Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

XV DE FRANCE. Guy Novès sur Romain Taofifenua :  »s’il ne perd pas 10 kilos, il ne pourra pas jouer avec nous »

Le Rugbynistere

Si le monde du rugby avait son propre « Jeu de 7 familles », qui serait membre de la catégorie « meilleur deuxième-ligne du monde » ? Maro Itoje, Brodie Retallick ou Eben Etzebeth y trouverait sûrement leur place. Quid des Français ? Dans le futur, Arthur Iturria ou Sébastien Vahaamahina pourrait bien espérer intégrer cette drôle de famille, mais pour le reste… Si la quantité de joueurs à ce poste n’est pas remise en cause, c’est la qualité qui pose question après une tournée où les Bleus étaient privés… d’Iturria et Vahaamahina. Sans surprise, Yoann Maestri a enchaîné les rencontres : à ses côtés, Julien Ledevedec, Paul Jedrasiak et Romain Taofifenua. Ce dernier a beaucoup joué cette saison sous le maillot du RCT (30 matchs ; 24 titularisations). Et plutôt bien, d’où son retour en équipe de France. Seulement, il n’a pas vraiment convaincu Guy Novès, à en croire ses propos tenus dans le Midol : Il y a Tao qui revient mais c’est plus lent, plus mou. Parce qu’il lui faut du temps pour évoluer. Le ballon qu’il se fait arracher par un centre, ça ne lui arrive jamais en Top 14. Il faut qu’il joue à l’international pour en mesurer les besoins. Il a des efforts à faire. C’est à ça que doivent servir les six semaines de préparation, cet été. Si on prend son exemple, il sait qu’il a dix kilos à perdre, qu’il doit renforcer son haut du corps et devenir un athlète. S’il n’est pas capable de ça, il ne pourra pas jouer avec nous. Mais je vais lui tendre la main, comme aux autres. Il va bénéficier de cette plage de travail, comme les autres. Ceux qui ne saisiront pas l’opportunité se mettront seuls sur le bord de la route. Novès réagissait à une question sur le manque de densité du pack tricolore, expliquant : « la densité, on l’a. [...] C’est dans la répétition des efforts, dans les courses et les franchissements qu’on ne rivalise pas. » Le sélectionneur citant l’exemple des Springboks, qui peuvent compter sur Etzebeth ou l’excellent Franco Mostert au poste. Et si ce dernier intégrait le « Jeu de 7 familles » ? XV de France : Guy Novès s’exprime sur sa relation avec Bernard Laporte  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

TRANSFERTS – Top 14 : Liam Gill au LOU, ça se complique pour Malakai Fekitoa et Juan Imhoff

Le Rugbynistere

Ça continue de s’agiter à Toulon. Le vice-champion de France va perdre l’un de ses meilleurs joueurs de la saison passée : Liam Gill. L’international wallaby devrait être libéré pour s’engager avec le LOU, qui le suit depuis de longues semaines. Une perte pour les Varois, même si le club est déjà bien fourni à ce poste. Pour rappel, Facundo Isa, Raphaël Lakafia et Jean Monribot se sont engagés sur la Rade. On débute la journée avec une bonne nouvelle : la signature de Liam Gill ! https://t.co/UYhT7Z8Eon pic.twitter.com/2WtxL8i3PH — LOU Rugby (@LeLOURugby) 28 juin 2017 Dans le même temps, le cas Malakai Fekitoa se complique. Le Midol et Var Matin s’étaient mis d’accord : oui, le 3/4 centre all black allait rejoindre le RCT. Seulement, son agent a démenti l’information dans la presse néo-zélandaise… Alors, le joueur des Highlanders ferait-il monter les enchères ? Non retenu pour affronter les Lions, il n’en est pas moins désiré par sa Fédération, qui va donc se battre avec Toulon. Enfin, dernier dossier concernant les Rouge et Noir : Mathieu Péluchon ne viendra pas : il a prolongé avec Albi. La Dépêche précise que la formation albigeoise, qui évoluera en Fédérale 1, a également recruté Laurent Magnaval. Le n°9 passé par Toulon, Mont-de-Marsan, le Racing 92 et Biarritz a signé pour trois saisons. Le staff du Biarritz Olympique a été officialisé : si Gonzalo Quesada est bien le nouveau manager de l’équipe, l’Argentin sera accompagné de Simon Raiwalui et de Jack Isaac. Le second était déjà présent au club. Sud Ouest de préciser que David Darricarrère et Frédéric Garcia ont trouvé un accord financier pour quitter le Pays Basque. « C’est totalement faux, je n’ai encore rien signé. » Non, Juan Imhoff n’a pas prolongé avec le Racing 92. Le club francilien, qui a annoncé qu’un nouveau contrat avait été signé jusqu’en 2022 aurait donc menti ? C’est ce qu’affirme l’ailier argentin via Despise del Try. Pour rappel, Imhoff n’est plus sélectionnable en évoluant en France. Chez les amateurs, les Bourguigons de Nuit Saint Georgres réalisent un gros coup avec la signature de Semisi Telefoni, selon L’Indépendant. Le talonneur tongien évoluait à Carcassonne. Le SU Agen attend Ruaridh Jackson. Le demi d’ouverture écossais devrait rejoindre le Top 14, puisque les Cheetahs ont refusé de libérer leur ouvreur Fred Zeilinga, selon le Midol. Toujours selon le journal, Koto Vuli (talonneur ; Fidji ; Mâcon) serait le remplaçant de Brice Mach à l’USAP après la retraite prématurée de l’international tricolore. Enfin, le jeune Valentin Sese (3e-ligne ; Stade Français) rejoint le club de Montpellier, à l’instar du talonneur du LOU, Vincent Giudicelli.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDEO. Au cœur des étalons du Burkina Faso : la très bonne mini-série sur le rugby burkinabé

