Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

VIDEO. Super Rugby – La double  »chisté » de SBW et Rieko Ioane pour l’essai des Blues

Le Rugbynistere

Au cas où vous seriez passés à côté, la saison 2018 du Super Rugby a déjà démarré. La semaine passée, les Lions et les Stormers l’ont emporté à domicile face aux Sharks et aux Jaguares. Ce week-end, les franchises néo-zélandaises débutent à leur tour avec un alléchant Crusaders vs Chiefs. Ce vendredi, les Blues de Sonny Bill Williams ont rendu visite aux Highlanders d’Aaron Smith. Bien évidemment, ces derniers n’étaient pas les seuls All Blacks sur le pré et le spectacle a été au rendez-vous avec pas moins de neuf essais marqués pour une victoire des locaux 41 à 34.Si les deux centres des Highlanders ont chacun marqué un doublé, l’essai du match est sans doute à mettre au crédit de Matt Duffie. L’ailier pourra cependant remercier ses coéquipiers Sonny Bill Williams et Rieko Ioane pour lui avoir servi cet essai sur un plateau à la faveur de deux chisteras effectuées dans un timing parfait. Bon le premier geste de SBW n’en est pas exactement une, mais comme souvent Williams fait la différence en fixant parfaitement le défenseur avec une passe à la hanche dont il a le secret. Duffie a ensuite réussi à échapper à Walden puis remis intérieur à Ioane. Lequel a subi le retour d’Aaron Smith mais est parvenu à faire vivre le cuir avec un nouveau offload parfait pour son coéquipier. Soutien, timing, justesse de la passe, tout y est passé dans cette action. Ça promet pour le reste de la saison !Crédit vidéo : SkySportsRugby Le résumé du match :Crédit vidéo : All Blacks

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDEO. Top 14 – JP Pietersen fait passer Terry Bouhraoua pour un enfant avec un raffut destructeur

Le Rugbynistere

Top 14 – 17e journée. Toulon vs Stade français. Le M+30 du Rugbynistère83, c’est le nombre de points encaissés par le Stade Français en l’espace de deux matchs de Top 14. Balayés à domicile fin janvier par Pau (5-40), les Parisiens sont repartis de Mayol samedi dernier avec les valises pleines (43-5). Ils ont pourtant tenté de mettre à mal à la défense toulonnaise, mais ont globalement été incapables de faire la différence par manque de vitesse et de puissance. On les a en effet vu reculer sur la plupart des impacts et perdre la majorité des duels.RESUME VIDEO. Top 14 – RCT. Chris Ashton signe un triplé et se rapproche du record de Nalaga Comme un symbole de la domination varoise, cet énorme raffut de JP Pietersen sur Terry Bouhraoua avant l’heure de jeu. Peu utilisé par le Stade Français cette saison, l’ancien capitaine de France 7 n’est pas du genre à se défiler face à un adversaire. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises sur le circuit mondial. Mais ici, les lois de la physique ont pris le dessus sur sa volonté lorsque l’ailier sud-africain a lancé ses 106 kilos à l’assaut de la ligne de craie. Bouhraoua, 40 kilos plus léger, a bien tenté de le stopper, mais un puissant raffut de la part de l’ancien Springbok lui a remis les idées – et sans doute quelques vertèbres – en place. Sur le coup, on a l’impression de voir un enfant tenter de plaquer un adulte. Pietersen a tout juste ralenti sa course pour punir le demi de mêlée parisien.  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14 – Toulon. Jocelino Suta contraint de raccrocher les crampons

