Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

[COMPOSITION] Champions Cup – Lyon ne compte pas faire de la figuration face à Cardiff

Le Rugbynistere

INFIRMERIE. Top 14 – La charnière du LOU décimée, qui pour assurer ?Bien que fortement touché par les blessures, le LOU affiche une très belle composition pour son premier match de Champions Cup à Gerland (dimanche, 14h). Les internationaux Nakaitaci, Doussain, Beauxis, Lambey ou encore Goujon seront titulaires à l’instar du All Black Charlie Ngatai, positionné à l’arrière. Sur le banc, on note la présence de l’excellent Dylan Cretin et le retour de Carl Fearns. L’Anglais, longtemps blessé, jouera seulement son deuxième match de la saison après la victoire contre Grenoble. Lyon 1 Menini 2 Ivaldi 3 Gomez Kodela 4 Lambey 5 Roodt 6 Puricelli 8 Goujon 7 Sobela 9 Doussain 10 Beauxis 11 Nakaitaci 12 Regard 13 Wulf 14 Arnold 15 Ngatai 16 Maurouard 17 Chaume 18 Ric 19 Carizza 20 Fearns 21 Cretin 22 Delord 23 Barassi Côté gallois, l’international Gareth Anscombe sera à l’arrière et Josh Navidi portera le numéro 8. L’ancien Toulonnais Samu Manoa débutera sur le banc. Cardiff 1 Gill 2 Dacey 3 Lewis 4 Cook 5 Turnbull 6 Robinson 8 Navidi 7 Jenkins 9 T. Williams 10 J. Evans 11 Harries 12 Halaholo 13 Smith 14 Lane 15 Anscombe 16 Myhill 17 Thyer 18 Arhip 19 Thornton 20 Manoa 21 L. Williams 22 Lee-Lo 23 Summerhill

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

VIDEO. Et si Bernard Laporte reprenait du service après sa présidence à la FFR ?

Le Rugbynistere

VIDEO. FFR – Bernard Laporte veut briguer un deuxième mandatBernard Laporte n’a jamais caché sa volonté de briguer un seconde mandant à la présidence de la FFR. Sera-t-il réélu ? Rien n’est moins sûr après les nombreuses polémiques où il a été impliqué. Son avenir, l’ancien sélectionneur du XV de France le voit cependant toujours dans le rugby. « À la fin de mon second mandat de président de la FFR (2024), j’aurais 60 ans. Du coup, je ne me dis surtout pas que c’est fini, car il faudra bien que je fasse quelque chose. Je suis tellement passionné par le rugby que je me dis :’pourquoi pas ?’ Ce serait unique qu’un président de fédération devienne entraîneur d’un club ou d’une nation ». Va-t-on revoir Laporte en survêtement en train de crier sur ses joueurs ? Il ne cache pas via La Provence que ça lui manque par moment. Ça me manque lorsqu’arrivent les gros matches de l’équipe de France et que j’assiste à l’entraînement, la veille. Fédérer des joueurs et leur donner des directives, quand tu es un manager, comme je l’ai été, tu aimes ça.  Va-t-il succéder à Jacques Brunel si d’aventure ce dernier est prolongé après le Mondial 2019 ? Ce serait un poil ubuesque. Pourrait-il à nouveau entraîner à nouveau le RCT où il est toujours licencié ? Patrice Collazo n’a signé que pour les deux prochaines années. Ce qui laisse la place à un nouveau technicien par la suite. Bernard Laporte, s’il devait à nouveau manager, ne se voit pas ailleurs que sur la Rade. « C’est viscéral ; j’aime ce club, cette ville de Toulon et les gens qui y vivent. J’ai tellement vécu d’émotions avec eux que je m’y sens chez moi. Attention, ça ne veut pas dire que je veux à nouveau entraîner le RCT. Une certitude : je ne ferme pas la porte à une nouvelle expérience de manager. Il faudrait évidemment que le challenge soit excitant. » On le sait très attaché au rugby amateur. Alors pourquoi pas s’investir au sein d’un club de Fédérale ? Crédit vidéo : La Provence RCT : Mourad Boudjellal rempile pour cinq ans et pointe du doigt les limites du Salary Cap

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Champions Cup – Quels arbitres ont été désignés pour les deux premières journées ?

