Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

Champions Cup : les clubs français ont-ils plus brillé que l’an passé ?

Le Rugbynistere

Deux, c’est le nombre de clubs français qualifiés pour les 1/4 de finale de la Champions Cup. Un chiffre… en baisse par rapport à l’an passé. En 2017/2018, quatre formations avaient su s’extirper de la phase de poules : le Racing 92, déjà, mais aussi Toulon, Clermont et La Rochelle. Ces deux dernières équipes ont d’ailleurs été… absentes de l’édition 2018/2019. C’est le Stade Toulousain, 2ème de son groupe derrière le Leinster, qui a repris le flambeau. Champions Cup : quel pays a le mieux réussi en phase de poules de la coupe d’Europe ?Mais dans les chiffres, les représentants du Top 14 ont-ils inscrit plus de points cette saison ? Ont-ils progressé ? Cette année, les 6 équipes (outre le Racing et Toulouse, le RCT, Montpellier, Lyon et Castres) totalisent 87 points, soit 14,5 points par équipe. Un chiffre là aussi en baisse par rapport à l’an dernier. Les six formations tricolores (Toulon, Racing, Castres, Montpellier, Clermont, La Rochelle) avaient inscrits 105 points, soit 17,5 points par équipe. Aucune n’avait terminé à la dernière place : c’est le cas du LOU cette saison. Pour sa première participation à la Champions Cup, le club lyonnais a été fanny. 2 C’est le nombre de clubs français en 1/4 de finale de la Champions Cup. Une baisse de 50% par rapport à l’an passé. Pour rappel, si la France est assurée d’avoir un représentant en demi-finale du fait du choc entre le Racing 92 et le Stade Toulousain, un choc franco-français avait également eu lieu lors des quarts de finale de la saison passée. Et la rencontre concernait déjà le club francilien, victorieux sur le terrain de Clermont. Le RCT était tombé face au Munster. Idem pour La Rochelle, contre les Scarlets.  Champions Cup : quel adversaire en 1/2 finale pour le vainqueur de Racing 92 – Stade Toulousain ?Challenge Cup : quelle nation a été la meilleure en phase de poules ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Alors comme ça, Mathieu Bastareaud irait rejoindre les Sharks pour une pige en Super Rugby ?

Le Rugbynistere

Thierry Lacroix, Olivier Roumat, Frédéric Michalak, Clément Poitrenaud… et maintenant Mathieu Bastareaud ? Le 3/4 centre du Rugby Club Toulonnais pourrait bien devenir le 5ème international tricolore à porter le maillot des Sharks de Durban, en Afrique du Sud. On le sait, le joueur passé par Massy a des envies d’ailleurs. D’étranger, pour être plus précis. Et si le Japon était dans sa ligne de mire après le Mondial 2015, le Super Rugby semble avoir aujourd’hui sa préférence. Selon les informations du Midol, une formation se dégagerait : les Sharks, donc. Et Mourad Boudjellal est au courant : Il nous a fait part de son attachement au club, mais aussi de son défi de jouer au moins une fois dans le Super Rugby. Surtout, il souhaite avoir une expérience nouvelle, notamment après le Mondial, où selon lui il avait eu du mal à retrouver le quotidien du Top 14 après 2015. On va bien sûr lui faciliter les choses. Le journal de préciser que si Bastarocket est sous contrat jusqu’en 2021, le RCT ne lui mettra pas de bâton dans les roues pour « rompre son engagement contractuel, puis signer un nouveau précontrat avec le RCT. » Bastareaud s’est déjà entraîné avec les Sharks à l’été 2017, et est resté en contact avec l’ancienne équipe de François Steyn depuis. Et aussi :  Que se serait-il passé si Mathieu Bastareaud avait signé au Japon en 2017 ? Le Super Rugby plutôt que la Top League pour Mathieu Bastareaud ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

WTF : la passe entre les jambes géniale du pilier WP Nel face au MHR [Vidéo]

Le Rugbynistere

Le MHR est donc éliminé de la Champions Cup. Une déception, au vu de la poule dont avait hérité les troupes de Vern Cotter. Un RCT en reconstruction, une formation de Newcastle dernière de Premiership… et Edimbourg, considérée comme la plus faible des deux équipes écossaises professionnelles. C’est pourtant bien cette dernière qui termine en tête du groupe, via une dernière victoire sur le Montpellier. Montpellier : Mohed Altrad confirme Vern Cotter à son posteSi Vern Cotter va continuer sa mission auprès des Héraultais, l’ancien sélectionneur de l’Ecosse s’est bien fait avoir par ses quelques-uns de ses anciens protégés, à commencer par WP Nel. Le pilier d’origine sud-africaine a été lancé sur la scène internationale par le Kiwi. Devenant depuis une référence. Mais si sa tenue en mêlée lui permet de se faire respecter chaque week-end, c’est pour sa technique qu’il s’est mis en évidence ce vendredi, face au MHR. Sur un coup de pied de renvoi, Nel a ainsi donné une leçon pour sortir proprement de son camp. Pas en tapant au pied. Mais avec une passe… entre les jambes et à l’aveugle. Génial. VEE. PEE. NEL!#EDIvMON pic.twitter.com/aTS0NBEJ8a — Blood & Mud Rugby (@bloodandmud) 18 janvier 2019 Les affiches des quarts de finale de Champions Cup

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Champions Cup : quel pays a le mieux réussi en phase de poules de la coupe d’Europe ?