Le Rugbynistere

Ce n’était pas la sortie qu’il avait espérée et souhaitée après une carrière riche de champion de France en 2014 et trois trophées européens (2013, 2014, 2015) avec Toulon. Le deuxième ligne du RCT Jocelino Suta voit sa saison se terminer en raison d’une rupture du tendon d’Achille subie à l’entraînement. Il devrait se faire opérer la semaine prochaine. Bonjour à tous voilà le verdict est tombé rupture du tendon d’Achille opération prévu début de semaine prochaine merci a tous pour vos messages c’est pas la fin dont je souhaitais c’est la vie go????⚫???? — SUTA jocelino (@SJocelino) 21 février 2018 À 35 ans, cette blessure est également synonyme de fin de carrière pour celui qui est un des joueurs les plus expérimentés du Rugby club toulonnais. Arrivé en 2008 en provenance de Mont-de-Marsan, il a enchaîné les saisons à plus de vingt titularisations malgré l’énorme concurrence au sein de l’effectif varois. Une activité qui lui avait permis de glaner 6 sélections avec le XV de France de la tournée de novembre 2012 en passant par le Tournoi des 6 Nations 2013 avant une ultime apparition lors de l’édition 2015 contre le Pays de Galles.Son temps de jeu en championnat a progressivement baissé, passant de 16 matchs en 2015-2016 à 13 l’an passé et finalement 9 durant l’exercice en cours. Il n’en restait pas moins un des cadres de l’équipe ainsi qu’un joueur respecté sur les pelouses comme en témoignent les messages laissés par plusieurs joueur sur Twitter. Bon courage mon Joce…. le rct va perdre son grand frère !! ???? — orioli (@Jc_orioli) 21 février 2018 Oh merde sale nouvelle????, courage mon Joce ????. C pas la fin espérée mais quelle carrière! ???? — Jo Pélissié (@JoPeloch) 21 février 2018 Bon courage mec ! — Julien Pierre (@JulienPierre4) 21 février 2018 Bon courage mec!!!!! Be strong!!! ???????????????????????????????? — benjamin urdapilleta (@BenjaUrda) 21 février 2018

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDÉO. 6 Nations – France vs Italie : Des places à prendre selon Jacques Brunel

Le Rugbynistere

6 Nations 2018 – La composition du XV de France face à l’ItalieAprès deux défaites face à l’Irlande et l’Écosse, le XV de France n’a plus le droit à l’erreur dans le Tournoi des 6 Nations. La réception de l’Italie à Marseille doit se solder par une victoire. Pour ce match des mal classés, le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel a effectué cinq changements dans le XV de départ. Ils résultent en partie de l’exclusion de huit joueurs suite à la nuit d’ivresse écossaise mais aussi de l’état de forme et du temps de préparation dont ont disposé les internationaux. Le staff a souhaité « conserver une ossature qui a des repères par rapport au temps passé ensemble » mais il a aussi dû prendre en compte l’état de fraîcheur. Certains éléments ont ainsi joué en Top 14 le week-end dernier et n’ont pas été conservés ou titularisés. Exit donc Mathieu Babillot ou encore Baptiste Serin.Tournoi des 6 Nations 2018 : les cinq bonnes raisons d’aller voir France – ItalieC’est une nouvelle fois Maxime Machenaud qui sera à la mêlée. Le Racingman « n’a pas déçu. Il a été au niveau où on l’attendait avec de l’autorité et de la justesse. On n’avait pas besoin de le mettre en concurrence. » Le staff n’a en effet pas été tenté d’aligner la charnière du LOU d’entrée avec Lionel Beauxis et Baptiste Couilloud. Mais ce dernier aura sa chance et pourra montrer ses qualités : « ça fait partie de notre projet ». Ce qui était également prévu, c’est de titulariser Mathieu Bastareaud au centre. Sa suspension en Coupe d’Europe a décalé son retour mais le Toulonnais sera bien présent malgré une petite gêne physique en début de semaine. Mathieu a un profil particulier et de l’expérience. On l’avait mis dans le groupe pour ses deux qualités-là. Il semble qu’il ait pris cette année une nouvelle dimension en étant capitaine à Toulon. Il a une vie quotidienne qui est celle de quelqu’un qui cherche à être au maximum de ses possibilités. Il met tous les atouts de son côté. Il est exemplaire sur ce plan-là. On espère qu’il va nous amené une assurance, une sécurité et transmettre un peu de sérénité à cette équipe.  La ligne de 3/4 du XV de France a ainsi été principalement impactée par ces changements puisque le triangle d’attaque a été complètement remaniée. Teddy Thomas a été performant sur le terrain mais il a déçu en-dehors. Dans le cas de Virimi Vakatawa, le staff attendait plus de lui mais il a été en difficulté. « Physiquement, il a besoin de se régénérer. » Rémy Grosso et Benjamin Fall seront aux ailes tandis que Hugo Bonneval portera le numéro 15 aux dépens de Geoffrey Palis. Le Castrais a eu l’occasion de se montrer face aux Irlandais et Écossais « mais il ne s’est pas imposé. On voulait voir Hugo sur ce poste-là. » L’arrière du RCT manque un peu de rythme mais les derniers entraînements ont montré qu’il pouvait tenir tout le match. Comme les autres « nouveaux », il aura une carte à jouer. « Les circonstances font qu’ils ont une chance de s’implanter dans cette équipe. J’attends qu’il amène de la sécurité par moment, de la prise d’initiative et de l’enthousiasme tout au long de la partie. » Jacques Brunel ne l’a pas caché, il y a des places à prendre.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

