Le Rugbynistere

XV de France : la composition des Bleus pour affronter les SpringboksJacques Brunel s’entête-t-il à vouloir installer Geoffrey Doumayrou et Mathieu Bastareaud ? À voir le résultat de leurs associations lors des précédentes confrontations, on peut se poser des questions. Depuis le match France-Italie du dernier Tournoi des Six Nations, les deux joueurs ont été alignés à cinq reprises, devenant la paire de centre la plus utilisée par Jacques Brunel. Les résultats sont eux discutables : deux victoires (Italie et Angleterre) pour trois défaites (Pays de Galles et deux fois contre la Nouvelle-Zélande). Mais à ce moment-là, il faut dire que les deux joueurs étaient en quelque sorte indiscutables vu leurs performances en club. Mathieu Bastareaud, en l’absence de Guilhem Guirado, avait même récupéré le capitanat, preuve de la confiance que Jacques Brunel porte en lui. Et si son début de saison est aujourd’hui quelque peu compliqué avec le Rugby Club Toulonnais, le sélectionneur des Bleus n’a malgré tout pas hésité à le conserver en place, notamment pour ses qualités défensives. Geoffrey Douymarou, lui, est également un bon défenseur, mais manque un peu de punch offensivement contrairement à Gaël Fickou qui est actuellement l’un des meilleurs franchisseurs du championnat. Pour autant, la complémentarité des deux premiers semble convaincre Jacques Brunel qui préfère compter sur les qualités du trois-quarts centre parisien dans un second temps : « Il y avait pas mal de choix au centre du terrain et Gaël Fickou fait un bon début de saison. Mais pour ce premier match, on a préféré conserver la complémentarité qu’il y a entre Geoffrey Doumayrou et Mathieu Bastareaud ». Pour ce qui est de l’état de forme de ces trois joueurs, les statistiques ne trompent pas : 50% Dans ce début de saison, c’est clairement Gaël Fickou qui a joué le plus. Le bol d’air parisien lui a fait le plus grand bien et il s’est très vite installé comme un cadre dans cette équipe. Avec Jonathan Danty et Gaël Fickou, Heyneke Meyer semble avoir trouvé la bonne combinaison. Jacques Brunel se servira-t-il de cette association ? Il serait fort probable que les deux joueurs se retrouvent associés face aux Fidji, voir même face à l’Argentine en fonction des performances du week-end. Geoffrey Doumayrou a lui aussi beaucoup joué (367 minutes) et est un homme clé de la ligne de trois-quarts rochelaise. Seul Mathieu Bastareaud peut faire naître certains doutes quand à son état de forme, le centre toulonnais n’ayant joué que trois matchs cette saison, lui qui s’est fait opérer à l’oeil droit fin septembre, suite à une infection. On le sait, l’équipe de France doit gagner. Et pour gagner, il faut scorer. Dans ce registre, Gaël Fickou s’en sort très bien puisqu’il a marqué six essais en sept matchs et est actuellement l’un des meilleurs marqueurs du championnat. Geoffrey Doumayrou n’en a pour l’instant inscrit que deux pour un match de moins, tandis que Mathieu Bastareaud n’a toujours pas franchi la ligne adverse cette saison. 6 39 Dans le domaine de la passe, les trois joueurs sont plutôt à l’aise. En effet, si Gaël Fickou est un excellent franchisseur, il sait aussi très bien faire jouer autour de lui. 39 passes réalisées depuis le début de la saison et 100% d’entre elles parviennent dans les mains de ses partenaires. Geoffrey Doumayrou cherche également à faire vivre le ballon continuellement et connaît peu d’imprécision dans ce domaine (seulement 1 passe ratée). Mathieu Bastareaud, souvent reconnu pour ses qualités physiques, a lui énormément progressé dans ce domaine et commence à avoir une palette technique complète. En seulement trois matchs, il a réalisé un 100% sur ses passes (15/15). Pour ce qui est de la défense, Mathieu Bastareaud reste le maître en la matière. S’il n’a effectivement participé qu’à trois rencontres cette saison, il a démontré qu’il demeurait infranchissable avec 100% de plaquages réussis (9/9). Là où les deux autres sont un peu plus fébriles, Geoffrey Doumayrou tournant à 79 % de plaquages réussis (18/23) et Gaël Fickou à 87% (48/55). 100% Bilan : Sans hésitation, Gaël Fickou est le joueur le plus en forme de ce début de saison. Autant offensivement que défensivement, il apporte des certitudes et Jacques Brunel sait qu’il peut compter sur lui. Ça sera désormais à lui de prouver samedi soir, en fonction du temps de jeu qu’il aura, s’il peut retranscrire ses performances au niveau international. Geoffrey Doumayrou de son côté réalise un bon début de championnat et a la confiance du sélectionneur, mais il sait que la concurrence est rude et il n’aura pas le droit à l’erreur face à l’Afrique du Sud. Quant à Mathieu Bastareaud, si ses premiers mois cette saison ont été extrêmement compliqués entre sa blessure et les performances de son club, il a réussi à s’imposer comme un cadre de cette équipe de France en 2018 par son attitude sur et en dehors du terrain. Il est donc pour l’instant bien installé dans cette ligne de trois-quarts.

Pour lire l'article, cliquez sur le lien (accès direct)