Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

Le XV de France va-t-il battre l’Argentine ? [PRONOSTICS]

Le Rugbynistere

La France va gagner :  Jérémie P. : Victoire à l’arrachée du XV de France - Fort de leur défaite encourageante contre l’Afrique du Sud, les Bleus vont démarrer très fort le match avec une seule idée en tête : se venger de la sentence cruelle que leur ont affligé les Springboks. Mais après une première période convaincante, les Français vont retomber dans leurs travers. Rattrapés en deuxième mi-temps, le mental sera l’arme la plus importante à posséder pour espérer gagner se match. Une défaite des Bleus serait inacceptable et poserait de sérieuses questions sur l’aptitude du XV de France à jouer des matchs de haut-niveau. La titularisation de Gaël Fickou au centre va amener un peu plus de folie et de dynamisme que la semaine dernière. Si les Bleus veulent l’emporter c’est lui qui doit faire des différences comme il le fait si bien avec le Stade Français. Pressentie pour remplacer le Clermontois, Benjamin Fall reste finalement sur le banc. Il paye sa polyvalence. C’est donc en pur finisseur que Yoann Huget remplace Damian Penaud touché à la cheville la semaine dernière. Le pack d’avant, quant à lui, reste inchangé malgré un match presque fantomatique de Louis Picamoles. Pas en vu, il doit se faire pardonner en faisant avancer son équipe. Arthur Iturria reste sur le flanc de la mêlée. Son match plein contre l’Afrique du Sud montre en lui une réelle option en troisième ligne. Bemba pas présent sur la feuille de match devra encore attendre pour fouler les terrains avec le maillot au coq brodé. Ils auront fort affaire face à un vaillant pack argentin, mais en difficulté en mêlée fermée. Les poisons, Matias Alemanno et Tomas Lavanini, en grande forme depuis le début des tests-matchs sont à surveiller et à surtout éviter. À eux deux, ils ont réussi 46 plaquages, monstrueux. On espère que Nicolas Sanchez sera dans un mauvais jour tant il influe sur le jeu de son équipe. Son positionnement derrière ses avants devra être scruté afin d’éviter des drops tout au long de la partie. Même si les Pumas sont en manque de confiance, les Français sont prévenus, les hommes de Creevy ne lâcheront rien.Clément P. : France – Argentine : 4-3. Après l’ouverture d’Antoine Griezmann sur penalty, on croit que les Bleus ont fait le plus dur. Mais Di Maria juste avant la mi-temps, et Mercado au retour des vestiaires douchent les ardeurs françaises. Les Tricolores s’en remettent à une demi-volée magique de Benjamin « Huget » Pavard, qui promet de devenir magique ! Et d’un doublé, Kylian « Dupont » Mbappé libère les hommes de Deschamps, qui prennent la direction des 1/4 de finales malgré un dernier but encaissé dans les arrêts de jeu. Match nul :  Tibo D. : Match nul 52-52 – On se croirait en Super rugby pas vrai ? C’est un peu le cas. Les deux équipes ayant été battues la semaine dernière, elles ont à coeur d’arracher une victoire et montrer à leur adversaire direct qu’ils seront de réels prétendants au titre avec la coupe du monde qui se profile. Pas question de s’inhiber, les deux équipes envoient du jeu de tous les côtés, Guirado et Creevy marquent un triplé. C’est une orgie de jeu dont la poignée de spectateurs (même ceux qui sont venus voir du tennis) se délecte. Dans l’euphorie Baptiste Serin, décidé à n’envoyer que des chistéras supplée par la suite par Dupont qui relancera même depuis les vestiaires. C’est plaisant, mais côté défense se sont de véritables portes de saloon. On entendra même un Argentin s’écrier « YÉ LÉ TOUCHÉ À 2 MAIN BOLUDOOOO ». Il n’en sera rien, l’essai de Jacques Brunel, qui voulait participer à la fête, sera validé.Malheureusement, la fête sera de courte durée. Sur une passe (la seule) Teddy Thomas se blesse. Brunel annoncera son successeur dès la fin du match : « Ramos ? Hamdaoui ? Retière ? Connais pas. Philippe Bernat Salles remplace Teddy. YOLO ! » Vivement les Fidji. L’Argentine va gagner :  Baptiste P. : Victoire de l’Argentine malgré une équipe de France assez dominatrice, à l’image du match contre les Sud-Africains. Quelques imprécisions coûteront le match aux Bleus.Antoine P. : Un match forcément serré entre deux grands rivaux. Nicolas Sanchez l’a dit : « Le vainqueur de ce match gagnera celui de la Coupe du monde ». Si l’ouvreur argentin a pu s’attirer la furie des supporters français, il assume malgré tout ses paroles sur le terrain. À la manière d’un Jonny Wilkinson, le maestro des Pumas claque trois drops en première mi-temps, suppléés par deux autres pénalités. De son côté, la cavalerie française répond avec deux essais de Fickou et Thomas, bien décidé à se rattraper de sa boulette du week-end passé. Une pénalité de Serin en fin de première période, le score : 15-15. Au retour des vestiaires, Sanchez passe de nouveau deux pénalités. Puis à cinq minutes de la fin Mathieu Bastareaud se démène et inscrit un essai tout en puissance entre les poteaux. La sirène vient de retentir dans le stade Pierre-Mauroy, alors que les Français mènent 22 à 21. Ballon pour les Argentins dans les 22 mètres français. Après une dizaine de temps de jeu, Sanchez se positionne dans l’axe. Il est servi par son demi de mêlée et d’un coup de chausson, claque un magnifique drop qui passe en plein milieu des perches. Nouvelle défaite encourageante…Cruel dites-vous ?

