Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

VIDÉO. Premiership : la pépite Joe Cokanasiga dans le Top 5 des plus beaux essais du week-end

Le Rugbynistere

Au cas où vous en douteriez, il y a encore plus mythique que Chapeau melon et bottes de cuir : il y a la Premiership ! Comme chaque semaine, on revient sur le rugby de nos amis rosbifs, qui ne s’ennuient pas devant leur télévision… HOT Alex Lewington & Joe Cokanasiga Les London Irish ne sont plus là, mais il y a encore peu de l’âme de ce club en Premiership. La preuve avec Alex Lewington et Joe Cokanasiga, partis vers d’autres cieux cet été, aux Saracens et à Bath. Le premier, 27 ans dans deux jours, en est déjà à cinq essais en trois matchs. Le second, 20 ans, en est à deux. C’est Chris Ashton qui doit se faire du souci, puisque les deux jouent à l’aile et sont susceptibles de porter le maillot du XV de la Rose en novembre… La forme des cartons Rouler à gauche, et manger des chips au vinaigre ne leur suffisait pas. Les Anglais ont donc inventé les cartons ovales. On valide grave. Exeter Trois matchs, trois victoires et trois bonus offensif. On peut dire ce qu’on veut, mais il n’y a pas qu’en Nouvelle-Zélande que les Chiefs sont sexy. En tête du classement (à égalité avec les Sarries, tout de même), Exeter devient peu à peu une référence outre-Manche. Un joueur marche sur l’eau en ce début de saison. Henry Slade. Pour rappel, c’est Castres qui a hérité de l’équipe en Champions Cup. Pas vraiment une bonne pioche. COLD Bristol Les Bears sont-ils déjà en train d’hiberner ? Leur retour en Premiership est annoncé spectaculaire, et le succès initial en ouverture du championnat semblait le confirmer. Seulement, le calendrier n’a pas épargné l’équipe de Bristol, lui rappelant sa condition de promu. Une semaine après avoir encaissé 44 points chez les Saracens, les coéquipiers de Luke Morahan s’inclinent 35 à 13 à Gloucester, où il n’est jamais facile de s’imposer. Vivement le retour à la maison. Marks & Spencer La dernière fois que je suis allé à leur boutique de la Défense, il n’y avait plus de foccacias… J’ai dû manger une boîte de conserve pour le dîner. L’Ashtonomètre : Toujours pas de matchs pour Chris Ashton, suspendu jusqu’en octobre. La bonne nouvelle, c’est que l’ancien Toulonnais a le temps pour dévorer « Lethal White », le nouveau roman de JK Rowling, qui sort aujourd’hui en Angleterre. Le veinard ! L’Ashtonomètre est à 10/10. Les plus beaux essais de la semaine : Crédit vidéo : Premiership Rugby Les résultats : Gloucester – Bristol : 35-13 Northamtpon – Saracens : 27-38 Worcester – Newcastle : 20-23 Exeter – Sale : 35-18 Harlequins – Bath : 32-37 Wasps – Leicester : 41-35

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France : Marco Tauleigne opéré du genou, quel n°8 pour la tournée ?

