Clement Suman

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Clement Suman

VIDÉO. WTF : Sonny Bill Williams parodie Rocky Balboa pour promouvoir son prochain combat

Le Rugbynistere

Marwa Loud et Kev Adams peuvent dormir sur leurs deux oreilles. On connaît donc le prochain adversaire de Sonny Bill Williams… et aucun des deux n’a été choisi. Pour rappel, l’international all black remontera sur le ring le 1er décembre prochain, à l’issue de la prochaine tournée de novembre en Europe, où Steve Hansen compte sur lui. Son premier combat depuis 2015. WTF. Goku, Marwa Loud, Kev Adams : quel adversaire pour le prochain combat de boxe de Sonny Bill Williams ?Son adversaire ? Stu Laundy. Amateurs de boxe, si ça ne vous dit rien, c’est normal : l’ami Stu est un millionnaire et acteur australien, connu pour avoir remporté la version néo-zélandaise du Bachelor en 2017. A priori, ce combat ne restera pas dans les annales du noble art. Mais il a un but caritatif : récolter des fonds pour une association aidant les SDF.  Un combat que l’ancien Toulonnais nous tease avec une vidéo publiée sur son compte Twitter, qui parodie Rocky Balboa himself. On a déjà hâte : I’m back in the ring Dec 1st -Fighting for those who happen to be a bit down on their luck and are homeless in Aotearoa and Australia. I’m honoured to be part of this special event! ❤️ pic.twitter.com/IhqaVa0lGl — Sonny Bill Williams (@SonnyBWilliams) 19 septembre 2018

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

RCT : Jugée trop légère, la suspension de Mathieu Bastareaud fait énormément parler

Le Rugbynistere

« Donc le capitaine du XV de France Mathieu Bastareaud a été suspendu cinq semaines pour avoir brutalement agressé, avec son avant-bras, un joueur au sol et sans défense au niveau de la tête. Quand la tournée des Bleus commencent-elles ? Dans sept semaines, donc ces cinq semaines semblent légitimes… » Cinq semaines, c’est donc la durée de la suspension de Mathieu Bastareaud. La commission de discipline de la LNR a été clémente avec le 3/4 centre du RCT. Et cette décision n’est pas vraiment au goût d’Andy Goode. L’ancien n°10 s’en insurgeant sur Twitter… DISCIPLINE. Top 14 – RCT. Suspendu, Mathieu Bastareaud évite le pireSitôt la sanction connue, quelles ont été les réactions ? Elles vont principalement dans le sens de Goode, et interrogent sur le timing de cette sanction : le Toulonnais aurait-il été plus lourdement suspendu sans la tournée d’automne et ce match face à l’Afrique du sud, le 10 novembre prochain ? Pour l’ex international anglais Tom Palmer, ancien coéquipier de Bastareaud au Stade Français Paris, « c’est une blague. » Le rugby français est-il « corrompu » ? Outre-Manche, beaucoup le pensent. Passé par les Wasps, aujourd’hui à la retraite, Richard Birkett trouve ça « suspicieux » et « scandaleux. » Pour lui, comme pour Austin Healey (ex Leicester), la suspension aurait dû être de cinq… mois ! Utterly disgraceful – 5 weeks?! Should be 5 months IMO https://t.co/NV42B5N3Nh — Richard Birkett (@RichBirkett) 19 septembre 2018 Ancien international irlandais, Luke Fitzgerald n’a pas directement défendu Bastareaud – il est même d’accord avec Goode – mais il a interpellé l’ancien n°10 en lui rappelant que la RFU avait souvent été clémente avec Dylan Hartley ou Martin Johnson par le passé. D’autres internautes lui faisant remarquer que les différences de jugement étaient une grosse incohérence, citant les suspensions récentes de quatre semaines pour Will Spencer (plaquage haut involontaire) et de sept semaines pour Chris Ashton pour une échauffourée avec Rory Kockott… So Bastareaud gets 5 weeks and Spencer gets 4 weeks. Im out pic.twitter.com/PrfKx2dSJ6 — Jim Hamilton ???? (@jimhamilton4) 19 septembre 2018 Et en France, quelles sont les réactions ? 7 semaines pour Le Roux5 semaines pour BastareaudJe crois que la Commission de Discipline va pas tarder à avoir des nouvelles de Laurent Labit. — Hapsatou Capoulade a.k.a. Tom Thouroude-B. (@totozinho_tt) 20 septembre 2018 Tony Ensor : cinq semaines pour un déblayage qui tourne à la cathédrale. Casier vierge. Matthieu s’en sort vraiment bien. — Rémi Calandra (@RmiCalandra) 19 septembre 2018 On s’en tire pas trop mal — ????⚫️ Flo ???????????? (@FloCastorama) 19 septembre 2018 Quoi qu’on pense de la sanction de Bastareaud, les réactions effarouchées de nos amis d’outre-Channel sont quand même croquignolesques. — Renvoi aux 22 (@Renvoiaux22) 19 septembre 2018 Le mot de la fin pour cet internaute qui interroge : ne faudrait-il pas que World Rugby prenne en charge les cas de sanctions disciplinaires, afin d’éviter qu’une ligue – ici, la LNR – soit accusée de favoriser l’équipe nationale ? A question that needs answering is this. Why don’t @WorldRugby conduct disciplinary matters. Leaving it to a governing body is leaving open the opportunity to favour the national team. Would Bastareaud have received a heavier ban if he were say English, South African etc — James Jack Threlkeld ????????34-36???????? (@jamesjackthrelk) 20 septembre 2018

