Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

Top 14 – Barrage. Ces matchs qui montrent que le Racing 92 a connu une saison houleuse [VIDÉO]

Le Rugbynistere

2e journée : Racing 92 vs Clermont 17-40 La saison avait très démarré avec un succès à Mayol. À ce moment-là, on ne se doutait pas que le RCT passerait totalement au travers en 2018/2019. Aussi, ce succès était une très belle performance. Cependant, les Franciliens sont vite descendus de leur nuage lors de la première réception de l’année. Face à Clermont, qui n’a pas fait le voyage à vide avec une solide composition, le Racing 92 veut enchaîner. Mais les Auvergnats ne l’entendent pas de cette oreille. À la demi-heure, le break est déjà fait avec trois pénalités, un drop et un essai transformé (3-19). À l’heure de jeu, la messe est dite avec deux réalisations en moins de trois minutes de l’ASM (10-37). Dès la 2e journée, le Racing 92 a déjà grillé un joker à la maison.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 9e journée : Montpellier vs Racing 92 13-27 Hormis un revers à Toulouse (3e journée), le Racing 92 réalise un début de saison tonitruant à l’extérieur. Si on ajoute le succès chez les Scarlets en Champions Cup, les Franciliens sont à trois sur trois avant la réception du MHR. Après Toulon, ils sont allés s’imposer dans le derby contre Paris (16-17). Lors de ce choc entre deux prétendants aux phases finales, le Racing 92 n’a pas eu la vie facile en écopant de deux cartons jaunes. S’ils ont encaissé deux essais sur le premier, ils n’ont pas douté et fait la différence avant l’heure de jeu (10-22) sous l’impulsion de Russell.    Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 16e journée : Racing 92 vs Toulouse 29-34 Depuis son revers d’entrée contre Clermont, le Racing 92 a été bon à la maison. Seul le LOU est également venu s’imposer sur les terres franciliennes (13-19) début octobre. Avant de recevoir Toulouse, ils ont à nouveau perdu contre les Lyonnais à Gerland. Septièmes au classement, ils ne doivent pas perdre à nouveau. Le match est animé si bien qu’à la pause, cinq essais ont été marqués. Mais les visiteurs ont été les plus prolifiques puisqu’ils mènent 27 à 12. Une réalisation d’Holmes à la 58e aggrave l’écart mais le Racing 92 refuse d’abdiquer. Deux essais ramènent les locaux à moins de dix points mais la réaction est tardive. Une pénalité à la 80e permet cependant de décrocher un point de bonus défensif inespéré à l’heure de jeu.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 21e journée : Clermont vs Racing 92 31-31 Battus à l’aller, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit veulent rendre la pareille aux Clermontois en cette fin de saison. Réalisé un coup au Michelin serait une excellente opération. À ce moment-là, Toulouse compte 20 points d’avance sur le Racing 92, qui est sous la menace de cinq formations. Sa quatrième place pourrait lui échapper. Un essai dès la 5e minute par Fofana ne laisse rien présager de bon. D’autant plus que l’ASM quadruple la mise avant même la demi-heure. Mais les visiteurs sont toujours dans le match à la pause (25-18). Le second acte est moins spectaculaire mais bien plus tendu. À la 71e, le Racing ne compte que trois points de retard. Un écart finalement comblé par une pénalité de Machenaud à la sirène. Le demi de mêlée a eu la victoire au bout du pied mais a échoué par la suite.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 24e journée : Racing 92 vs Paris 23-27 A deux journées de la fin de la saison régulière, rien n’est fait concernant la qualification pour les barrages. Vainqueur du derby en septembre dernier, le Racing 92 espère réaliser le doublé pour se mettre à l’abri. Les deux derniers matchs ont été tendus avec un court succès contre le MHR (26-25) et un revers étriqué à Pau (29-27). Fickou frappe d’entrée, Nakarawa lui répond avant que Dupichot ne donne sept longueurs d’avance au Racing 92 à la pause. Le jaune adressé à Le Roux relance cependant la partie juste avant l’heure de jeu puisque Paris marque deux essais à 15 contre 14 en l’espace de trois minutes. Le coup parfait pour les Parisiens (20-24) qui voient cependant les locaux revenir à une longueur. Un drop de Steyn à la 70e a finalement scellé ce succès.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel Top 14 – Montpellier : les cinq étapes d’une remontée fantastiqueTop 14 – Barrage. Ces 5 matchs qui ont forgé la saison du LOU [VIDÉO] Top 14 – Barrage. Ces 5 matchs qui ont forgé la saison du Stade Rochelais [VIDÉO]

