Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

RCT : privé de sélection à cause d’une nouvelle règle, Rhys Webb se dit  »déçu » et  »n’était pas au courant »

Le Rugbynistere

Point Transferts – Rhys Webb en Top 14, Malik Hamadache courtisé, Sébastien Taofifenua vers le RCT ?Voilà une nouvelle qui doit être scrutée avec attention du côté de Toulon. La Fédération Galloise vient de changer sa politique concernant ses internationaux évoluant à l’étranger. Si auparavant, trois d’entre eux bénéficiaient d’une wild card et restaient sélectionnables en équipe nationale, les critères viennent de changer. A l’image de ce qu’il se fait en Australie avec les Wallabies, seuls les joueurs comptant au minimum 60 sélections avec le XV du Poireau pourront toujours prétendre au maillot rouge s’ils évoluent à l’étranger. Ce qui n’est pas le cas de Rhys Webb : le demi de mêlée des Ospreys, qui s’est engagé pour le RCT, ne compte « que » 28 caps. Alors, bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle ? D’un côté, savoir qu’une de ses recrues – amenée à occuper une place importante dans l’effectif – soit disponible lors des fenêtres internationales peut paraître positif. Seulement, au moment de signer sur la Rade, le Gallois n’était pas au courant de cette règle. Il se confie, via Wales Online. Je suis très déçu par cette nouvelle, car j’adore jouer pour le Pays de Galles. C’est un vrai coup dur de ne plus pouvoir jouer sur la scène internationale lors des prochaines saisons. Je ne connaissais pas les détails de cette nouvelle loi en me mettant d’accord avec Toulon, puisque la nouvelle politique a été officialisée après ma signature. J’ai donné dix ans aux Ospreys et au rugby gallois, avec des blessures sur ma route. J’aurais espéré que ça puisse être pris en considération. J’ai toujours envie de jouer pour le Pays de Galles et j’espère gagner ma place à l’automne. Interrogé en conférence de presse sur le cas Webb, Warren Gatland a laissé entendre que le demi de mêlée était face à un choix : rejoindre le Top 14… ou casser son contrat : « il n’a signé qu’une lettre d’accord. » Alors, se dirige-t-on vers un volte-face de Rhys Webb ? Va-t-il faire marche arrière et rester au pays laissant le RCT particulièrement démuni au poste de demi de mêlée avec seulement quatre joueurs de talent ? Pour rappel, Sébastien Tillous-Borde, Eric Escande et Anthony Meric ont été rejoints par le All Black Alby Mathewson. TOP 14 – TRANSFERTS : après Malakai Fekitoa, un nouvel All Black débarque au RCTCette nouvelle loi ne concerne pas les joueurs déjà basés à l’étranger dont le contrat a déjà débuté au moment de son entrée en vigueur. Liam Williams (43 sélections – Saracens) n’est donc pas concerné.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

TOP 14 – TRANSFERTS : après Malakai Fekitoa, un nouvel All Black débarque au RCT

Le Rugbynistere

Il faut croire que posséder Sébastien Tillous-Borde, Eric Escande et Anthony Meric au sein de son effectif n’est pas suffisant. Le Rugby Club Toulonnais se renforce avec l’arrivée d’un All Black au poste de demi de mêlée : c’est officiel, Alby Mathewson débarque sur la Rade ! Âgé de 31 ans, il compte quatre sélections chez les doubles champions du monde, toutes acquises en 2010. Passé par les Hurricanes, les Blues ou la Western Force en Australie, Mathewson n’en est pas à sa première expérience européenne, puisqu’il évoluait à Bristol l’an passé.  Sur son site, le RCT précise que Mathewson arrivera dans la semaine. Sera-t-il apte à jouer le week-end prochain en Coupe d’Europe ? Toulon se déplace en Italie et affrontera Trévise. Pour rappel, le RCT a déjà recruté le Gallois Rhys Webb pour la saison prochaine. Point Transferts – Rhys Webb en Top 14, Malik Hamadache courtisé, Sébastien Taofifenua vers le RCT ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France : ces sept jeunes qui pourraient faire leurs débuts sous le maillot bleu en novembre