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. Premiership : la pépite Joe Cokanasiga dans le Top 5 des plus beaux essais du week-end

Le Rugbynistere

Au cas où vous en douteriez, il y a encore plus mythique que Chapeau melon et bottes de cuir : il y a la Premiership ! Comme chaque semaine, on revient sur le rugby de nos amis rosbifs, qui ne s’ennuient pas devant leur télévision… HOT Alex Lewington & Joe Cokanasiga Les London Irish ne sont plus là, mais il y a encore peu de l’âme de ce club en Premiership. La preuve avec Alex Lewington et Joe Cokanasiga, partis vers d’autres cieux cet été, aux Saracens et à Bath. Le premier, 27 ans dans deux jours, en est déjà à cinq essais en trois matchs. Le second, 20 ans, en est à deux. C’est Chris Ashton qui doit se faire du souci, puisque les deux jouent à l’aile et sont susceptibles de porter le maillot du XV de la Rose en novembre… La forme des cartons Rouler à gauche, et manger des chips au vinaigre ne leur suffisait pas. Les Anglais ont donc inventé les cartons ovales. On valide grave. Exeter Trois matchs, trois victoires et trois bonus offensif. On peut dire ce qu’on veut, mais il n’y a pas qu’en Nouvelle-Zélande que les Chiefs sont sexy. En tête du classement (à égalité avec les Sarries, tout de même), Exeter devient peu à peu une référence outre-Manche. Un joueur marche sur l’eau en ce début de saison. Henry Slade. Pour rappel, c’est Castres qui a hérité de l’équipe en Champions Cup. Pas vraiment une bonne pioche. COLD Bristol Les Bears sont-ils déjà en train d’hiberner ? Leur retour en Premiership est annoncé spectaculaire, et le succès initial en ouverture du championnat semblait le confirmer. Seulement, le calendrier n’a pas épargné l’équipe de Bristol, lui rappelant sa condition de promu. Une semaine après avoir encaissé 44 points chez les Saracens, les coéquipiers de Luke Morahan s’inclinent 35 à 13 à Gloucester, où il n’est jamais facile de s’imposer. Vivement le retour à la maison. Marks & Spencer La dernière fois que je suis allé à leur boutique de la Défense, il n’y avait plus de foccacias… J’ai dû manger une boîte de conserve pour le dîner. L’Ashtonomètre : Toujours pas de matchs pour Chris Ashton, suspendu jusqu’en octobre. La bonne nouvelle, c’est que l’ancien Toulonnais a le temps pour dévorer « Lethal White », le nouveau roman de JK Rowling, qui sort aujourd’hui en Angleterre. Le veinard ! L’Ashtonomètre est à 10/10. Les plus beaux essais de la semaine : Crédit vidéo : Premiership Rugby Les résultats : Gloucester – Bristol : 35-13 Northamtpon – Saracens : 27-38 Worcester – Newcastle : 20-23 Exeter – Sale : 35-18 Harlequins – Bath : 32-37 Wasps – Leicester : 41-35

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France : Marco Tauleigne opéré du genou, quel n°8 pour la tournée ?

