Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

XV de France : le groupe pour le 6 Nations 2019 dévoilé, Romain Ntamack appelé !

Le Rugbynistere

Quel visage le XV de France va-t-il montrer cet hiver, lors du 6 Nations 2019 ? Une première réponse a été donnée ce mercredi, avec la première liste de l’année, en vue des deux premiers matchs du Tournoi. Un groupe qui, pour rappel et selon les dires du sélectionneur, est proche de celui dévoilé dans quelques mois pour le Mondial 2019… XV de France : pour brunel, les joueurs appelés pour le nations seront proches du mondialPrincipale information : Paul Willemse a été appelé pour la première fois. Le 2ème-ligne d’origine sud-africaine a reçu son passeport français. Sélectionnable, il prend la place de Yoann Maestri. Au rayon des surprises, Romain Ntamack fait également son arrivée dans le groupe France. Le polyvalent Toulousain impressionne depuis le début de saison. C’est le 2ème champion du monde U20 à être appelé, après Demba Bamba. Thomas Ramos, Dorian Aldegheri (à la place de Gomes Sa, blessé) et Grégory Alldritt sont également appelés. XV de France – 6 Nations 2019 : ces 5 joueurs qui pourraient s’inviter dans la listeForfaits en novembre, les Clermontois (Fofana, Parra) sont de retour, à l’instar d’Atonio (à la place de Slimani, blessé), Bernard Le Roux et Yacouba Camara. Touché ce week-end et forfait pour la 5ème journée de Champions Cup, Teddy Thomas n’est pas là. Ils sortent du groupe par rapport aux matchs de novembre : Rabah Slimani, Benjamin Fall, Teddy Thomas, Mathieu Babillot, Kelian Galletier, Yoann Maestri, Paul Gabrillagues, Cedate Gomes Sa, Camille Chat Ils entrent dans le groupe par rapport aux matchs de novembre : Bernard Le Roux, Uini Atonio, Yacouba Camara, Morgan Parra, Wesley Fofana, Romain Ntamack, Dorian Aldegheri, Thomas Ramos, Pierre Bourgarit, et Grégory Alldritt En attendant, on espère que les Bleus seront épargnés par les blessures et surtout les forfaits, qui frappent (trop) souvent les Tricolores… Le groupe :  Arrières/Ailiers : Maxime Médard (Stade Toulousain), Damian Penaud (Clermont), Yoann Huget (Stade Toulousain), Thomas Ramos (Stade Toulousain) Centres : Wesley Fofana (Clermont), Gaël Fickou (Stade Français), Mathieu Bastareaud (RCT), Geoffrey Doumayrou (La Rochelle) Ouvreurs : Camille Lopez (Clermont), Anthony Belleau (RCT), Romain Ntamack (Stade Toulousain) Demis de mêlées : Morgan Parra (Clermont), Antoine Dupont (Stade Toulousain), Baptiste Serin (UBB) 3ème-lignes : Wenceslas Lauret (Racing 92), Yacouba Camara (MHR), Arthur Iturria (Clermont), Louis Picamoles (MHR), Grégory Alldritt (La Rochelle) 2ème-lignes : Bernard Le Roux (Racing 92), Sébastien Vahaamahina (Clermont), Paul Willemse (MHR), Félix Lambey (LOU) Piliers : Dany Priso (La Rochelle), Jefferson Poirot (UBB), Uini Atonio (La Rochelle), Demba Bamba (Brive), Dorian Aldegheri (Stade Toulousain) Talonneurs : Guilhem Guirado (RCT), Julien Marchand (Stade Toulousain), Pierre Bourgarit (La Rochelle)  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France : Romain Ntamack va-t-il passer devant Anthony Belleau dans la hiérarchie ?