Le Rugbynistere

« J’ai envie de voir des jeunes ! J’en vois des bons le week-end. Il faut qu’ils jouent au plus niveau. On ne va quand même pas garder seulement ceux qui sont là depuis deux ans alors qu’on ne joue pas bien ? On a deux ans pour bien préparer le Japon. » Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Bernard Laporte ! Le président de la FFR l’a clairement exprimé via La Montagne : il souhaite voir de nouveaux joueurs au sein du XV de France. XV de France – Bernard Laporte met la pression à Guy Novès avant la tournée Et si possible, des jeunes. La logique voudrait que Guy Novès s’appuie sur les 45 joueurs membres de la liste Elite durant la tournée de novembre, mais le sélectionneur pourrait nous réserver quelques surprises. Au programme cet automne : un match face à l’Afrique du Sud, un autre face au Japon et deux tests contre les All Blacks, dont un en milieu de semaine qui pourrait servir de laboratoire… Alors, qui marchera dans le sillage de Dupont ou Penaud, capés l’an passé ? Tour d’horizon sur les nouvelles têtes âgés de 24 ans maximum, qu’on pourrait voir chez les Bleus. Romain Ntamack – Stade Toulousain (18 ans – 1 match en pro) Techniquement, le Toulousain est déjà chez les Bleus. Surprise de la liste Elite dévoilée par la FFR, Romain Ntamack est le seul des quarante-cinq joueurs sélectionnés à ne pas avoir joué le moindre match en bleu. Le jeune demi d’ouverture est donc là pour apprendre, même s’il reste potentiellement le cinquième ouvreur dans la hiérarchie des Bleus, derrière Lopez, Plisson, Trinh-Duc et Doussain. A récemment fait ses débuts chez les pros, face au SU Agen. VIDÉO. Stade Toulousain : la pépite Romain Ntamack fait (enfin) ses grands débuts en Top 14Notre avis : avec 42 minutes disputées chez les pros – les matchs avec les U20 ne comptent pas – Ntamack n’a encore rien prouvé. Le potentiel est là, on n’en doute pas, et Ntamack a déjà participé aux stages des Tricolores. De là à affronter Barrett ou Jantjies, il ne faut pas exagérer. Même si Novès a déclaré qu’il avait deux ans “pour basculer dans une dimension supérieure.” Chance de sélection : 1% Anthony Belleau – RCT (21 ans – 20 matchs en pro) Titularisé au centre face à l’UBB, Belleau n’a loupé aucune rencontre depuis le début de la saison. Mais c’est bien à l’ouverture que Fabien Galthié l’a principalement utilisé. Déjà auteur de 60 points, il est une alternative plus que crédible à François Trinh-Duc en n°10. Le duo sera-t-il de nouveau en concurrence à Marcoussis ? Notre avis : sélectionner Anthony Belleau, une bonne idée ? Rappelons que sans son drop en demi-finale du Top 14, le n°10 aurait quitté Toulon, direction le SU Agen. Depuis, l’ancien Bleuet est certes devenu titulaire au sein du RCT, mais l’appeler en Bleu ne serait-il pas un peu “forcer” les choses ? Appeler un jeune pour appeler un jeune ? Au poste d’ouvreur, Camille Lopez semble installé depuis un an, et la tournée de novembre doit le confirmer. Quid de sa doublure ? Souvent blessé depuis le début du mandat de Guy Novès, François Trinh-Duc est à la peine. Jules Plisson alterne le bon et le moins bon, quand Jean-Marc Doussain semble parti pour jouer les doublures de Zack Holmes à Toulouse. Et Belleau pourrait en profiter, pour jouer le