Stade Toulousain dans la Ville rose. Le dernier titre ? 2012, et une victoire étriquée face au Rugby Club Toulonnais, grâce au pied de Luke McAlister. La belle époque pour une équipe encore entraînée par Guy Novès. [FLASHBACK] 2012 – Luke McAlister offre un 19eme Brennus au Stade Toulousain ! [VIDÉO]Que deviennent les 23 acteurs toulousains de cette finale ? Beaucoup ont arrêté, et aucun ne porte encore le maillot du Stade toulousain : Maxime Médard était notamment blessé pour cette rencontre. Ils jouent encore… mais sous un autre maillot Yann David, Jean-Marc Doussain et Yoann Maestri ont quitté le Stade Toulousain l’été dernier. Avec plus ou moins de succès. Freiné par les blessures, le premier ne s’est pas tout à fait imposé à Castres. Jean-Marc Doussain a lui participé à la belle campagne du LOU, mais la charnière Couilloud – Wisniewski a été privilégiée en phases finales. Les phases finales, Maestri ne les a pas disputées avec le Stade Français Paris, mais le 2e ligne s’est imposé dans la capitale. Louis Picamoles est lui parti à Northampton en 2016, avant de revenir un an plus tard en France. A Montpellier. Census Johnston a peu joué avec le Racing 92, où il évolue depuis deux ans. Le Samoan de 38 ans ne raccroche toujours pas : il sera à Bayonne l’année prochaine. Yohan Montès (Agen) et Lionel Beauxis (LOU), eux, seront en Pro D2, puisqu’ils ont respectivement signé à Provence Rugby et Oyonnax. Ils croiseront la route de Timoci Matanavou, revenu au Stade Montois, son premier club dans l’Hexagone. Enfin, Luke McAlister et Christopher Tolofua jouent à l’étranger. Le premier devait prendre sa retraite mais les Shimizu Blue Sharks (2ème division japonaise) l’ont enrôlé. Tolofua est parti s’aguerrir aux Saracens, mais il a très peu joué en Angleterre. Il tentera de se relancer à Toulon la saison prochaine. Ils sont devenus entraîneurs Toulouse a l’habitude de recycler ses anciens joueurs en les faisant entrer dans le staff technique. C’est le cas de Clément Poitrenaud, Jean Bouilhou et William Servat, respectivement arrière, 3e ligne et talonneur titulaires face au RCT, en 2012. Mais seul le premier nommé devrait continuer la saison prochaine. Bouilhou rejoint Montauban, et William Servat le XV de France. Stade Toulousain – Pourquoi William Servat a-t-il décidé de rejoindre le XV de France ? Il s’explique !Gurthrö Steenkamp s’occupe lui de la mêlée de l’US Colomiers, en Pro D2. Enfin, Yannick Nyanga est directeur sportif du Racing 92 – où il a terminé sa carrière – en plus de son rôle de consultant pour RMC. Sans oublier Daan Human, qui s’occupe des Cheetahs, franchise sud-africaine reversée du Super Rugby au Pro 14. Ils ont arrêté le rugby Passé par Toulon en fin de carrière, Vincent Clerc n’a pas vraiment quitté le monde du rugby, puisqu’il est devenu consultant pour Canal+. Thierry Dusautoir a sa société d’import-export de fruits et légumes en provenance d’Amérique du Sud, et occupe un rôle dans la mini-série de Par Amour du Rugby. VIDÉO. Les conseils avisés de Thierry Dusautoir aux amateurs de RoubaixYannick Jauzion dirige une société qui commercialise du ginseng bio, et il est également directeur associé dans un cabinet de courtage en assurances pour les entreprises, « notamment pour les agriculteurs et les coopératives agricoles », comme il le confiait à Sport24 en octobre. Grégory Lamboley est directeur associé d’une agence spécialisée dans le sport business, après une fin de carrière à La Rochelle. Luke Burgess a lui terminé aux Zebre en Italie (2016), après un retour en Australie, chez les Rebels de Melbourne. Reste Patricio Albacete, qui a terminé au Racing 92, sans jouer beaucoup chez les Franciliens, qui a fait son jubilé en mars dernier pour une rencontre dont les bénéfices ont été versés à l’association « Action contre la faim ».