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

[TRANSFERT] Top 14 – Mohamed Boughanmi (La Rochelle) vers la Section Paloise

Le Rugbynistere

TRANSFERTS : la Section Paloise veut le pilier international Mohamed BoughanmiSelon RMC, Mohamed Boughanmi (27 ans, 1 sél.) a donné son accord à la Section Paloise. Pisté également par l’UBB en début de saison, le pilier tricolore de La Rochelle devrait signer un contrat de deux ans. Passé par Bobigny, Béziers et Toulon, il avait rejoint le Stade rochelais en 2016. Devenu international en 2017, il n’est jamais devenu un titulaire en puissance à Deflandre, débutant seulement 11 matchs de Top 14 en trois saisons sur 34 joués. Cette saison, il n’a joué que quatre rencontres de championnat et deux de Challenge Cup.Blessé à l’automne 2017, il n’avait pas pu affronter les All Blacks à Lyon. Il a à nouveau été touché au début de l’exercice en cours. En signant à Pau, il espère ainsi se relancer pour éventuellement retrouver le maillot bleu. Il sera cependant en concurrence avec un autre Bleu, Malik Hamadache, après l’avoir été avec l’international français Uini Atonio.XV de France : international algérien, voici pourquoi Malik Hamadache peut porter le maillot bleu

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14 – Barrage. Ces 5 matchs qui ont forgé la saison du Stade Rochelais [VIDÉO]

Le Rugbynistere

8e journée : Toulon vs La Rochelle 09-13 Depuis le début de la saison, les Rochelais ont alterné le bon et mauvais. À la maison, ils sont solides et invaincus. Le LOU et Clermont sont notamment tombés à Deflandre. Mais pour prétendre à jouer les premières places, il faut faire un coup à l’extérieur. Et après sept journées, le RCT est la parfaite victime. Les Varois n’ont remporté que cinq matchs et flirtent avec la zone rouge. Ce ne sera pas le match de l’année à Mayol, mais un essai de West et deux pénalités de ses soins suffisent au bonheur des Maritimes qui remportent ici leur premier succès en déplacement.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 12e journée : Pau vs La Rochelle 23-28 Si on exclut les rencontres de Challenge Cup, les Rochelais ont réussi face à Pau à remporter leur troisième match en autant de déplacements en Top 14. Après Toulon, ils sont allés s’imposer à Paris lors d’un nouveau match disputé (12-14). Face à la Section, tout n’avait pourtant pas bien démarré puisqu’ils étaient menés 20 à 3 après une demi-heure de jeu. Mais entre la 40 et la 67e, ils n’ont pas laissé les locaux marquer le moindre point. À l’inverse, eux ont inscrit trois essais et pris les commandes de la partie au meilleur moment pour ne plus les lâcher.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 17e journée : La Rochelle – Paris 14-27 En plein mois de février, la réception du Stade Français doit servir aux Rochelais à conserver leur place sur le podium provisoire. Ils ont résisté à Montpellier à la maison puis remporté un nouveau match à l’extérieur à Grenoble, talonnant ainsi les Clermontois et les Toulousains. Seulement voilà, les Parisiens n’ont pas oublié le match aller. Deux essais en moins d’un quart d’heure ainsi que deux pénalités leur donnent une avance suffisante pour voir venir (3-20). Mais la réaction rochelaise n’arrive pas ou bien trop tard avec la réalisation de Sinzelle à la 73e. Ce premier revers à la maison fait mal à la tête. Après ce match, la Rochelle a connu trois défaites de suite, sombrant encore à domicile contre Toulouse lors de la 20e journée pour dégringoler à la 7e place.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 22e journée : La Rochelle vs Pau 71-21 8e à l’orée de cette 22e journée, une réaction est attendue. Les hommes de Garbajosa sont performants en Challenge Cup mais d’aucuns diront que c’est le Top 14 qui importe. Et c’est Pau qui va faire les frais des intentions rochelaises. Avant même la mi-temps, la messe est dite. Les locaux ont déroulé et marqué 38 points. Le festival offensif se poursuit dans le second acte pour un total de 10 essais marqués. À l’heure de jeu, le score est sans appel, 66 à 7 et les deux essais palois en fin de partie ne changent pas grand-chose. C’est à ce moment-là l’une des plus grosses victoires de la saison.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 26e journée : La Rochelle vs UBB 81-12 Dernière journée de la phase régulière. La Rochelle n’a guère évolué au classement mais ses résultats lui permettent d’espérer une qualification pour les barrages en raison de l’homogénéité du championnat. Avec 66 points, ils sont à égalité avec Montpellier et seulement à trois longueurs de Castres, 6e. Face à l’UBB, il n’y a pas de calcul à faire pour ne pas avoir de regrets. Il faut envoyer, décrocher le bonus offensif et marquer le plus de points possibles pour faire la différence en cas d’égalité. Douze essais plus tard, la Rochelle se qualifie pour les phases finales en profitant notamment du revers du CO contre Toulon.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel Top 14 – Montpellier : les cinq étapes d’une remontée fantastiqueTop 14 – Barrage. Ces 5 matchs qui ont forgé la saison du LOU [VIDÉO]