Le Rugbynistere

Poule 1 Sans surprise, le Leinster a dominé cette poule. Battus par Toulouse à l’aller, les Irlandais ont su relever le tête et réaliser un sans-faute en suivant. Mais les Rouge et Noir ont été récompensés, et verront aussi les 1/4. En revanche, grosse déception côté anglais, avec Bath et les Wasps. La formation de Coventry n’a pas gagné une seule rencontre. Leinster (25 pts) Toulouse (21 pts) Bath (10 pts) Wasps (4 pts) Poule 2 Dans une poule dominée là aussi par une formation irlandaise, le Munster, les trajectoires d’Exeter et de Gloucester ont été échangées entre la 3ème et la 6ème journée. Dauphins du Munster, les Cherry and White se sont écroulés. Les Chiefs ont relevé la tête… sans pouvoir se qualifier, à l’instar du CO, 3ème. Munster (21 pts) Exeter (14 pts) Castres (14 pts) Gloucester (9 pts) Poule 3 Six matchs, six défaites… et surtout zéro point : le LOU a subi pour sa première en Champions Cup. Les Lyonnais ont le plus petit total de la compétition. Les Saracens, eux, ont le plus gros, avec… six victoires, et quatre bonus offensifs. Glasgow est le 8ème et dernier participant des 1/4. Saracens (28 pts) Glasgow (19 pts) Cardiff (10 pts) LOU (0 pt) Poule 4 Le Racing 92 partait favori, il a assumé son statut. Mais l’Ulster n’a rien lâché, et a été récompensé par une place de meilleur second. Les Scarlets et Leicester n’étaient pas invités. Racing 92 (26 pts) Ulster (22 pts) Scarlets (7 pts) Leicester (7 pts) Poule 5 La surprise est clairement venue de cette poule. Les Ecossais d’Edimbourg, menés par Richard Cockerill, ont terminé à la première place, devant les Français Montpellier et Toulon.  Newcastle a créé la surprise en début de compétition, mais s’est écroulé par la suite. Edimbourg (23 pts) Montpellier (16 pts) Toulon (10 pts) Newcastle (9 pts) Et le pays qui brille le plus, à mi-parcours, est… Irlande : un total de 68 points pour 3 équipes, soit 22,6 points par équipe (3 clubs en 1/4) Ecosse : un total de 42 points pour 2 équipes, soit 21 points par équipe (2 clubs en 1/4) France : un total de 87 points pour 6 équipes, soit 14,5 points par équipe (2 clubs en 1/4) Angleterre : un total de 81 points pour 7 équipes, soit 11,5 points par équipe (1 club en 1/4) Pays de Galles : un total de 17 points pour 2 équipes, soit 8,5 points par équipe (0 club en 1/4) L’Irlande confirme sa suprématie internationale en endossant le rôle de patron sur la scène continentale. Sa moyenne de 22,6 points par équipe est exceptionnelle, et permet au Munster, au Leinster et à l’Ulster de voir les quarts. Soit un 3/3. Un 100% également réalisé par les formations écossaises. Edimbourg a remporté sa poule, et Glasgow termine meilleur second. C’est la France qui complète le podium. Si sa moyenne a forcément subi le zéro pointé lyonnais, elle devance largement l’Angleterre (14,5 points par équipe contre 11,5) et place deux clubs, contre un seul pour la perfide Albion. Le mauvais élève, c’est le Pays de Galles. Pas de qualifié, et une moyenne de 8,5 points par équipe. C’est faible. L’Italie n’est pas représentée cette saison en Champions Cup. Le bilan à mi-parcours, ça donnait ça :  Champions Cup : à mi-parcours, quel pays a le mieux réussi en Coupe d’Europe ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

TRANSFERTS : François Trinh-Duc plutôt que Jules Plisson à l’ASM Clermont ?

Le Rugbynistere

À Clermont, un n°10 international peut en cacher un autre. Il y a bien sûr Camille Lopez, titulaire indiscutable. Sous le maillot des Jaunards, comme sous le maillot bleu. Et si sa doublure a plutôt l’argentin, celle-ci pourrait changer. Toujours sous contrat, Patricio Fernandez est sur le départ. Et son remplaçant a le CV d’un joueur passé par le XV de France. Depuis plusieurs semaines, on évoque la venue de Jules Plisson place de Jaude. Le Parisien est numéro 3 dans la hiérarchie du Stade Français, et le challenge paraissait lui plaire. Toujours bien renseigné, RMC Sports nous apprend finalement que Plisson devrait rester dans la Capitale. Clermont d’explorer un autre dossier : celui de François Trinh-Duc. Le joueur formé à Montpellier va-t-il rejoindre l’Auvergne ? Le challenge « plairait à l’international aux 66 sélections même si rien n’est bouclé », selon le site. Le Toulonnais a disputé 12 matchs cette saison.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)