Japon ou les Blacks en semaine… Chance de sélection : 20% Judicaël Cancoriet – ASM (21 ans – 36 matchs en pro) Passé par la Pro D2 et Massy (neuf matchs), Cancoriet évolue depuis trois saisons au sein de l’ASM, et son temps de jeu va crescendo. Très complet, gros défenseur, le 3e-ligne est aussi capable de porter le ballon, se montrant solide à l’impact. Déjà quatre titularisations cette saison. Appelé avec les Barbarians l’été dernier. VIDEO. Top 14 – Ashton martyrisé, Cancoriet découpe du Toulonnais, tous les chocs d’ASM vs RCTNotre avis : la mauvaise nouvelle pour Cancoriet, c’est que les 3e-lignes ne manquent pas dans la liste Elite. La bonne, c’est que trois d’entre eux sont blessés : Chouly, Sanconnie et Ollivon manqueront la tournée. Le sélectionneur pourrait alors se laisser tenter par la jeunesse pour combler les manques, même si Galletier ou Lakafia sont récemment revenus de blessure. Chance de sélection : 15% Anthony Jelonch – Castres (21 ans – 29 matchs en pro) Révélation de la saison passée sous le maillot du Castres Olympique, Jelonch avait été l’une des surprises de Guy Novès lors de la dernière tournée d’été. Mais le 3e-ligne n’avait finalement pas joué face aux Springboks, le XV de France l’ayant “prêté” aux Barbarians. N’a pas loupé une seule rencontre depuis le coup d’envoi du championnat. Notre avis : c’est à peu près pareil que pour Judicaël Cancoriet… sauf que Jelonch a déjà été appelé officiellement en Bleu. Une longueur d’avance à confirmer pour des débuts internationaux à l’automne ? Chance de sélection : 18% Baptiste Couilloud – LOU (20 ans – 27 matchs en pro) Il est le symbole d’une jeunesse lyonnaise éclatante, au sein d’une équipe qui se la joue La Rochelle en ce début de saison. Leader du Top 14, le LOU peut compter sur son n°9 formé au club, apparu pour la première fois chez les pros lors de la remontée du club en première division. Il n’avait que dix-huit ans. Top 14 – LOU : Baptiste Couilloud, le lionceau qui pourrait devenir RoiNotre avis : Couilloud met en avant l’un des problèmes de la Liste Elite. Dévoilée durant les vacances, comment peut-elle prendre en compte des critères comme la forme du moment, les blessures ou l’éclosion des jeunes talents ? Un joueur présent sur celle-ci est-il prioritaire sur un autre, recalé de l’été ? Pas nécessairement, comme l’ont montré les choix de Novès l’an passé (sélections de Lopez et Nakaitaci, absence de Médard, Bézy ou Mermoz). C’est ce qui pourrait faire l’affaire de Baptiste Couilloud (ou de Yann Lesgourgues), étincelant depuis le début de la saison quand Maxime Machenaud n’est de son côté pas apparu sous son meilleur jour. Problème : Serin est installé, et dans le même temps, un autre jeune – Antoine Dupont – crève lui aussi l’écran. Et ce dernier figure sur la liste Elite… Chance de sélection : 10% Félix Lambey – LOU (23 ans – 54 matchs en pro) Avec déjà 54 matchs chez les pros et deux saisons pleines dans les jambes (dont une de Pro D2 avec Béziers), Lambey n’est déjà plus au temps de promesses, mais à celui de la confirmation. Le 2e-ligne a été appelé par les Barbarians, preuve que le staff tricolore garde un oeil sur lui. Et ce, à juste à titre. Notre avis : si on devait sélectionner un nouveau joueur au poste de 2e-ligne, Lambey