Le Rugbynistere

Sera-t-il l’une des surprises de Jacques Brunel ? Ce mercredi, le sélectionneur dévoile sa liste de joueurs appelés pour le prochain Tournoi des 6 Nations. Et Romain Ntamack est la grosse cote du moment. Devenu titulaire indiscutable au Stade Toulousain, le champion du monde U20 brille en Top 14 comme en Champions Cup. Et sa polyvalence peut s’avérer précieuse, pour soulager Camille Lopez à l’ouverture, ou l’un des centres. Le poste où le joueur de 19 ans est le plus utilisé en club. XV de France – 6 Nations 2019 : ces 5 joueurs qui pourraient s’inviter dans la listeLe rugby français peut voir venir. Si le réservoir au poste d’ouvreur a longtemps été très pauvre, la nouvelle génération (Ntamack forcément, mais aussi Carbonel, Jalibert, voire Hastoy) est très prometteuse. Et s’exprime déjà au plus haut niveau. Comme le fait déjà Anthony Belleau. Lui aussi fait partie de cette génération dorée. Le Toulonnais n’a que 22 ans, et il compte déjà 54 matchs chez les pros (13 cette saison) en club. Mais aussi 8 sélections chez les Bleus : il y a plus d’un an, Guy Novès l’avait lancé sur la scène internationale. Depuis, Belleau est devenu un régulier du Groupe France, malgré le retour de blessure de Camille Lopez. La dernière tournée de novembre, le Varois l’a passé dans un rôle de joker de luxe sur le banc, lui aussi pouvant couvrir le poste de 3/4 centre. Une trajectoire inversée Alors, si Belleau est installé, pourquoi vouloir forcément le comparer et le mettre en concurrence avec Ntamack ? On l’a dit : les deux jeunes ont la même polyvalence 10/12, utile au moment de faire la feuille de match. Ils sont jeunes, et présentent le profil du remplaçant idéal, au cas où les lancer directement dans le grand bain de la Coupe du monde se révélerait trop risqué. Brunel n’a-t-il pas dit que son groupe du 6 Nations collerait à celui du Mondial 2019 ? XV de France : avec quels joueurs pour débuter le Tournoi des 6 Nations 2019 ?Le Japon reste un rêve pour Ntamack, mais ce dernier fait tout ce qu’il faut pour influencer le sélectionneur. Devenu indiscutable à Toulouse, il n’est pas étranger dans le retour au premier plan de son club. Il joue juste et fait jouer derrière lui, prend les intervalles, distille des coup de pied rasants bien sentis…  La trajectoire de Belleau est inverse. Comme le symbole d’un RCT à la peine cette saison, l’ancien Agenais ne joue pas en confiance dans une équipe qui en manque terriblement. Doit-il pour autant servir de fusible, et déjà être écarté au profit d’un énième nouveau joueur qui ne connait pas le Groupe France, hormis lors d’un stage à la fin du mandat de Guy Novès ? En joker de Lopez Titularisé à 4 reprises au centre, contre 10 à l’ouverture, Belleau reste un ouvreur dans la tête du staff varois. Chez les Bleus, c’est aussi en n°10 qu’il a pu s’exprimer. Et c’est peut-être là sa chance. Car s’il y a bien un poste où la concurrence fait rage au sein du XV de France, c’est celui de centre. Fickou est en forme internationale. Fofana et Lamerat vont revenir. Le staff a fait de Doumayrou et Bastareaud des titulaires en puissance. En pleine forme, Vakatawa n’est même plus appelé… Autant vous dire qu’il sera difficile pour Ntamack de se faire une place de choix. Si le Toulousain est appelé, ce serait donc vraisemblablement comme joker de Lopez, dans un rôle similaire à celui de Belleau lors de la dernière tournée. Or, sur ses 14 titularisations cette saison, Ntamack n’en a débuté que 3 avec le maillot floqué du n°10. Qui plus est dans une formation tournée vers l’offensive, ce qui n’est pas le cas du XV de France. Lui donner les rênes du jeu tricolore – même en cours de match – ne serait pas forcément un cadeau. Anthony Belleau (en Top 14) Romain Ntamack (en Top 14) 1 essai 4 essais 8 plaquages / match 8 plaquages / match 14.09 m parcourus par match 42.25 m parcourus par match 5 lignes cassées 13 lignes cassées 19 passes par match 8 passes par match  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France : avec quels joueurs pour débuter le Tournoi des 6 Nations 2019 ?