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Stade Toulousain vs Clermont : quels joueurs ont disputé le plus de finales ?

Le Rugbynistere

On a coutume de dire qu’une finale n’est pas un match comme les autres. Poncif, ou réalité ? Toujours est-il qu’il s’agit du match « à ne pas perdre », sous peine de voir s’envoler les rêves de titre. Toulousains et Clermontois le savent : ce soir, le Brennus va devoir choisir son camp, et le perdant devra attendre un an avant de pouvoir éventuellement le toucher… Mais qui de Toulouse ou de Clermont a le plus d’expériences en termes de finales ? On s’est intéressé aux 46 joueurs présents sur la feuille de match, et il n’y a pas photo. Top 14 : avantage Clermont Le Stade Toulousain n’a plus joué de finale de Top 14 depuis… 2012, et le sacre face au RCT. Une éternité, dans le rugby professionnel d’aujourd’hui. La preuve : aucun des 23 joueurs présents ce jour-là sur la feuille de match n’évolue encore sous le maillot Rouge et Noir. Seuls Clément Poitrenaud, Jean Bouilhou et William Servat sont restés… mais dans le staff. Maxime Médard était blessé, mais il a déjà disputé deux finales : en 2008, face à… Clermont, et en 2011, contre Montpellier. Yoann Huget jouait encore à Bayonne. Castrais en 2013 et 2014, Piula Faasalele n’a disputé aucune finale avec la formation tarnaise, contrairement à Joe Tekori (2013) et Richie Gray (2014). [FLASHBACK] 2012 – Luke McAlister offre un 19eme Brennus au Stade Toulousain ! [VIDÉO] En revanche, les Clermontois sont forcément plus nombreux avec une finale jouée (et remportée !) en 2017. Deux ans plus tard, la plupart des joueurs sont toujours au club. Surtout, Clermont a l’habitude de jouer en finale depuis dix ans. Ainsi, l’expérimenté Davit Zirakashvili en a disputé… six ! Soit presque deux fois plus que tous les Toulousains réunis. Enorme. Avec deux finales sous le maillot du Stade Français, en plus de celles disputées avec l’ASM, Benjamin Kayser monte à quatre. Pour un bilan de deux victoires, et deux défaites. A noter que Wesley Fofana n’a jamais joué la finale du Top 14, même s’il est au club depuis 2008. D’abord victime de la concurrence, l’international était blessé en 2015 et 2017. Les finalistes du Top 14 à Toulouse : 4 finales du Top 14 Joe Tekori : 1 finale (2013, avec Castres) – 100% de victoire Maxime Médard : 2 finales (2008, 2011) – 100% de victoire Richie Gray : 1 finale (2014, avec Castres) – 0% de victoire Les finalistes du Top 14 à Clermont : 27 finales du Top 14 Davit Zirakashvili : 6 finales (2007, 2008, 2009, 2010, 2015, 2017) – 33% de victoire Benjamin Kayser : 4 finales (2005 avec Paris, 2007 avec Paris, 2015, 2017) – 50% de victoire Alexandre Lapandry : 2 finales (2010, 2015) – 50% de victoire Camille Lopez : 2 finales (2015, 2017) – 50% de victoire Fritz Lee : 2 finales (2015, 2017) – 50% de victoire John Ulugia : 2 finales (2015, 2017) – 50% de victoire Sébastien Vahaamahina : 1 finale (2015) – 0% de victoire Damian Penaud : 1 finale (2017) – 100% de victoire Alivereti Raka : 1 finale (2017) – 100% de victoire Judicael Cancoriet : 1 finale (2017) – 100% de victoire Sitaleki Timani : 1 finale (2017) – 100% de victoire Arthur Iturria : 1 finale (2017) – 100% de victoire Etienne Falgoux : 1 finale (2017) – 100% de victoire Peceli Yato : 1 finale (2017) – 100% de victoire Rabah Slimani : 1 finale (2015, avec Paris) : 100% de victoire Toutes compétitions confondues : avantage Clermont Intéressons-nous maintenant aux autres