Thibault Perrin

Cette utilisateur n'a partagé aucune information biographique

Acccueil: http://www.lerugbynistere.fr/rss.php


Article par Thibault Perrin

6 Nations – XV de France. La liste des 31 joueurs pour préparer la réception de l’Ecosse

Le Rugbynistere

Jacques Brunel avait prévenu lors de l’annonce du groupe initial pour le Tournoi des 6 Nations. Il y aurait du changement après les deux premiers matchs. Le sélectionneur entendait bien donner leur chance à d’autres joueurs, pour certains blessés avant le début de la compétition. Cependant, le staff a déjà été contraint de faire tourner suite aux blessures de plusieurs joueurs, et notamment le forfait Bernard Le Roux puis de Julien Marchand, et les petits bobos de Wesley Fofana, Uini Atonio et Maxime Médard. Tous sont encore dans le groupe, y compris Dany Priso, qui avait été touché au genou selon L’Equipe et Yoann Huget, sorti sur commotion contre l’Angleterre. Le staff a donc fait le choix de la continuité. Le groupe :  Arrières/Ailiers : Maxime Médard (Stade Toulousain), Damian Penaud (Clermont), Yoann Huget (Stade Toulousain),Thomas Ramos (Stade Toulousain) Centres : Wesley Fofana (Clermont), Gaël Fickou (Stade Français), Mathieu Bastareaud (RCT), Geoffrey Doumayrou (La Rochelle) Ouvreurs : Camille Lopez (Clermont), Anthony Belleau (RCT), Romain Ntamack (Stade Toulousain) Demis de mêlées : Morgan Parra (Clermont), Antoine Dupont (Stade Toulousain), Baptiste Serin (UBB) 3ème-lignes : Wenceslas Lauret (Racing 92), Yacouba Camara (MHR), Arthur Iturria (Clermont), Louis Picamoles (MHR), Grégory Alldritt (La Rochelle), Fabien Sanconnie (Racing 92) 2ème-lignes : Sébastien Vahaamahina (Clermont), Paul Willemse (MHR), Félix Lambey (LOU) Piliers : Dany Priso (La Rochelle), Jefferson Poirot (UBB), Uini Atonio (La Rochelle), Demba Bamba (Brive), Dorian Aldegheri (Stade Toulousain) Talonneurs : Guilhem Guirado (RCT), Pierre Bourgarit (La Rochelle), Camille Chat (Racing 92)  

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

6 Nations – Le Crunch entre l’Angleterre et la France vu par la presse étrangère

Le Rugbynistere

XV de France : 7 changements dans le XV de départ pour défier l’AngleterreLa composition concoctée par Jacques Brunel pour affronter l’Angleterre dimanche dans le 6 Nations a provoqué de nombreux remous dans le rugby français. En l’espace d’une semaine, le sélectionneur des Bleus a changé la moitié de son équipe, en partie en raison de blessures, mais surtout sur des choix stratégiques. Il a notamment rappelé sur la feuille de match et titularisé Mathieu Bastareaud après l’avoir laissé dans les tribunes face au Pays de Galles. Pour le Dailymail, c’est « une réponse directe à la menace de destruction massive que représente Manu Tuilagi. » Le site anglais s’attend à un choc des titans entre les deux solides centres. L’absence du Clermontois Wesley Fofana pour ce match en raison d’un bobo musculaire est perçue comme « une mauvaise nouvelle » pour le camp français.Le « poids léger » Romain Ntamack sur le banc, c’est Geoffrey Doumayrou qui évoluera aux côtés du Toulonnais. La paire aura la lourde tâche de contrer non seulement Tuilagi mais aussi Henry Slade, auteur d’un doublé contre l’Irlande aux termes d’une grosse prestation. Pour Rugbypass, l’association qu’ils forment a posé de gros problèmes à l’Irlande, en alternant entre le poste de premier et de second centre. La défense ne sachant pas toujours où Tuilagi allait défier le premier rideau. « Il faudra beaucoup de calme à Doumayrou pour le suivre et s’en occuper. Si la France le déplace plus loin dans la ligne défensive, préférant que Mathieu Bastareaud prenne soin de Tuilagi, il devra se coltiner le polyvalent et imprévisible Slade. »Angleterre : plus fort que la maladie, Henry Slade est la nouvelle pépite du XV de la RoseSi les Bleus portent aussi le sceau de l’imprévisibilité, « des difficultés physiques et dans la prise de décision au sein de l’équipe » dans le second acte face au Pays de Galles, font dire aux médias étrangers que la victoire reviendra aux locaux devant leur public. Pour espérer gagner ou tout du moins rivaliser avec les meilleurs, pour reprendre la formule consacrée, les Tricolores devront réussir là où l’Irlande a échoué : gagner la ligne d’avantage. La défense anglaise à Dublin n’a laissé aucun répit aux porteurs de balle irlandais. Or, la plus grande chance de succès côté bleu réside dans la puissance de ses avants, bien que la composition soit plus légère et mobile que la semaine passée. Si la France veut envoyer du jeu, cela passera par de l’avancée et des sorties de balles rapides comme en première mi-temps vendredi soir. A ce titre, Morgan Parra aura un grand rôle à jouer. Ben Kay, ancien international anglais via Rugby World : « La France fait partie de ces équipes qui soufflent le chaud et le froid. Ils ne font jamais les choses à fond jusqu’au bout, c’est lent, très lent, mais à un moment, ils auront alors une chance de vous tailler en pièces avec un exploit individuel. L’Angleterre ne doit pas donner à la France d’opportunités faciles qu’elle puisse exploiter : des pénaltouches pour qu’ils puissent faire de puissants ballons portés, des pénalités pour renforcer leur confiance. Mais si l’Angleterre ne lève le pied, ne serait-ce que de 5 %, elle sera toujours efficace. D’autant que sa défense ne sera pas aussi sollicitée que face à l’Irlande ». Il y aura également un match dans le match à la mêlée entre deux des meilleurs cornaqueurs du rugby mondial estime RugbyPass. Si Ben Youngs est aussi précis dans son jeu au pied qu’il ne l’a été la semaine passée en Irlande, et que les 3/4 sont aussi efficaces à la tombée du ballon, l’Angleterre fera la passe de deux. Cependant, Parra a déjà gagné contre l’Angleterre et il est « plus que capable de mettre en avant et de profiter des erreurs de positionnement ou du manque de communication des trois-quarts anglais. » Quid de Yoann Huget ? Outre-Manche, on s’étonne de le voir à l’arrière aux dépens du Toulousain Thomas Ramos, excellent en club jusqu’à présent. De son côté Jacques Brunel est sûr de ses choix.XV de France – Le retour de Bastareaud, Fickou à l’aile, Huget à l’arrière, la logique selon Brunel