Le Rugbynistere

« Il nous faut des terrains dédiés à ce sport là. » Les mots sont prononcés par le ministre des sports du Burkina Faso en personne. C’est qu’à l’aube de sa Coupe d’Afrique, les joueurs Burkinabés doivent s’entraîner… sur un terrain de foot. On est loin de la Rugby Africa Gold Cup qui regroupent – du 24 juin au 5 août – les six des sept meilleures nations du continent : la Namibie, le Zimbabwe, la Tunisie, l’Ouganda, le Kenya et le Sénégal. Tous rêvent de rejoindre les Springboks au Japon pour la prochaine Coupe du monde. Le Burkina Faso, lui, ne verra pas le Pays du Soleil Levant ou le trophée Webb-Ellis. Pourtant, il faut voir plus loin que les maillots trop petits aux numéros inhabituels, filmés par les caméras d’Infosport+. Ces dernières ont suivi la belle aventure des Etalons du sélectionneur Thierry Barbe, renforcés par Antoine Yaméogo (ex-Massy, Stade Français), venu à ses frais pour porter le maillot de l’équipe nationale pour la première fois. Dans ses valises, un autre Français : Thibault Dorey-Fogacci, Toulonnais d’origine et entraîneur des avants. Du voyage au Niger au match contre le Mali, en passant par la grave blessure d’un 3e-ligne de l’équipe surnommé « Betsen », plongez au coeur de la sélection :  L’épisode 1 :  L’épisode 2 : L’épisode 3 :  Crédit vidéo : Infosport+

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDEO. Il glisse en tapant son coup de pied… mais passe finalement la transformation en coin !

Le Rugbynistere

Aux Samoa, les Tuilagi ne sont pas la seule fratrie à briller sur les terrains de rugby : il y a aussi les Pisi, dont Tusi est l’aîné. Aujourd’hui âgé de 35 ans, l’ancien joueur du RCT n’a pas pour autant raccroché les crampons. Il continue même de défendre les couleurs de son pays en équipe nationale. La preuve : le frère de George et de Ken défiait ce week-end le Pays de Galles, le maillot floqué du numéro 10 sur le dos. Privé de ses meilleurs éléments, retenus avec les Lions, le XV du Poireau a mis du temps pour venir à bout des Samoans, mais un doublé d’Evans a finalement permis aux coéquipiers de Sam Davies de repartir avec la victoire (17-19, score final). Pour le spectacle, il faudra repasser, la faute – notamment – à une pelouse digne d’un bon vieux match de série. C’est sans doute ce qui explique cette glissade de Pisi au moment de taper un coup de pied de transformation… qui passera finalement entre les poteaux ! Joli. Crédit vidéo : georgian channel Le résumé vidéo du match :  Crédit vidéo : georgian channel

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDEO. All Blacks v Lions : Ben Te’o retourne Sonny Bill Williams comme un sac de pommes de terre

Le Rugbynistere

VIDÉO. Un sublime essai de 90m n’a pas suffi aux Lions face au doublé de Rieko Ioane pour les All BlacksSi vous vous êtes levés plus tôt que prévu ce samedi, dans l’espoir de regarder un superbe match de rugby, vous n’avez pas dû être déçu ! Le choc tant attendu entre les All Blacks et les Lions britanniques et irlandais a tenu toutes ses promesses. Et pour être honnête, on a déjà hâte d’être le week-end prochain pour la revanche, déjà décisive pour la victoire finale en cas de nouveau succès néo-zélandais.ce Cette rencontre de haut vol, c’était également l’occasion d’assister à plusieurs duels épiques : Read vs Faletau, Murray vs Smith, Ioane vs Watson… Un autre a retenu notre attention : celui opposant Sonny Bill Williams à Ben Te’o. Deux joueurs qu’on n’imaginait pas forcément titulaires pour ce match il y a quelques mois. D’un côté Williams, passé par le 7 et blessé au genou, qui n’a repris la compétition qu’en début de Super Rugby avant de dépasser Fekitoa ou Lienert-Brown dans la hiérarchie. De l’autre Te’o, pas titulaire avec le XV de la Rose et l’une des suprises du squad de Warren Gatland. Pourtant, le 3/4 centre de Worcester a été l’un des meilleurs Lions depuis le début de la tournée. Et son job était tout désigné : museler SBW sur la pelouse de l’Eden Park… Les deux anciens treizistes ont réalisé une belle performance. Le point culminant de leur affrontement, c’est ce duel en début de seconde période, quand Sonny Bill Williams se fait littéralement retourner par Ben Te’o, pas franchement impressionné par le double-champion du monde. Pour l’occasion, l’ancien joueur des Rabbitohs sera tout de même sanctionné d’une pénalité pour un plaquage dangereux ! Crédit vidéo : Rugby’O’Top Et aussi :  VIDEO. Un essai, un offload sublime : Sonny Bill Williams offre une victoire de prestige aux Blues face aux LionsVIDEO. Angleterre : qui est Ben Te’o, l’homme qui a crucifié le XV de France ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)