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Champions Cup – J3/J4. Quels arbitres pour les clubs français ?

Le Rugbynistere

Champions Cup – Quels arbitres ont été désignés pour les deux premières journées ? Les rencontres des journées 3 et 4 seront particulières puisqu’il s’agira d’affrontements aller et retour. Parmi les matchs à suivre côté français, le double choc entre Toulon et Montpellier. Deux formations qui ne sont pas au mieux en Top 14. À l’inverse, Toulouse, en vue en ce début de saison en championnat comme en Coupe d’Europe voudra conserver sa bonne dynamique contre les Wasps. Quant au champion de France castrais, il se frottera au Munster. Les officiels des clubs français : Samedi 8 décembre 2018 Lyon vs Glasgow (14h, beIN Sports) – Matthew Carley (Ang) Toulon vs Montpellier (16h15, beIN Sports) – Luke Pearce (Ang) Wasps vs Toulouse (18h30, beIN Sports) – John Lacey (Irl) Dimanche 9 décembre 2018 Munster vs Castres  (14h, beIN Sports) – JP Doyle (Ang) Racing 92 vs Leicester (16h15, France 2, beIN Sports) – Andrew Brace (Irl) Samedi 15 décembre 2018 Glasgow vs Lyon (14h, beIN Sports) – Ben Whitehouse (PdG) Toulouse vs Wasps (16h15, beIN Sports) – Nigel Owens (PdG) Castres vs Munster  (18h30, beIN Sports) – Wayne Barnes (Ang) Dimanche 16 décembre 2018 Leicester vs Racing 92 (14h, beIN Sports) – George Clancy (Irl) Montpellier vs Toulon  (16h15, France 2, beIN Sports) - Andrew Brace (Irl) Les matchs des arbitres français : Alexandre Ruiz : Scarlets vs Ulster le vendredi 7 décembre Newcastle vs Edimbourg le dimanche 16 décembre Jérôme Garcès : Cardiff vs Saracens le samedi 15 décembre Mathieu Raynal : Gloucester vs Exeter le vendredi 4 décembre Bath  vs Leinster le samedi 8 décembre Pascal Gauzère : Exeter vs Gloucester le samedi 8 décembre Leinster vs Bath le samedi  15 décembre

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

La composition de France féminines pour le 2e test face à la Nouvelle-Zélande

Le Rugbynistere

Test-match – Pourquoi France Féminines peut nourrir des regrets face aux Black FernsUne semaine après la défaite à Toulon (0-14), les Bleues vont à nouveau défier les Black Ferns. C’est à Grenoble sur la pelouse du Stade des Alpes (complet pour l’occasion) que les Tricolores tenteront de prendre leur revanche. L’encadrement a dû composer avec les forfaits de Montserrat Amédée et Julie Annery ainsi qu’avec les départs de Chloé Pelle et Nassira Kondé avec France 7 féminines. Cette dernière est remplacée au centre par Maëlle Filopon, qui sort du banc à l’instar de Ian Jason, alignée l’aile. Caroline Boujard glisse en effet au poste d’arrière occupé la semaine passée par Amédée. Devant, Céline Ferer remplace Julie Annery en troisième ligne. Tandis qu’en première, le staff a décidé de faire débuter Lise Arricastre eux dépens d’Annaëlle Deshayes. VIDÉO. Comment les Bleues ont mis les Black Ferns au supplice en mêlée France féminines 1 Arricastre 2 Thomas 3 Duval 4 Corson 5 N’Diaye 6 Hermet 8 R. Ménager 7 Ferer 9 Bourdon 10 Drouin 11 Jason 12 Neisen 13 Filopon 14 Banet 15 Boujard 16 Touye 17 Deshayes 18 Traore 19 Forlani 20 Lecat 21 Rivolaen 22 Vernier 23 Constanty

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Qui ont été les meilleurs joueurs de France vs Afrique du Sud ?