compétitions… où là encore, Clermont est largement à l’avantage. Logique là aussi, puisque l’ASM a atteint trois fois la finale de la Champions Cup depuis 2013, plus une fois celle de la Challenge Cup. Mais le recordman de finale hors Top 14, c’est Benjamin Kayser, qui en a connu sept… dont trois avec Leicester. Côté toulousain Cheslin Kolbe a disputé à trois reprises la finale de la Currie Cup, pour une victoire (en 2014). Mais en comparaison, l’expérience des finales est faible, même si on rajoute les quatre finales de championnat du monde U20 disputées par Marchand, Ntamack, Ahki et Van Dyk. Les finalistes à Toulouse (hors Top 14) :  3 finales : Cheslin Kolbe : Currie Cup 2013, Currie Cup 2014, Currie Cup 2015 (avec la Western Province) Maxime Médard : Champions Cup 2008, Champions Cup 2010, Coupe du monde 2011 (France) 2 finales :  Jerome Kaino : Coupe du monde 2011, Coupe du monde 2015 (All Blacks) Charlie Faumuina : Mitre10 Cup 2012, (avec Auckland), Coupe du monde 2015 (All Blacks) 1 finale :  Rynhardt Elstadt : Currie Cup 2014 (avec la Western Province) Sofiane Guitoune : Pro D2 2011 (avec Albi) Guillaume Marchand : Coupe du monde U20 2018 (France) Romain Ntamack : Coupe du monde U20 2018 (France) Pita Ahki : Coupe du monde U20 2012 (All Blacks) Maks Van Dyk : Coupe du monde U20 2012 (Afrique du Sud) Les finalistes à Clermont (hors Top 14) : 7 finales :  Benjamin Kayser : Premiership 2008, Premiership 2009, Champions Cup 2009 (avec Leicester), Champions Cup 2013, Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 4 finales :  Davit Zirakashvili : Champions Cup 2013, Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 3 finales :  Rabah Slimani : Challenge Cup 2013, Challenge Cup 2017 (Stade Français), Challenge Cup 2019 John Ulugia : Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Sébastien Vahaamahina : Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Fritz Lee : Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Greig Laidlaw : Challenge Cup 2015, Challenge Cup 2017 (avec Gloucester), Challenge Cup 2019 Camille Lopez : Champions Cup 2015, Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Wesley Fofana : Champions Cup 2013, Champions Cup 2015, Challenge Cup 2019 George Moala : Mitre10 Cup 2012, Mitre10 Cup 2015 (avec Auckland), Challenge Cup 2019 Isaia Toeava : Mitre10 Cup 2005, Mitre10 Cup 2007 (avec Auckland), Challenge Cup 2019 Tim Nanai-Williams : Super Rugby 2012, Super Rugby 2013 (avec les Chiefs), Challenge Cup 2019 2 finales :  Sitaleki Timani : Challenge Cup 2016 (avec Montpellier), Challenge Cup 2019 Etienne Falgoux : Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Arthur Iturria : Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Peceli Yato : Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Alexandre Lapandry : Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 Apisai Naqalevu : Skipper Cup 2012 (avec Suva), Challenge Cup 2019 Damian Penaud : Champions Cup 2017, Challenge Cup 2019 1 finale : Alivereti Raka : Challenge Cup 2019 Loni Uhila : Super Rugby 2016 (avec les Hurricanes) En rouge, le nombre de finale de Top 14. En bleu, celles des autres compétitions. Pour un total de 84 à 20 en faveur de Clermont.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Le pilier géorgien Beka Gigashvili s’est engagé trois ans avec le RCT

Le pilier droit international géorgien de Grenoble, Beka Gigashvili (7 selections), s’est engagé ce jour avec le RCT.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)