Le Rugbynistere

Louis Picamoles Surcôté ou pas, en méforme ou pas, Louis Picamoles reste le joueur sélectionnable le plus expérimenté à ce poste. Mais Jacques Brunel l’avait quelque peu égratigné suite à la fameuse nuit d’Edimbourg, où le Montpelliérain s’était fait prendre par la patrouille. Depuis, Picamoles n’a plus joué en Bleu. Et s’il a parfaitement pu jouer la finale du Top 14, il a ensuite préféré se faire opérer plutôt que de prendre part à la tournée en Nouvelle-Zélande. Pas sur que sa place soit gardée au chaud à Marcoussis. Fabien Sanconnie C’est le grand perdant de la dernière tournée. Titulaire d’entrée en l’absence de Tauleigne (au repos forcé après trois commotions), le Briviste n’avait pas vraiment brillé face aux Blacks lors du premier test, avant de disparaître des feuilles de matchs. Arrivé au Racing 92 cet été, il a joué trois matchs, dont deux titularisations… et une seule en n°8. Damien Chouly Peut-il réapparaître chez les Bleus ? Sa dernière sélection remonte à mars 2017, lors d’un match étouffant face au Pays de Galles. Âgé de 32 ans, il pourrait être un cadre au sein d’un XV de France rajeuni. Mais le train Brunel semble être parti sans lui. Et surtout, il ne joue pas n°8 avec l’ASM… Kevin Gourdon Avec Victor Vito, difficile pour Gourdon de jouer n°8… C’est donc à l’aile de la 3ème-ligne que le Stade Rochelais l’aligne. Mais c’est bien au centre qu’il a joué les deux derniers tests de la tournée d’été, avec de belles performances à la clé. Le favori désigné pour le mois de novembre, même s’il serait bien que son club l’utilise un peu plus en 8. Loann Goujon Jacques Brunel l’a eu à Bordeaux, et le connaît bien, mais sa cote reste très faible. Titulaire à une seule reprise en n°8 depuis le début de saison, le joueur du LOU est ensuite resté cantonné à un rôle de remplaçant. Surtout, les joueurs de la nouvelle génération devraient avoir la priorité, en vue du Mondial 2023. Pas sûr que Goujon reporte un jour le maillot bleu. Anthony Jelonch Titularisé au poste de n°8 face à Toulon lors de la 3ème journée, le Castrais brille lui aussi par sa polyvalence. Absent de la liste Elite, son nom a tout de même été coché sur celui de la liste développement. International à deux reprises, dont la première sous l’ère Novès. C’était il y a presque un an, lors de la dernière tournée d’automne. Gros potentiel. Yoan Tanga Capable de jouer en 3ème-ligne aile, c’est au poste de n°8 qu’il a été titularisé à trois reprises depuis le début de saison. L’Agenais a même inscrit deux essais… S’il n’a jamais été appelé en sélection, il reste une valeure montante, qui intéresse les gros du championnat comme le Top 14. Et le staff tricolore le surveille, en témoigne sa sélection avec les Barbarians en juin dernier.  Jordan Joseph Les entraîneurs du Racing 92 ne veulent pas le griller, et ça se voit. Rappelons que l’ancien Massicois vient d’avoir 18 ans… Si son nom devrait ressortir du chapeau d’ici 2023, il est sûrement un peu trop tôt pour le lancer sur la scène internationale. Mais quand il joue, Joseph est loin d’être largué. Et Matthieu Jalibert n’avait pas beaucoup plus d’expérience quand Brunel l’avait lancé face à l’Irlande. S’il n’est pas avec les Bleus, les Barbarians pourraient lui offrir sa chance. Kelian Galletier Considéré comme un troisième-ligne aile chez les Bleus, il a porté à deux reprises le maillot floqué du n°8 cette saison avec le MHR. Membre de la liste élite, du voyage en Nouvelle-Zélande l’été dernier, Galletier devrait de toute manière être dans le groupe élargi. Et pourquoi pas sortir du banc face à l’Afrique du Sud ? Sa polyvalence est un atout. Les troisièmes-lignes ailes de la liste Elite (Babillot, Cancoriet, Galletier, Gourdon, Lauret, Le Roux, Sanconnie)… et Développement (Y. Camara, Jelonch, Macalou, Tauleigne).