Le Rugbynistere

La Champions Cup reprend bientôt ! Le champion d’Europe, le Leinster ouvrira le bal le vendredi 12 octobre face aux Wasps avec au sifflet le Français Romain Poite. Il ne sera pas le seul Tricolore désigné pour ces deux premières journées de Coupe d’Europe. Jérôme Garcès, Mathieu Raynal, Alexandre Ruiz et Pascal Gauzère ont aussi été retenus pour arbitrer des rencontres européennes. Quant aux formations françaises, elles retrouveront des officiels connus avec notamment Wayne Barnes pour Monptellier vs Edimbourg et Nigel Owens pour Racing 92 vs Ulster. Les officiels des clubs français : SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 Bath vs Toulouse (14h, beIN Sports) : Andrew Brace Montpellier vs Edimbourg (16h15, beIN Sports) : Wayne Barnes Scarlets vs Racing 92 (18h30, beIN Sports) : Matthew Carley DIMANCHE 14 OCTOBRE 2018 Gloucester vs Castres  (14h, beIN Sports) : Marius Mitrea Lyon vs Cardiff  (14h, beIN Sports) : JP Doyle Toulon vs Newcastle (16h15, France 2, beIN Sports) : Ben Whitehouse SAMEDI 20 OCTOBRE 2018 Castres vs Exeter (14h, beIN Sports) : John Lacey  Edimbourg vs Toulon (16h15, beIN Sports) : JP Doyle Racing 92 vs Ulster (18h30, beIN Sports) : Nigel Owens Saracens vs Lyon (18h30, beIN Sports) : George Clancy DIMANCHE 21 OCTOBRE 2018 Newcastle vs Montpellier (14h, beIN Sports) : Mike Adamson Toulouse vs Leinster (16h15, France 2, beIN Sports) : Wayne Barnes Les matchs des arbitres français : Romain Poite : Leinster vs Wasps le vendredi 12 octobre Leicester vs Scarlets le vendredi 19 octobre Jérôme Garcès : Exeter vs Munster le vendredi 12 octobre Pascal Gauzère : Ulster vs Leicester le vendredi 12 octobre Mathieu Raynal : Glasgow vs Saracens le dimanche 14 octobre Alexandre Ruiz : Leinster vs Wasps le vendredi  12 octobre Munster vs Gloucester le dimanche 20 octobre