Le Rugbynistere

Découvrez les 5 points à retenir de la défaite du XV de France face à l’Afrique du SudCette défaite face aux Springboks, les Tricolores risquent de la ressasser un bon bout de temps. Et ce, même s’il leur faut rapidement passer à autre chose. Le deuxième match face aux Argentins pointant à l’horizon. S’ils vont avoir du mal à passer à autre chose, c’est parce qu’ils ont plusieurs fois laissé passer l’occasion de remporter cette partie. Donnant le bâton pour se faire battre par des Sud-Africains opportunistes qui n’en demandaient pas tant. Sans être étincelant, loin de là, ils ont soufflé la victoire aux Bleus. Faf de Klerk et Handre Pollard On attendait du demi de mêlée des Lions qu’il porte le ballon et pose toutes sortes de problèmes aux Bleus en défense. Auteur de seulement six courses, il n’a avancé que sur 15 mètres. Il a fallu attendre la 56e pour le voir partir ballon sous le bras. À l’image de son équipe, Faf de Klerk n’a pas été flamboyant mais efficace. Il a conduit le jeu sud-africain à sa main (62 passes) et respecté le plan de jeu à la lettre en bombardant le triangle arrière de coups de pied. Ce n’est pas très beau, mais ça fait gagner. Son compère à la charnière Handre Pollard n’a également pas fait grand-chose mais sa précision face aux perches (5 pénalités, 2 transformations) a fait la différence. Maxime Médard S’il s’est troué à la 25e, l’arrière Toulousain a été très solide sous les nombreux coups de pied sud-africains. Si les Bleus ont tapé presque autant de fois dans le cuir que les Boks (36 et 37), on a eu l’impression que Faf de Klerk et Pollard tapaient une chandelle toutes les cinq minutes. Médard a répondu présent dans le jeu aérien et n’a pas hésité à relancer (14 courses, 54 mètres parcourus, 2 franchissements). Une performance dans la lignée de celles réalisées avec Toulouse. Malcolm Marx Comme ses coéquipiers, le talonneur n’a pas été un poison en attaque pour le XV de France (7 courses, 7m parcourus). On l’avait vu plus en forme lors de la tournée de juin. Ce samedi, il a cependant remonté ses manches en défense avec 11 plaquages (100 % de réussite) et aller au charbon pour gratter des ballons pour ralentir les offensives tricolores. Sa précision au lancer a permis à l’alignement sud-africain de réaliser un 100 % en touche là où les Bleus ont eu du mal à conserver la possession dans ce domaine. Arthur Iturria Positionné en troisième ligne, le Clermontois a principalement marqué les esprits grâce à son plaquage décisif sur le Toulousain Kolbe en fin de partie. S’il n’a fait que retarder l’inévitable, il n’a rien lâché en défense (8 plaquages dont un très beau sur Kriel à la 46e ; grattage à la 25e) et aussi tenté de mettre les siens dans l’avancée (8 courses, 8m parcourus). Sa superbe touche trouvée à la 79e a surpris beaucoup d’observateurs. Mathieu Bastareaud Le centre toulonnais aurait pu s’offrir un doublé s’il avait été servi par son ouvreur Camille Lopez à la 19e minute de jeu. Il avait parfaitement senti le coup et était présent au soutien. A la 42e, il a parfaitement suivi la chandelle offensif de son numéro 10, profité d’une réception cafouillée pour marquer en force (4 défenseurs battus). Auteur de six plaquages, il s’est comme souvent employé dans les rucks pour ralentir les sorties et gratter le ballon (3e). On a aussi apprécié son envie en fin de partie pour motiver ses troupes alors qu’il avait récupéré le brassard de capitaine.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Toulon recrute Julien Hériteau (Agen) pour plusieurs saisons [TRANSFERT]

Le Rugbynistere

VIDEO. Baptiste Serin (UBB)  »assume » sa signature à Toulon pour trois ansAprès Baptiste Serin et Christopher Tolofua (3 saisons), le Rugby club toulonnais a annoncé la signature jusqu’en 2022 du centre d’Agen Julien Hériteau (1m81 pour 90 kg). Le joueur de 24 ans été formé au SUA et possède le statut de JIFF. Après cinq saisons passées au club, il va renforcer le centre de l’attaque toulonnaise. Le site du club varois indique qu’il était suivi depuis deux saisons. Cette année, Julien Hériteau a été titulaire lors des cinq matchs qu’il a joués en championnat. Il ne compte que trois essais au compteur depuis 2014/2015. Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)