serait en pôle. Mobile, il correspond parfaitement au projet de jeu du XV de France. Iturria OUT pour la tournée, le Lyonnais pourrait en profiter, surtout que Romain Taofifenua était ciblé par Guy Novès sur son poids après la tournée d’été. Reste à gérer la concurrence de Flanquart, Le Devedec, Vahaamahina et de Maestri. Voire de Jedrasiak, absent de la liste élite mais déjà sélectionné en bleu. Chance de sélection : 20% Thomas Ramos – Stade Toulousain (22 ans – 35 matchs en pro) Comme Lambey ou Cancoriet, Thomas Ramos est passé par la Pro D2 pour progresser et obtenir du temps de jeu. C’est à Colomiers que l’arrière s’est affirmé, au point de devenir titulaire au Stade Toulousain pour son retour. Ramos n’est pas capable de jouer à l’aile ? Lui est un vrai spécialiste du poste de n°15, et surtout un excellent buteur. Il a déjà marqué deux essais cette saison. Notre avis : allez, on va se mouiller : on a envie de le voir ! De là à l’aligner d’entrée en prime-time face aux Blacks, peut-être pas… Mais le Toulousain mérite d’être testé pour le match de semaine. Et d’enchaîner face au Japon, si l’essai est concluant. Les performances de Scott Spedding ne sont pas à la hauteur. Brice Dulin reste sur une tournée en deçà de son niveau. La vérité, c’est que Djibril Camara aurait pu faire l’affaire, mais sa blessure et cette affaire de passeport sont passées par là. Quitte à prendre un joueur hors liste, on penche plus pour Ramos que pour Hugo Bonneval. Mais attention, Nans Ducuing réalise un bon début de saison. Chance de sélection : 15% Et aussi : Sekou Macalou, Mathieu Babillot, Marco Tauleigne, Paul Gabrillagues, Thibaut Regard, Gabriel Lacroix Ces six joueurs méritent d’être mentionnés, mais ne devraient pas voir s’ouvrir les portes de Marcoussis. Pour Sekou Macalou, Mathieu Babillot et Marco Tauleigne, c’est parce que Judicaël Cancoriet et Anthony Jelonch semblent en avance et qu’en dépit des absences, Picamoles, Y. Camara, Le Roux, Gourdon et Goujon devraient être utilisés. Vous avez dit abondance ? La concurrence pourrait également avoir raison de Paul Gabrillagues. Enorme depuis l’an passé sous le maillot du Stade Français, son abattage défensif est plus que remarquable. Mais est-il fait pour le niveau international ? Le potentiel est là (Gabrillagues a 24 ans) et on est plutôt fan du joueur, mais on miserait plutôt sur Félix Lambey. Enfin, parlons des ¾. Thibaut Regard est l’homme en forme du moment. Âgé de 24 ans, il compte déjà… 94 matchs chez les pros. Mais à un poste où Damian Penaud incarne déjà la nouveauté, on voit mal le staff tricolore bousculer à nouveau la hiérarchie où Rémi Lamerat et Gaël Fickou se sont installés en l’absence de Wesley Fofana. Sans oublier Danty, Chavancy ou le polyvalent Vakatawa… Un replacement de ce dernier au centre – où il brille sous le maillot du Racing 92 – libérerait une place sur l’aile, où Noa Nakaitaci manque déjà à l’appel. Sensation du début de saison l’an passé, Gabriel Lacroix avait été appelé sans jouer lors du dernier 6 Nations. Depuis, Ducuing et Rattez lui sont passés devant et Yoann Huget reste le taulier.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. All Blacks : Ryan Crotty a-t-il vraiment aplati pour son essai face aux Springboks ?