RESUME VIDEO. Top 14 – RCT. Chris Ashton signe un triplé et se rapproche du record de Nalaga

Le Rugbynistere

« Il va le faire tomber ce record. » « Il », c’est Chris Ashton et le record, c’est celui du plus grand nombre d’essais marqués en une saison. Via le10sport, son entraîneur Fabien Galthié est sûr de lui. Depuis 2008-2009, il est détenu par Napolioni Nalaga. Sous les couleurs de Clermont à l’époque, l’ailier fidjien s’était notamment fendu de deux triplés contre Castres et Mont-de-Marsan mais surtout d’un quadruplé contre Toulon pour un total de 21 essais en 21 matchs joués dont 19 en tant que titulaire, phases finales incluses. Après 17 journées et autant de rencontres jouées, l’ancien international anglais pointe à 17 essais !VIDÉO. De l’ado frêle aux pelouses du Top 14, partez sur les traces de Chris Ashton »Chris Ashton, il cherche tous les essais et il cherche la ligne », commente Galthié. Ce qui frappe surtout chez l’ailier, c’est sa régularité avec trois doublés et deux triplés. Samedi face au Stade Français, Ashton a en effet franchi la ligne de craie parisienne à trois reprises. S’il a profité de l’excellent travail de ses coéquipiers, notamment en termes de timing et de passes, il a aussi montré qu’il était un finisseur hors-pair comme sur sa première réalisation où il a résisté au plaquage pour marquer d’une main. S’il a fait parler sa vitesse en bout de ligne sur son deuxième essai, c’est sa capacité à être dans les bons coups qui lui a permis de réaliser le triplé avec au bout, un succès sans appel pour le RCT (43-5). « C’est un chasseur, » note son coach. Il a terminé le match avec quatre franchissements, trois défenseurs battus à la faveur de neuf courses pour un total de 67m parcourus (56.86 en moyenne par match depuis le début de la saison). Le record, Chris Ashton l’a dans un coin de sa tête. Il ajouterait ainsi une nouvelle ligne à son palmarès, lui a qui déjà battu celui du plus grand nombre d’essais inscrits en Coupe d’Europe (37), autrefois détenu par Vincent Clerc. « J’espère le battre mais tant que l’on gagnera, c’est cela qui compte, confie l’Anglais via Le Figaro. J’essaye juste de marquer le plus d’essais possible. J’estime que c’est mon travail en tant qu’ailier. Nalaga est un grand joueur. » Drogué à l’essai, il ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.Top 14 – 17e journée. Toulon vs Stade français. Le M+30 du Rugbynistère

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)