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Top 14 – Le RCT officialise la signature longue durée de Duncan Paia’aua [TRANSFERT]

Le Rugbynistere

TRANSFERTS : qui est Duncan Paia’aua, 3/4 centre australien en partance pour le RCT ? [Vidéo]Sa signature était dans les cartons depuis plusieurs semaines. Elle est désormais officielle. Duncan Paia’aua (1m80 pour 91 kg) quitter le Super Rugby et les Queensland Reds pour le Top 14 où il jouera sous les couleurs du RCT. L’ancien international U20 australien (Coupe du monde 2015 à son actif) rejoindra la Rade en juillet prochain, et ce, pour les trois prochaines années. Il débutera sa cinquième saison de Super Rugby avec les Reds, lesquels affrontent les Highlanders le 22 février prochain. Une franchise avec laquelle il a marqué six essais au poste de premier centre. Mais c’est également sa polyvalence qui intéresse la formation varoise. L’an passé, il joué douze match de championnat dont neuf en tant que titulaire. Les Reds n’avaient remporté que six de leurs seize matchs.Crédit vidéo : Rugby Mad SA

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

XV de France – Le retour de Bastareaud, Fickou à l’aile, Huget à l’arrière, la logique selon Brunel

Le Rugbynistere

XV de France : 7 changements dans le XV de départ pour défier l’Angleterre La composition du XV de France pour le Crunch est tombée ce vendredi. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a surpris bon nombre de personnes. Supporters, observateurs voire peut-être les joueurs eux-mêmes, compte tenu des postes où ils sont alignés, mais en aucun cas le sélectionneur. Jacques Brunel, droit dans ses baskets le Coq Sportif, explique que chacun des changements répond à une logique. Devant, le Lyonnais Félix Lambey est « récompensé » après sa bonne entrée en jeu contre le Pays de Galles. Quant à Yacouba Camara, Brunel avait indiqué avant le premier match qu’il revenait en forme et qu’il serait aligné. « La troisième ligne a fait un bon match contre les Gallois. Lauret n’a pas démérité », mais les qualités aériennes du joueur de Montpellier et sa densité physique l’ont placé devant le Racingmen. Ensuite, les forfaits de Maxime Médard, Uini Atonio et Wesley Fofana après la blessure de Julien Marchand ont contraint le staff à faire tourner. Les trois premiers n’ont que des bobos musculaires qui nécessitent huit jours pour cicatriser. On peut donc s’attendre à un nouveau roulement pour le troisième match. À moins que les titulaires de l’Angleterre ne marquent des points. Et s’il y en a un qui est attendu, c’est Mathieu Bastareaud. Relégué dans les tribunes pour affronter le Pays de Galles, le Toulonnais débutera à Twickenham. Pour Jacques Brunel, il ne s’agit en aucun cas d’un rétro pédalage. Le choix d’aligner Fofana et Ntamack était voulu. « On voulait revoir Fofana et on pensait que tester Romain à Paris était la meilleure option ». Le premier blessé, il fallait donc faire évoluer la composition pour répondre notamment au défi physique que vont proposer les Anglais et particulièrement Manu Tuilagi. Mathieu a toujours été dans les plans. Aujourd’hui, il nous paraît opportun de le titulariser parce qu’il nous semble être une option importante face à l’Angleterre. On le connaît et on sait l’impact qu’il peut avoir. Bastareaud formera la paire de centres avec Geoffrey Doumayrou et non Gaël Fickou comme l’espère une très grande frange des supporters. Mais sachez une bonne fois pour toute que le Parisien, excellent en club au poste de centre, a