Le Rugbynistere

VIDÉO. RUGBY CHAMPIONSHIP. Les Springboks s’inclinent contre les All BLacks après un match épique (24-25)Les All Blacks ont remporté le Rugby Championship haut la main, et personne ne trouvera rien à redire à ce nouveau sacre des Kiwis. Mais concernant la sixième de leurs victoires (en six matchs, of course !), en revanche… Les doubles-champions du monde en titre se sont imposés sur le fil en Afrique du Sud, et une action a particulièrement retenu l’attention des supporters boks : l’essai de Ryan Crotty. Le 3/4 des Crusaders n’a pas l’aura médiatique de Sonny Bill Williams, les cannes de la pépite Ngani Laumape ou le jeu de passe d’Anton Lienert-Brown, mais il enchaîne les sélections, un peu à la manière de Conrad Smith à l’époque. Surtout, il le rend bien au sélectionneur en se montrant décisif. Mais a-t-il vraiment aplati face à l’équipe d’Allister Coetzee ? L’action et le ralenti en vidéo :  Heureusement, #LeMeilleurArbitreDuMonde (devant Joël Jutge et Pierluigi Collina), Dédé Puildébut, est là pour nous éclairer : Point Arbitrage : Comme le dit le boss des arbitres de la SANZAAR : « Il n’y a pas de problème de perte de contrôle car Crotty n’est pas porteur de balle. Son premier contact avec le ballon se fait dans les airs et le mouvement du ballon ne semble pas aller vers l’avant. »Rappelons la règle 21.1.b : « Un joueur fait un touché à terre lorsque le ballon est au sol dans l’en-but et que le joueur exerce sur celui-ci une pression de haut en bas, de la ou des mains, du ou des bras ou de la partie avant du corps comprise entre la taille et le cou, taille et cou inclus » Voilà pourquoi M. Garcès, aidé de son assistant vidéo, a validé l’essai, déterminant pour le score final (24-25). All Blacks : le sort s’acharne sur Nehe Milner-Skudder, de retour au plus haut niveau

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

TOP 14 – Qui mérite d’être élu meilleur joueur pour la 7ème journée de championnat ?

Le Rugbynistere

TOP 14 – Qui mérite d’être élu meilleur joueur pour la 6ème journée de championnat ?Avec 68,4% des voix, c’est Sekou Macalou que vous avez élu meilleur joueur de la 6ème journée, devant Benjamin Urdapilleta et Juan Imhoff. Bref, vous êtes globalement d’accord avec nos choix… Quid de cette semaine ? 1/ Antoine Dupont (Stade Toulousain) Quand un demi de mêlée plaque à neuf reprises, on se dit que la partie a été plus que compliquée pour son équipe. Mais non : le Stade Toulousain s’est bien imposé face à Clermont, ne laissant pas le moindre bonus au champion de France en titre. Dupont a une nouvelle fois signé une prestation majuscule en inscrivant… deux essais (onze courses, 76 mètres gagnés, 45 passes dont deux offloads.) QUE GUY NOVES LUI DONNE LE MAILLOT BLEU, ET TOUT DE SUITE ! 2/ Sisa Koyamaibole (Brive) Le n°8 fidjien a été prépondérant dans le premier succès de la saison du CA Brive. Certes, les Corréziens ont dû attendre la septième journée pour empocher une victoire, mais battre Castres n’est pas donné à tout le monde. Ballon en main, Koyamaibole a avancé de 90 mètres pour… 17 courses, preuve que les ballons passent très souvent par l’ancien joueur de l’UBB ou de Toulon. Koyamaibole a franchi deux fois, battu quatre défenseurs et délivré une passe décisive. Rajoutez à cela six plaquages (aucun loupé) et vous comprendrez le pourquoi de sa présence dans ce Top. 3/ Waisea (Stade Français) Enfin le déclic pour les Soldats Roses, qui enchaînent un deuxième succès d’affilée après le match à Pau ? On aurait pu citer le décisif Julien Arias ou le très prometteur Arthur Coville. Mais avec son doublé, le Fidjien Waisea Nayacalevu Vuidravuwalu a largement participé à la victoire du Stade Français sur Montpellier. Ailier à ses débuts en France, Waisea s’affirme au centre depuis la saison du titre de champion de France, pour le plus grand malheur des défenses adverses. Face au MHR, le Fidjien a réalisé neuf courses, avancé de 90 mètres, franchi trois fois, battu deux défenseurs… mais a loupé quatre plaquages.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)