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

INFOGRAPHIE. Les stats marquantes de la saison 2017-2018 de Champions Cup

Le Rugbynistere

  Le joueur de Montpellier Nemani Nadolo et celui des Ospreys Daniel Evans étaient co-meilleur marqueur d’essais avec six réalisations l’an passé. L’Anglais Chris Ashton est toujours loin devant avec 39 essais au compteur.   Nadolo a tout simplement été énorme avec Montpellier l’an passé comme en témoignent ses statistiques qui le placent en première en tête dans chacune de ces catégories : 16 franchissements, 38 défenseurs battus et 553 mètres parcourus. 720 Le joueur du Racing Leone Nakarawa, élu meilleur joueur européen de l’année en 2018, a été le seul à jouer chaque minute de la compétition l’an passée, soit 720 minutes.  Comme son compatriote Nadolo, Nakarawa s’est illustré en attaque avec un total de 22 passes après contact sur 124 ballons joués à la main (2e derrière CJ Stander, 126). Soit dix de plus que son dauphin et premier Tricolore, Louis Picamoles. Notez que le joueur du Racing 92 a aussi battu 23 défenseurs en 2017-2018. Le saviez-vous ? Les quatre clubs de la poule 1 – Toulouse (1996, 2003, 2005, 2010), Leinster (2009, 2011, 2012, 2018), Wasps (2004, 2007) et Bath (1998) – ont tous déjà remporté la Coupe d’Europe au moins une fois. Voilà pourquoi on parle de groupe de la mort.   100% L’an passé, le Leinster a remporté tous ses matchs en Champions Cup. C’est le seul club avec les Saracens (en 2015/2016) à avoir réussi à tout gagner jusqu’au titre.   Le Stade Toulousain, qui retrouve la Champions Cup cette saison, est le club français qui compte le plus d’apparitions en Coupe d’Europe, soit 157 (105 victoires, 4 matchs nuls et 48 défaites). Devant lui, on retrouve deux formations irlandaises : le Leinster (159 apparitions) et le Munster (166). Mais avec 73 % de victoire (40 succès, 15 défaites), c’est le Rugby club toulonnais qui a le meilleur pourcentage devant les trois autres clubs cités auparavant. 73% Dimitri Yachvili n’est plus sur le podium des meilleurs réalisateurs européens. Il a en effet été dépassé l’an dernier par l’Anglais Owen Farrell. Meilleur réalisateur du tournoi lors des quatre dernières saisons, il totalise désormais 688 points, contre 661 pour l’ancien Biarrot, et pointe à la troisième place derrière le Gallois Stephen Jones (869 points) et l’Irlandais Ronan O’Gara (1 365 points).    21 L’an passé, Farrell, avec 92 points marqués, a terminé devant deux Tricolores, Morgan Parra (ASM) et Maxime Machenaud (Racing 92), 85 points tous les deux. Mais le Clermontois est celui qui a passé le plus de pénalités, 21, contre 18 pour l’Anglais et 17 pour le Francilien.    Voici, une catégorie où les Français sont absents du Top 5 : les plaquages. C’est Tom Dunn pour Bath qui domine les débats (119). Le premier joueur d’un club de Top 14 se trouve à la cinquième place. C’est le Clermontois Fritz Lee avec 96 plaquages.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

INFIRMERIE. Top 14 – La charnière du LOU décimée, qui pour assurer ?

Le Rugbynistere

Top 14 – LOU. Blessure plus grave que prévu pour Baptiste CouilloudLe LOU n’est décidément pas verni. Déjà privé de son demi de mêlée international Baptiste Couilloud en raison d’une fracture du péroné et lésions ligamentaires pour une durée minimum de quatre mois, la formation lyonnaise va devoir aussi évoluer sans Jonathan Pélissié. L’ancien Toulonnais va être opéré du genou dans la semaine et sera absent trois mois. Il n’avait pas pu participer à la victoire des siens au Racing 92 samedi dernier en raison d’une fissure au ménisque droit à l’entraînement juste avant le match. Privés de deux internationaux, Lyon n’a plus que Jean-Marc Doussain et l’espoir Quentin Delord pour occuper le poste de demi de mêlée alors que la Coupe d’Europe reprend ses droits ce week-end avec la réception de Cardiff à Gerland. Selon Le Progrès, la formation lyonnaise devrait se mettre en quête d’un joker médical. L’ancien Toulousain Doussain ne pourra en effet pas assurer à tous les postes malgré sa polyvalence. Le LOU indique en effet que l’ouvreur Jonathan Wisniewski est aussi aux soins en raison d’une déchirure à l’adducteur à gauche. Il devrait manquer les deux journées de Champions Cup. Jean-Marcellin Buttin (côtes) sera aussi absent contre les Gallois dimanche. Heureusement pour ses fans, Lionel Beauxis est en forme.RÉSUMÉ VIDÉO. Top 14 – Le gros coup du LOU face au Racing 92 Mise à jour : Selon Le Progrès, le LOU a jeté son dévolu sur l’ancien joueur de Grenoble, Charl McLeod. Le Sud-Africain de 35 ans n’a pas été conservé par le Stade Français alors qu’il avait signé jusqu’en 2019. Passé par les Sharks avant de rejoindre la France, il va apporter toute son expérience à la formation lyonnaise en tant que joker médical.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)