été sélectionné au poste d’ailier avec le XV de France. « Ce poste, il le connaît, du moins avec nous. » Thomas ou encore Raka blessés, le staff n’a pas l’embarras du choix à l’aile. Mais il n’est pas dit qu’il ne glisse pas en cours de match compte tenu de sa polyvalence et de celle de ses coéquipiers, à commencer par Yoann Huget. Le Toulousain remplace son coéquipier Maxime Médard à l’arrière. Thomas Ramos, lui, sera cette fois-ci sur le banc. La semaine dernière, Huget était censé suppléer à l’arrière car il est polyvalent. On l’a pris dans ce dispositif. Je ne suis pas inquiet pour lui. C’est un poste qu’il maîtrise. On a pensé que la meilleure option c’était de le mettre (Thomas Ramos) sur le banc dans ce match-là. Ne pas l’exposer trop au début du match. J’en ai discuté avec lui. Je pense que c’est la meilleure solution de le faire débuter sur le banc pour une première, à Twickenham.  Ramos aura donc la possibilité d’entrer en cours de jeu à l’instar d’Antoine Dupont. Ce dernier aura un rôle de puncheur sur cette rencontre. C’est un des joueurs les plus expérimentés du banc. On retrouve chez les remplaçants des joueurs très jeunes avec Pierre Bourgarit, Demba Bamba et Dorian Aldegheri ou encore Romain Ntamack. Jacques Brunel n’attend pas d’eux qu’ils amènent de la puissance mais leur enthousiasme. Espérons que celui-ci ne sera pas douché par une pluie d’essais anglais.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)

Le classement des centres de formation de Top 14 et de Pro D2 dévoilé

Le Rugbynistere

TOP 14 / PRO D2 : Le classement des centres de formation pour la saison 2016/2017Qui a succédé à Grenoble pour le Top 14 et à Agen en Pro D2 ? Le Comité Directeur a arrêté le classement des Centres de formation agréés des clubs professionnels pour la saison 2017/2018. Pour rappel, ce dernier est basé sur l’évaluation des résultats sportifs et scolaires obtenus lors de la saison 2017/2018. Au bout du compte, chaque club est récompensé via le fonds d’aide aux Centres de formation (5 millions d’euros). Le montant par club varie de 114 874 € à 241 795 €.Comprendre le classement des centres de formation de Top 14 et de la Pro D2Quatrième à l’issue de la saison 2016/2017, l’UBB monte sur le podium. C’est Agen, premier en Pro D2 qui domine ce classement pour l’exercice 2017/2018. Clermont gagne deux places (7 -> 5) tandis que Toulouse en perd une en passant du cinquième rang au sixième. Les jeunes Rochelais ont fait de gros efforts et cela paie au classement avec un bond de trois places. En revanche, c’est la chute pour le CO, dont l’équipe fanion a été championne de France cette année-là, qui passe de la 11e à la dernière place.Autre chiffre notable, la LNR indique via son communiqué que le pourcentage de joueurs sortis des Centres de formation et ayant signé leur premier contrat professionnel pour la saison 2018/2019 – 40% – est stable (correspondant à 80 signatures). Sachez que Dax et Narbonne, relégués en Fédérale 1 ne sont pas évalués. Tandis que Provence Rugby et Bourg-en-Bresse, promus 2018/2019 en Pro D2, bénéficient du minimum garanti à hauteur de 100 000 € précise la LNR. Le classement : Classement Top 14 Pro D2 1 Agen USAP 2 UBB Grenoble 3 Racing 92 Bayonne 4 Montpellier Aurillac 5 Clermont Biarritz 6 Stade Toulousain Colomiers 7 Stade Rochelais Massy 8 Toulon Vannes 9 Pau Carcassonne 10 Oyonnax Béziers 11 Paris Stade Montois 12 Brive SA XV Charente 13 Lyon Nevers 14 Castres Montauban

Pour lire l’article, cliquez sur le lien (accès direct)