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14 – Barrage. Ces 5 matchs qui ont forgé la saison du LOU [VIDÉO]

Le Rugbynistere

7e journée : Racing 92 vs Lyon 13-19 Le LOU a démarré la saison très fort. Suite au nul contre Toulouse à domicile, les Lyonnais ont failli s’imposer à Castres, puni le MHR en leur passant plus de 50 points et surtout remporté leur premier succès à l’extérieur dès la 7e journée. Et qui plus est, chez un prétendant au titre. La rencontre n’a pas été la plus spectaculaire de la saison en termes de points marqués, Lionel Beauxis ayant été le principal artisan du succès lyonnais chez les Franciliens avec quatre pénalités et une transformation. Mais lors de ce match, les hommes de Pierre Mignoni ont envoyé un signal fort à leurs adversaires.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 14e journée : Montpellier vs Lyon 14-25 Après la pause européenne qui n’a pas trop réussi au LOU (quatre défaites en quatre matchs), les Lyonnais ont besoin de retrouver une bonne dynamique. Certes, ils ont battu Paris, Pau et Agen à la maison avec la manière et engrangé de précieux points, mais ils ont aussi chuté à Bordeaux, Clermont et Toulon. A ce moment de la saison, Lyon est 5e, et Montpellier 8e. Et comme face au Racing, ce sont les visiteurs qui prennent les commandes du match (7-19 à la 45e). Et une fois encore, les Lyonnais sont pragmatiques avec un seul essai marqué. Après Beauxis c’est Wisniewski qui porte le LOU avec cinq pénalités, un drop et une transformation. Ce n’est pas du rugby champagne, mais ça gagne.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 18e journée : Lyon – Castres 15-23 La Champions Cup mise à part, le LOU reste sur cinq succès de rang en Top 14 avant de recevoir Castres. Pour rappel, les Lyonnais ont donné du fil à retordre au champion de France à l’aller. Ils sont solides à la maison, viennent tout juste de tenir tête à Clermont (19-13) et entendent bien poursuivre leur série. D’ailleurs, Wisniewski est en réussite avec cinq pénalités…Seulement voilà, personne d’autre n’a marqué pour le LOU. En face, le CO a inscrit le premier essai dès la 2e minute et fait la course en tête durant toute la partie. C’est le premier et dernier revers à la maison de Lyon.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 20e journée : Lyon vs Toulon 42-33 Le LOU n’a pas oublié la fessée du match aller (40-7). On sait que les rencontres entre ces deux formations sont toujours animées. D’autant plus qu’en cette fin de saison, le RCT n’a plus rien à jouer. Les Varois sont les premiers à marquer un essai mais Wisniewski est là pour maintenir Lyon dans la partie. Les deux équipes sont au coude-à-coude pendant près de 50 minutes. Mais le LOU termine mieux la rencontre en prenant le score par Fearns. Malgré la biscotte de Gill, aucun point n’est concédé. Mieux encore, Ivaldi alourdit la marque avant l’essai victorieux de Regard à la 78e. Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel 23e journée : Agen vs Lyon 25-15 Après avoir battu les mal classés palois et catalans, le LOU se doit d’engranger encore des points à Agen. Lyon est 3e mais ne compte que trois longueurs d’avance sur le Racing 92 et Castres. Sa place de barragiste à domicile est menacée. Mais comme Lyon, le SUA a besoin de points pour se maintenir en Top 14 et il ne compte pas servir de partenaire d’entraînement aux Lyonnais. Les Agenais le font savoir dès la première période avec un essai au quart d’heure. En face, le LOU n’y arrive pas si bien qu’à la 63e, le score est de 25 à 3 pour les locaux. Ce revers aurait pu coûter très cher à Lyon mais trois succès de rang ont ensuite permis de valider la 3e place.Crédit vidéo : TOP 14 – Officiel

