Le Rugbynistère

Eben Etzebeth, Baptiste Serin et Nehe Milner-Skudder font figure de têtes d’affiche au sein du recrutement du Rugby club toulonnais. Logiquement, les attentes autour de leurs performances à venir sont importantes. Bryce Heem (1m93, 103 kilos) lui arrive sur la Rade avec un statut de quasi-inconnu. Du moins pour une grande majorité des supporters français. Car outre-Manche, le Néo-Zélandais s’est fait un nom au sein des Warriors de Worcester. Ces derniers ont tout fait pour le garder mais Heem était arrivé à un point de sa carrière où il souhaitait vivre une nouvelle expérience. Il a donc signé pour deux ans à Toulon après avoir terminé à la 10e place de la Premiership avec son club.[TRANSFERT] Top 14 – Toulon officialise son solide recrutement avec du Bok, du Black et du JIFFIl a rejoint l’Europe en 2015 en provenance du Super Rugby et des Chiefs, avec qui il avait atteint les barrages de la compétition. Auteur de quatre essais en quinze apparitions, il n’a pas débarqué à Worcester avec un statut à faire respecter. Ce n’était pas non plus un novice puisqu’il avait représenté son pays sur le circuit mondial de rugby à 7 ainsi qu’aux Jeux du Commonwealth et à la Coupe du monde de la discipline avec plus de 100 matchs et 20 essais au compteur. Des essais, il va en marquer dès sa première saison avec les Warriors. On lui fait confiance (18 titularisations en autant de matchs) et il répond présent avec sept réalisations en Premiership. L’année suivante, il marque autant, mais en seulement dix matchs ! Chez les Warriors, les entraîneurs défilent mais lui conserve sa place et se montre toujours aussi constant aussi bien à l’aile qu’à l’arrière. 2018/2019 a peut-être été sa meilleure saison. 27 C’est le nombre de ses franchissements en Premiership l’an passé. Son meilleur total en quatre ans. Il a aussi réalisé quatre passes décisives, soit autant que depuis son arrivée et réalisé 84 plaquages. Son deuxième meilleur total.  Marqueur (7 essais), plaqueur, passeur (25 offloads), franchisseurs (55 défenseurs battus), Bryce Heem débarque à Toulon avec le « full package ». Pour l’heure, il n’a signé que deux ans, mais il estime que quatre années est assez pour tirer le maximum d’une expérience. « Depuis que je suis ici (à Worcester, ndlr.), je suis toujours entré sur le terrain pour faire de mon mieux pour mes coéquipiers et le club », confie le Néo-Zélandais via worcesternews. Il est conscient que la carrière d’un joueur est courte et compte bien profiter de toutes les opportunités qui s’offre à lui. A 30 ans, il semble dans la forme de sa vie et pourrait bien devenir une star sur la Rade compte tenu de son état d’esprit de compétiteur et de ses performances (32 essais en 69 apparitions avec les Warriors). Le public ne demande qu’à avoir un nouveau chouchou après la saison ratée de Julian Savea et le départ de Mathieu Bastareaud.Crédit vidéo : Premiership Rugby

Pour lire l'article, cliquez sur le lien (accès direct)