Le Rugbynistere

« On doit être relativement proche du groupe qui va faire la Coupe du monde. » C’est dans deux jours que Jacques Brunel livrera sa liste de joueurs sélectionnés pour disputer le Tournoi des 6 Nations. D’ici au coup d’envoi de la compétition, on devrait – c’est devenu une habitude… – enregistrer plusieurs forfaits de joueurs, mais cette première liste sera forcément un indicateur, à quelques mois du Mondial au Japon. Il ne peut pas y avoir un bouleversement total à ce moment-là. Donc ça veut dire qu’on va essayer de finir de construire avec un groupe, avec une ossature et avec certaines certitudes sur les joueurs sur lesquels on va s’appuyer. C’est évident. Pour le Canal Rugby Club, le sélectionneur l’affirme : le groupe annoncé cette semaine sera proche de celui convoqué pour le Mondial. Mais alors, qui sera appelé ? Sauf surprise, Paul Willemse devrait en être. Le 2ème-ligne du MHR a désormais le passeport français. En revanche, Alivereti Raka est blessé. ASM Clermont : Alivereti Raka naturalisé français le 8 décembre prochainComme Rabah Slimani. Le pilier est incertain, comme Teddy Thomas, touché ce samedi contre Toulon. Enfin, Yacouba Camara est de retour de blessure et pourrait donc être convoqué, mais il est sorti touché ce week-end contre le LOU. Côté bonne nouvelle, Maxime Machenaud a également repris la compétition. Il était le titulaire l’an passé. Seulement, le Racingman pourrait subir la concurrence de Parra (lui aussi de retour), Serin et Dupont. Forfaits en novembre, Fofana et Lamerat postulent. Le premier match du 6 Nations 2019 opposera la France au Pays de Galles.  ???? Jacques Brunel pour le #CRC : « La liste du Tournoi des Six Nations sera relativement proche de celle pour la Coupe du Monde (…) » ???????????? pic.twitter.com/Fu25NocBON — Canal Rugby Club (@CanalRugbyClub) 6 janvier 2019

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Racing 92 : Ben Tameifuna va-t-il être suspendu pour son geste sur François Trinh-Duc ? [Vidéo]

Le Rugbynistere

Teddy Thomas sorti sur blessure, et Ben Tameifuna… suspendu ? Le Racing 92 s’est offert le RCT (22-13, ce samedi) pour la première journée de la phase retour du Top 14. Mais le club francilien pourrait perdre deux joueurs cadres. Sorti en larmes, le premier doit d’abord passer des examens. Le second pourrait de son côté être cité. En cause ? Un mauvais geste très largement évitable à dix minutes du coup de sifflet final. Le pilier tongien s’est rendu coupable d’une percussion à retardement sur François Trinh-Duc, relaché après une passe. Une manchette qui aurait pu blesser l’ouvreur international, resté au sol plusieurs minutes. On voit que le bras droit touche la tête du Toulonnais, mais Tameifuna s’en sort avec un simple carton jaune. Généreux ? La commission de disciplin de la LNR pourrait s’emparer du cas, citant le pilier droit en vue d’une possible suspension. Sur l’action, Virimi Vakatawa est allé inscrire un essai, logiquement refusé par M. Raynal. Le geste à 2:57 :

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

TRANSFERTS : Joel Rey prolonge à l’Aviron Bayonnais, trois nouvelles recrues arrivent

Le Rugbynistere

L’Aviron Bayonnais est de nouveau un club ambitieux. Et le prouve sur le marché des transferts. Si le Midol révélait deux pistes menant à Jean Monribot (3ème-ligne ; RCT) et Jake McIntyre (Ouvreur ; Agen) en vue de la saison prochaine, Sud Ouest n’est pas en reste. TRANSFERTS : Jean Monribot de retour à l’Aviron Bayonnais ?Le journal d’annoncer la signature de trois joueurs : Saofai Alofa Alofa (Harlequins), Hansie Graaff et André Gorin (Massy). Le premier, passé par le Stade Rochelais, évolue en Premiership depuis 2016, inscrivant onze essais sous le maillot du club londonien. L’ailier, capable de jouer au centre, est international samoan. Le second est arrivé à l’intersaison de Massy, s’imposant comme un régulier du XV de départ à l’ouverture. Son arrivée remet-elle en cause celle de McIntyre ? Pour rappel, Bayonne va perdre Tristan Tedder, de retour de prêt au Stade Toulousain. Enfin, André Gorin est connu sous un autre nom, celui d’Andrei Gorcioaia. Le 3ème-ligne de Massy, titulaire indiscutable dans le 91, a changé de nom après sa naturalisation française. Comme Alofa Alofa et Graaf, le Roumain d’origine a signé pour deux ans. Ils seront notamment coaché par Joel Rey (avants), dont le contrat a été prolongé. Aviron Bayonnais : Vincent Etcheto annonce son départ sur Twitter

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)