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

RCT : après le chambrage des supporters parisiens, Mourad Boudjellal lance un scud au Stade Français

Le Rugbynistere

Mourad Boudjellal aurait-il la défaite amère ? S’il n’en a rien laissé entendre en conférence d’après-match, le président du RCT a mal vécu cette rencontre. En cause ? L’attitude des supporters du Stade Français Paris. Et non, on ne parle pas de l’intrusion du frère de Sekou Macalou sur la pelouse, mais du chambrage des All Pinks, à base de « Et ils sont où les Toulonnais ? » VIDÉO. Top 14 : le frère de Sekou Macalou s’introduit sur la pelouse, Jean-Bouin suspendu ?Présent à la conférence de presse, RMC relate les propos de Boudjellal :  J’ai adoré ‘Ils sont où les Toulonnais’ du public parisien. J’adore ça. C’est d’une stupidité absolue, surtout qu’on est en reconstruction. Surtout quand on est sauvé par un milliardaire allemand (Hans-Peter Wild, ndlr) parce qu’on perd 8 millions par an. On évite de dire ‘Ils sont où les Toulonnais’. Ils ne sont pas à moins 8 millions. Via L’Equipe, il a également égratigné Hans-Peter Wild :  J’étais venu voir le spectacle. C’est une pâle copie de ce que faisait Max Guazzini. Guazzini, lui, il a créé NRJ, c’est autre chose que des jus d’orange. Peut-être qu’il nous faut un milliardaire allemand plus riche que celui-là, ou un Qatarien, ou un Saoudien, on prend aussi. [...] Il se passe ce que j’avais annoncé : c’est le rugby des stades vides et des milliardaires. Que pensez-vous de ces déclarations ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. Top 14 : le frère de Sekou Macalou s’introduit sur la pelouse, Jean-Bouin suspendu ?

Le Rugbynistere

Le stade Jean-Bouin sera-t-il suspendu ? Ce dimanche, le Stade Français Paris a récolté une précieuse victoire face au Rugby Club Toulonnais. Mais pourrait dans le même temps… être privé de son enceinte. La raison, c’est cette intrusion d’un supporter en fin de match, descendu sur la pelouse en pleine échauffourrée. Un supporter qui n’est autre que le frère de Sekou Macalou, impliqué dans la bagarre. Comme pour Julien Savea, lui aussi impliqué, M. Raynal lui adresse d’ailleurs un carton jaune, une fois les esprits calmés. WTF : Madame Savea dézingue le jeu du Rugby Club Toulonnais sur TwitterRepoussé par les joueurs, puis passé derrière la main courante, le frère de Macalou – drapeau en main – a semblé continuer à s’en prendre verbalement aux Toulonnais malgré la tentative de Jules Plisson pour le calmer. Il a ensuite été évacué en dehors du terrain par un service de sécurité franchement dépassé… Problème, donc, le Stade Français Paris pourrait perdre Jean-Bouin. En 2011, Biarritz avait écopé d’un match de suspension de terrain après l’intrusion de Lucien Harinordoquy lors d’un derby face à Bayonne. Selon le règlement de la LNR, « tout franchissement de la main courante tombera sous le coup de l’interdiction d’envahir l’enceinte de jeu et sera susceptible de faire l’objet de poursuites pénales et/ou disciplinaires. » La prochaine rencontre du Stade à domicile aura lieu le 30 septembre prochain, face au Racing. Les Soldats Roses risquent également une forte amende… L’échauffourée en vidéo :  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

WTF : Madame Savea dézingue le jeu du Rugby Club Toulonnais sur Twitter

Le Rugbynistere

Le bilan du RCT est bien pauvre en ce début de saison. Quatre journées, et déjà trois défaites : les hommes de Patrice Collazo tournent au ralenti. Et les recrues n’apportent pas encore de réelles plus-values, à commencer Julian Savea. L’ailier des Blacks ne s’est pas encore adapté au Top 14, et ça se voit. Sa femme l’a sans doute aussi remarqué. Mais sur son compte Twitter, ce sont ses coéquipiers et l’arbitre qu’elle vise. Ces derniers ? « Une blague. » Les coéquipiers de Savea ? « Incapables de faire une passe. » Bref, elle « ressent la douleur de son mari sur le terrain. » Pas sûr que tailler un costard à ses coéquipiers va aider Julian dans le vestiaire !

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)