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

[TRANSFERT] Top 14 – Toulon officialise son solide recrutement avec du Bok, du Black et du JIFF

Le Rugbynistere

[POINT TRANSFERT] Gabin Villière officialise son départ à Toulon, encore un Wallaby aux Irish, Le Bourhis à CarcassonneOn savait déjà qu’Eben Etzebeth, Nehe Milner-Skuder, Baptiste Serin ou encore Gabin Villière avaient signé au RCT. À vrai dire, le recrutement toulonnais se réservaient plus beaucoup de surprise compte tenu des rumeurs qui ont tourné toute l’année. Christopher Tolofua était annoncé depuis belle lurette également. Il restait cependant à officialiser certaines arrivées comme celles du Grenoblois Gervais Cordin ou encore du Biarrot Théo Dachary. Découvrez désormais l’intégralité du recrutement de Toulon ainsi que toutes les durées des contrats : Arrivées Gervais Cordin – FC Grenoble – 3 ans Théo Dachary – Biarritz Olympique – 3 ans Masivesi Dakuwaka – 3 ans Eben Etzebeth – Western Province (Afrique du Sud) – 2 ans Bryce Heem – Worcester Warriors (Angleterre) – 2 ans Julien Heriteau – SU Agen – 3 ans Thomas Hoarau – Béziers – 3 ans Nehe Milner-Skudder – Hurricanes – 3 ans Duncan Paia’aua – Queensland Reds (Australie) – 3 ans Baptiste Serin – Union Bordeaux-Bègles – 3 ans Christopher Tolofua – Saracens – 3 ans Gabin Villiere – Rouen – 3 ans Douze arrivées et douze prolongations. Là aussi, pas vraiment de surprises puisque c’est généralement au cours de la saison que les joueurs prolongent. Notez que le RCT a fait le forcing pour conserver ses jeunes talents et ses cadres.Julien Ory (Toulon) : « C’est dans mon caractère de me débrouiller seul » Prolongations Brian Alainu’uese – 2 ans Anthony Belleau – 3 ans Louis Carbonel – 2 ans + 1 Yoan Cottin – 2 ans Bruce Devaux – 3 ans + 1 Jean-Baptiste Gros – 2 ans + 1 Facundo Isa – 3 ans Raphaël Lakafia – 4 ans Simon Moretti – 3 ans Julien Ory – 2 ans Emerick Setiano – 3 ans Mathieu Smaïli – 3 ans

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)