Le Rugbynistere

Louis Picamoles Surcôté ou pas, en méforme ou pas, Louis Picamoles reste le joueur sélectionnable le plus expérimenté à ce poste. Mais Jacques Brunel l’avait quelque peu égratigné suite à la fameuse nuit d’Edimbourg, où le Montpelliérain s’était fait prendre par la patrouille. Depuis, Picamoles n’a plus joué en Bleu. Et s’il a parfaitement pu jouer la finale du Top 14, il a ensuite préféré se faire opérer plutôt que de prendre part à la tournée en Nouvelle-Zélande. Pas sur que sa place soit gardée au chaud à Marcoussis. Fabien Sanconnie C’est le grand perdant de la dernière tournée. Titulaire d’entrée en l’absence de Tauleigne (au repos forcé après trois commotions), le Briviste n’avait pas vraiment brillé face aux Blacks lors du premier test, avant de disparaître des feuilles de matchs. Arrivé au Racing 92 cet été, il a joué trois matchs, dont deux titularisations… et une seule en n°8. Damien Chouly Peut-il réapparaître chez les Bleus ? Sa dernière sélection remonte à mars 2017, lors d’un match étouffant face au Pays de Galles. Âgé de 32 ans, il pourrait être un cadre au sein d’un XV de France rajeuni. Mais le train Brunel semble être parti sans lui. Et surtout, il ne joue pas n°8 avec l’ASM… Kevin Gourdon Avec Victor Vito, difficile pour Gourdon de jouer n°8… C’est donc à l’aile de la 3ème-ligne que le Stade Rochelais l’aligne. Mais c’est bien au centre qu’il a joué les deux derniers tests de la tournée d’été, avec de belles performances à la clé. Le favori désigné pour le mois de novembre, même s’il serait bien que son club l’utilise un peu plus en 8. Loann Goujon Jacques Brunel l’a eu à Bordeaux, et le connaît bien, mais sa cote reste très faible. Titulaire à une seule reprise en n°8 depuis le début de saison, le joueur du LOU est ensuite resté cantonné à un rôle de remplaçant. Surtout, les joueurs de la nouvelle génération devraient avoir la priorité, en vue du Mondial 2023. Pas sûr que Goujon reporte un jour le maillot bleu. Anthony Jelonch Titularisé au poste de n°8 face à Toulon lors de la 3ème journée, le Castrais brille lui aussi par sa polyvalence. Absent de la liste Elite, son nom a tout de même été coché sur celui de la liste développement. International à deux reprises, dont la première sous l’ère Novès. C’était il y a presque un an, lors de la dernière tournée d’automne. Gros potentiel. Yoan Tanga Capable de jouer en 3ème-ligne aile, c’est au poste de n°8 qu’il a été titularisé à trois reprises depuis le début de saison. L’Agenais a même inscrit deux essais… S’il n’a jamais été appelé en sélection, il reste une valeure montante, qui intéresse les gros du championnat comme le Top 14. Et le staff tricolore le surveille, en témoigne sa sélection avec les Barbarians en juin dernier.  Jordan Joseph Les entraîneurs du Racing 92 ne veulent pas le griller, et ça se voit. Rappelons que l’ancien Massicois vient d’avoir 18 ans… Si son nom devrait ressortir du chapeau d’ici 2023, il est sûrement un peu trop tôt pour le lancer sur la scène internationale. Mais quand il joue, Joseph est loin d’être largué. Et Matthieu Jalibert n’avait pas beaucoup plus d’expérience quand Brunel l’avait lancé face à l’Irlande. S’il n’est pas avec les Bleus, les Barbarians pourraient lui offrir sa chance. Kelian Galletier Considéré comme un troisième-ligne aile chez les Bleus, il a porté à deux reprises le maillot floqué du n°8 cette saison avec le MHR. Membre de la liste élite, du voyage en Nouvelle-Zélande l’été dernier, Galletier devrait de toute manière être dans le groupe élargi. Et pourquoi pas sortir du banc face à l’Afrique du Sud ? Sa polyvalence est un atout. Les troisièmes-lignes ailes de la liste Elite (Babillot, Cancoriet, Galletier, Gourdon, Lauret, Le Roux, Sanconnie)… et Développement (Y. Camara, Jelonch, Macalou, Tauleigne).

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

RCT : après le chambrage des supporters parisiens, Mourad Boudjellal lance un scud au Stade Français

Le Rugbynistere

Mourad Boudjellal aurait-il la défaite amère ? S’il n’en a rien laissé entendre en conférence d’après-match, le président du RCT a mal vécu cette rencontre. En cause ? L’attitude des supporters du Stade Français Paris. Et non, on ne parle pas de l’intrusion du frère de Sekou Macalou sur la pelouse, mais du chambrage des All Pinks, à base de « Et ils sont où les Toulonnais ? » VIDÉO. Top 14 : le frère de Sekou Macalou s’introduit sur la pelouse, Jean-Bouin suspendu ?Présent à la conférence de presse, RMC relate les propos de Boudjellal :  J’ai adoré ‘Ils sont où les Toulonnais’ du public parisien. J’adore ça. C’est d’une stupidité absolue, surtout qu’on est en reconstruction. Surtout quand on est sauvé par un milliardaire allemand (Hans-Peter Wild, ndlr) parce qu’on perd 8 millions par an. On évite de dire ‘Ils sont où les Toulonnais’. Ils ne sont pas à moins 8 millions. Via L’Equipe, il a également égratigné Hans-Peter Wild :  J’étais venu voir le spectacle. C’est une pâle copie de ce que faisait Max Guazzini. Guazzini, lui, il a créé NRJ, c’est autre chose que des jus d’orange. Peut-être qu’il nous faut un milliardaire allemand plus riche que celui-là, ou un Qatarien, ou un Saoudien, on prend aussi. [...] Il se passe ce que j’avais annoncé : c’est le rugby des stades vides et des milliardaires. Que pensez-vous de ces déclarations ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)